Siècles

Revue du Centre d’histoire « Espaces et Cultures »

Revue d’histoire et d’histoire de l’art et d’archéologie couvrant toutes périodes de l'Antiquité à nos jours

Journal of history, art history and archaeology emcompassing all periods from the Antiquity to the present day

Accéder au site
Siècles

Siècles est une revue semestrielle d’histoire, d’histoire de l’art et d’archéologie couvrant toutes périodes de l’Antiquité à nos jours et ouverte aux autres domaines des sciences sociales. Y sont publiés des numéros thématiques dirigés par des enseignants-chercheurs du Cahiers du Centre d’histoire « Espaces et Cultures » (Université Clermont Auvergne) qui font appel à des spécialistes reconnus sur les plans national et international et à des jeunes chercheurs. La revue privilégie les axes de recherches du CHEC et relaie certaines des manifestations scientifiques qui y sont organisées. Elle publie exclusivement des articles de recherche inédits sélectionnés par son comité de rédaction.

En savoir plus

Politique d'accès

Open access

RSS

S'abonner

Contact

vincent.flauraud@uca.fr

Informations bibliographiques

Voir la fiche de la revue sur d'autres sites

Via le Sudoc | Via WorldCat

Directeur de la publication

Mathias Bernard

Rédacteur(s) en chef

Vincent Flauraud

Type de support

Électronique

Etat de la collection

2001-2022

Politique d'édition électronique

Publication en libre accès

Périodicité

Semestrielle (deux fois par an)

Année de création

1995

Date de mise en ligne

25 juin 2014

ISSN format électronique

2275-2129

ISSN format papier

1266-6726

Langue de la publication

Français

Politique sur les frais de publication

Frais de publication

non

Frais de soumission

non

Politique de droits d'auteur et de diffusion

Licence

Creative Commons - Attribution 4.0 International - CC BY 4.0

Coordonnées

Courriel

vincent.flauraud@uca.fr

Adresse postale

Siècles
CHEC
MSH Clermont-Ferrand
4 rue Ledru
63057 Clermont-Ferrand Cedex 1
France

Ville de production

Clermont-Ferrand

Actualités

Nouveau numéro

53 | 2022 – Temps et espaces de la gestion de l’eau Les ventres, de la nature à la culture

Image de couverture
  • 1. Temps et espaces de la gestion de l’eau : perspectives critiques
    Across Time and Space: Critical Perspectives on Water Resources Management
    Sous la direction de Marie Bolton et Patrick Fournier

    Tout en étant centré sur les concepts et les méthodes de l'histoire environnementale, ce volume comprend une contribution de la science hydrologique. Il propose une analyse pluridisciplinaire de la manière dont les aménagements hydrauliques ont à la fois généré des perturbations environnementales majeures et contribué à l'élaboration de politiques de prévention des risques de la fin du xixe siècle à nos jours. Disponibilité et qualité de l’eau sont au cœur des interrogations menées dans différents contextes écologiques, politiques et sociaux. Des exemples provenant des États-Unis sont présentés dans l'avant-propos de Marie Bolton portant sur la Californie et dans deux articles, l'un sur la Californie (Glen Gendzel) et l'autre sur l'État de New York (Roy Carpenter). Le rôle des États-Unis dans la construction de systèmes massifs de gestion de l'eau a conduit à ce que certains appellent le « piège hydraulique ». Ce dernier est toutefois contrebalancé par la sensibilisation accrue à l'environnement qui a conduit à l'établissement de lois et d’une jurisprudence protectrice, comme dans la décision de la cour de justice fédérale de Scenic Hudson en 1965. D’autres exemples sont analysés à travers le monde, permettant des approches comparatives : pollutions résultant de l’exploitation de la mine d’Ashio au Japon entre la fin du xixe siècle et les années 1960 (Cyrian Pitteloud), mise en œuvre d’une politique systématique de gestion de l’eau à l’échelle des bassins versants en France à partir de la loi de 1964 (Stéphane Frioux), difficultés de la gestion des eaux usées en Union soviétique entre les années 1960 et 1980 (Laurent Coumel). Les efforts visant à améliorer la protection de la qualité de l’eau et à réduire les risques hydrologiques sont au cœur des nouvelles politiques environnementales élaborées au cours des années 1960 et 1970 qui, comme l’examinent les articles de ce volume, ont conduit à surmonter des défis mais aussi à de nombreux échecs. L’analyse hydrologique du complexe partage de l’eau du fleuve Cauvery dans le sud-est de la péninsule indienne (Nils-Otto Kitterød) ouvre des perspectives actuelles sur les enjeux sociaux de l’exploitation de la ressource et sur les solutions techniques proposées dans un contexte de forte pression démographique et de changement climatique.

    This volume presents an analysis of the ways in which hydraulic developments have both generated major environmental disturbances and contributed to the development of risk prevention policies from the late nineteenth century to the present day.  While centered on the concepts and methods of environmental history, the collection includes a contribution from the science of hydrology.  Both the availability and the quality of water are at the heart of the questions raised in different environmental, political and social contexts.  Examples from the United States are presented in the foreword by Marie Bolton focusing on California and in two articles, one on California (Glen Gendzel) and the other on New York State (Roy Carpenter). The role of the United States in constructing massive water management systems that have led to what some call the “hydraulic trap” is in contrast to the increased environmental awareness expressed in court cases such as the landmark Scenic Hudson v. Federal Power Commission (1965) or the passage of environmental protection legislation. Other examples are analyzed from around the world, providing a comparative approach: pollution resulting from the operation of the Ashio mine in Japan between the end of the nineteenth century and the 1960s (Cyrian Pitteloud); implementation of a systematic water management policy at the watershed level in France dating from 1964 (Stéphane Frioux); and, problems stemming from wastewater management in the Soviet Union from the 1960s and 1980s (Laurent Coumel). Efforts both to improve water quality protection and reduce hydrological risk were at the heart of new environmental policies developed during the 1960s and 1970s that, as the articles in this volume examine, led not only to challenges to change but occasional failures.  The hydrological analysis of the Cauvery River watershed located in the southeastern Indian peninsula (Nils-Otto Kitterød) opens up current perspectives on social issues created by the exploitation of water resources and technical solutions proposed in a context of strong demographic pressure and climate change.

  • 2. Les ventres, de la nature à la culture
    Enjeux médicaux et représentations, de l’Antiquité à aujourd’hui
    Bellies in Nature, Bellies in Culture: Medical Issues and Representations from Antiquity to the Present
    Sous la direction de Pauline Dubois et Stéphane Le Bras

    Prenant comme objet d’étude une région corporelle aussi centrale que malaimée, les auteurs rassemblés ici ont cherché à donner un aperçu de ce qu’une démarche historique axée sur les ventres peut apporter en croisant histoire de l’alimentation, du genre et de la santé. Prises à des moments historiques variés, les sources donnent à voir des ventres au cœur d’économies corporelles complexes. Le foisonnement de discours, de représentations et de pratiques dont ils font l’objet les place bien souvent en position de solution ou d’explication privilégiée aux maux ressentis. Formidables leviers de mieux-être, les ventres permettent d’appréhender une humanité active et résiliente face à son corps.

    A body part that is as essential as it is unfavored, the belly is under study by the authors in this collection who provide an overview of the possibilities of a historical analysis of bellies as seen from diverse points of view bringing together the history of food, gender, and health. Through snapshots of various historical moments, the belly is found at the heart of complex bodily economics. The proliferation of discourse, representations, and practices concerning the belly often situates it as either a solution to or more often a source of discomfort. An excellent means of well-being, the belly provides insight into the possibilities of an active and resilient human existence that takes into account the entire body.