Témoigner. Entre histoire et mémoire

Revue pluridisciplinaire de la Fondation Auschwitz

Revue pluridisciplinaire sur les camps nazis, génocides, violences de masse et enjeux de mémoire et d’histoire

A multidisciplinary journal on the Nazi camps, genocides, mass violence and related memorial and historiographical issues

Accéder au site
Témoigner. Entre histoire et mémoire

La revue de la Fondation Auschwitz et de l'association la Mémoire d’Auschwitz diffuse, depuis plus de 25 ans, l’actualité de la recherche pluridisciplinaire sur les camps nazis et le génocide des Juifs et des Tsiganes. Elle s’est ouverte aux débats les plus actuels concernant les enjeux de mémoire et d’histoire. Devant l’intérêt grandissant pour les questions mémorielles, elle a décidé lors de la parution de son numéro 100 d’ouvrir son champ de recherche aux problématiques des violences de masse dans le long terme historique.

For over 25 years the Journal of the Auschwitz Foundation and Remembrance of Auschwitz has published the most recent research on all aspects of the Nazi camps and the Jewish and Gypsy genocides, and has taken part in the latest debates on the issues raised by their history and commemoration. At the time of the Journal’s 100th. issue, it was decided to respond to the growing interest in history and remembrance by opening its areas of research to include problems of mass violence in the historical long term.

Éditeur

Éditions Kimé

Les Éditions Kimé est une maison d’édition française spécialisée dans la publication des travaux dans les domaines de l’histoire de la pensée, la philosophie, l’esthétique, la critique littéraire, l'anthropologie, l’histoire des idées, l’argumentation ou la linguistique. Fondée au début des années 1990, elle est située à Paris. La maison édite également plusieurs revues spécialisées.

En savoir plus

Politique d'accès

Barrière mobile

RSS

S'abonner

Contact

info@auschwitz.be

Informations bibliographiques

Voir la fiche de la revue sur d'autres sites

Via le Sudoc

Directeur de la publication

Henri Goldberg

Rédacteur(s) en chef

Philippe Mesnard

Responsable de l'édition électronique

Emmanuel Verschueren

Type de support

Papier et électronique

Etat de la collection

2013-2014

Politique d'édition électronique

Publication en libre accès après un délai de restriction de 1 an

Périodicité

quadrimestriel

Année de création

1982

Date de mise en ligne

04 juin 2015

ISSN format électronique

2506-6390

ISSN format papier

2031-4183

Langues de publication

Français, English, Nederlands, Deutsch

Politique sur les frais de publication

Frais de publication

non

Frais de soumission

non

Politique d'évaluation

Procédure d'évaluation

évaluation par le comité éditorial

Délai moyen entre soumission et publication

17 semaines

Coordonnées

Courriel

info@auschwitz.be

Adresse postale

Témoigner. Entre histoire et mémoire
Rue des Tanneurs, 65
1000 Bruxelles
Belgique

Ville de production

Bruxelles

Actualités

Nouveau numéro

120 | 2015 – Quel avenir pour la mémoire du génocide des Arméniens ?

Couverture Témoigner n° 120, 2015
ISBN 978-2-84174-701-6
190x235mm - 202 p. - 18 €

Le génocide perpétré en 1915 sur les Arméniens de Turquie suscite toujours de nombreux débats, controverses, déclarations de principe, prises de position et oppositions, négation. Pourtant, de plus en plus ouvertement, des liens se tissent, des passerelles sont établies et des échanges renforcés entre les communautés arménienne et turque. Une réconciliation est-elle possible ?

De Armeense genocide van 1915 vormt vandaag nog steeds het onderwerp van vele debatten en controverses. De geschiedenis geeft aanleiding tot intentieverklaringen, inzet en verzet, en zelfs ontkenning. Toch worden steeds openlijker banden gesmeed, bruggen gebouwd en gesprekken gevoerd tussen de Armeense en Turkse gemeenschap. Is verzoening mogelijk?

The 1915 genocide of Turkish Armenians still stirs up numerous debates, controversies, declarations of principle, statements and counter-statements, and even negation. However, as we speak, ties are being established more and more openly, bridges are built and bonds strengthened between the Armenian and Turkish communities. Is reconciliation possible?