Communication et organisation

Revue dédiée à la communication des entreprises, des institutions ou des associations

A journal devoted to corporate and organizational communication

Accéder au site
Communication et organisation

La revue Communication & Organisation est une revue internationale éditée par les Presses universitaires de Bordeaux. C’est une publication du MICA, le laboratoire en Information, Communication et arts de l’Université de Bordeaux. La revue est dédiée à la communication des entreprises, des institutions ou des associations. Elle s’adresse à tous ceux, universitaires, étudiants, et praticiens, qui sont soucieux d’approfondir leur réflexion sur la communication des organisations.

Created in 1991, the Communication & Organisation journal is a quarterly Francophone publication dedicated to communication and organisations in all forms: businesses, institutions, and associations. It is produced by the Information, Communication et Arts Laboratory, MICA, at Bordeaux University.

Éditeur

Presses universitaires de Bordeaux

Créées en 1983 et situées dans les locaux de l'Université Michel de Montaigne-Bordeaux 3, les Presses universitaires de Bordeaux, maison d’édition publique, publient des livres destinés à un lectorat universitaire constitué de spécialistes, d’étudiants, mais aussi d’enseignants du secondaire et de tout public intéressé par les sciences humaines et sociales ou d’autres spécialités universitaires. Elles contribuent ainsi à la diffusion et à la notoriété de la recherche qui est effectuée dans les universités de Bordeaux par des collections qui en reflètent les domaines d’excellence.

En savoir plus

Politique d'accès

Barrière mobile avec accès commercial via Cairn

RSS

S'abonner

Contact

valerie.carayol@u-bordeaux-montaigne.fr

Informations bibliographiques

Voir la fiche de la revue sur d'autres sites

Via le Sudoc

Directeur de la publication

Valérie Carayol

Rédacteur(s) en chef

Aurélie Laborde

Responsable de l'édition électronique

Norbert Congard

Type de support

Papier et électronique

Etat de la collection

1992-2013

Politique d'édition électronique

Publication en libre accès après un délai de restriction de 3 ans

Périodicité

Semestrielle

Année de création

1992

Date de mise en ligne

02 décembre 2010

ISSN format électronique

1775-3546

ISSN format papier

1168-5549

Langue de la publication

Français

Coordonnées

Courriel

valerie.carayol@u-bordeaux-montaigne.fr

Adresse postale

Communication et organisation
Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine
Domaine universitaire
10 Esplanade des Antilles
33600 Pessac cedex
France

Ville de production

Bordeaux

Actualités

Nouveau numéro

52 | 2017 – Communauté, sociabilité et bien commun: approche internationale

ISBN 979-10-300-0163-1
16 x 24 cm - 264 pages

La communauté doit être comprise comme un processus organisant et organisé résultant de la constitution permanente de peuples, de collectifs et de groupes qui cherchent à articuler leurs singularités avec une vie sociale collective marquée par des relations de proximité et par la recherche du commun. La notion de communauté sera ici pensée comme un travail : travail de discussion de valeurs, d’élaboration de normes ou principes, travail d’auto-organisation et de stabilisation de groupes sociaux. L’approche sociologique de F. Tönnies a construit au début du XXe siècle le concept de communauté de manière binaire, distinguant les relations communautaires et les relations sociétaires et les mettant en opposition. Selon l’auteur, les relations communautaires se caractérisent par la convivialité et l’intimité fondées sur des relations de parenté ou de voisinage présentes dans les sociétés traditionnelles et rurales où se perpétuent des coutumes et habitudes liées à une économie domestique et agricole. Le passage à la modernité industrielle provoque des ruptures dans les relations de sociabilité et se développent de nouvelles formes de vivre ensemble. Si auparavant, le vivre ensemble se faisait sur la base d’affects, de complicités, de proximité et de compagnonnage, dans les relations sociétaires prédomine le mode du contrat, de la sociabilité marchande qui comporte une grande part de rationalité. Nous retenons deux pistes issues de la perspective de Tönnies. D’une part le fait que la question de la communauté se pose à un moment de transformation sociale majeure, celle que Tönnies observe en son temps et celle que nous connaissons un siècle plus tard, dans nos sociétés mondialisées, globalisées et numérisées. D’autre part, nous en retenons l’importance de la question des relations en présence, relations aujourd’hui renouvelées, complexifiées et dont nous proposons d’explorer la dimension agissante, notamment dans la perspective des formations-transformations sociales en cours de part et d’autre de l’Atlantique. Ce dossier met ainsi en question et en débat les manières de comprendre les relations entre organisations et communautés, envisageant le rôle des conflits, la présence de formes de violence, les tentatives d’instauration d’une justice économique et sociale, au point d’articulation entre intérêts corporatifs et demandes sociales-civiques (Deetz 1992, Bauman 2003). Ceci souligne le croisement existant entre les perspectives sociale, économique et historique présentes dans le concept de communauté.