Cahiers d’études africaines

Revue interdisciplinaire bilingue consacrée aux sciences sociales sur l'Afrique et le Monde noir

A multidisciplinary bilingual journal promoting africanist research in the humanities

Go to website
Cahiers d’études africaines

Les Cahiers d’Études africaines, depuis leur fondation en 1960, privilégient la publication d’articles inédits, nourris par des enquêtes originales et des apports théoriques consolidés ou émergents. Tout en étant interdisciplinaire, la revue privilégie les recherches anthropologiques et historiques sur l’Afrique et les sociétés liées à l’Afrique à travers le monde.

The Cahiers d’Études africaines, founded in 1960, have ever since favored the publication of previously unpublished articles, original investigations along with confirmed or emerging theoretical contributions.  While encouraging interdisciplinary perspectives, the journal concentrates on anthropological and historical research on Africa and societies linked to Africa throughout the world.

Publisher

Éditions de l’EHESS

L'activité éditoriale de l'École des Hautes Études en Sciences Sociales s'inscrit dans la tradition et la vocation de l'institution, depuis la création de la VIe section de l'École Pratique des Hautes Études en 1947. Les Éditions de l’EHESS ont pour mission de faire connaître et diffuser, auprès de la communauté scientifique et d'un public curieux des sciences sociales, des recherches exigeantes et novatrices. En accord avec la tradition expérimentale de l'École des Hautes Études en Sciences Sociales, elles participent à l'exploration de nouveaux champs de savoirs et travaillent au projet intellectuel des sciences sociales, dans la pluralité des manières de faire, des terrains et des périodes qui organisent ces disciplines.

For more information

Journal supported by the Institut des Sciences Humaines et Sociales of the CNRS

Labels

The journal is granted with a ERIH label

Access policy

Embargo period with access to subscribers via Cairn platform

Journal RSS feed

Subscribe

Contact

cahiers-afr@ehess.fr

Information

Journal description on other websites

Via Sudoc | Via WorldCat

Director of publication

Christophe Prochasson

Editor(s)

Eloi Ficquet, Benoit Hazard

Medium

Print and electronic

Collection

2000-2013

Publishing policy

Publication in open access after a two-year embargo period

Frequency

Trimestrielle

Date created

1960

Online since

01 July 2003

ISSN electronic edition

1777-5353

ISSN print edition

0008-0055

Language of publication

Français

Contact

E-mail

cahiers-afr@ehess.fr

Address

Cahiers d’études africaines
EHESS
10 rue Monsieur le Prince
75006 Paris
France

Place of publication

Paris

Latest updates

Latest issue

230 | 2018 – Photographies contestataires, usages contestés

Couverture Cahiers d’Études africaines, 2018, numéro 230
ISBN 978-2-7132-2742-4

À travers ses usages coloniaux, la photographie a représenté en Afrique un instrument de chosification scientifique, de contrôle des populations et des identités, de coercition par l’image. Qu’en est-il aujourd’hui des actes de contestation, de résistance et d’émancipation par la photographie ? À moitié déchirées, effacées, presque illisibles, des figures du passé resurgissent par des images retouchées, recomposées, remises en scène pour être mobilisées dans les luttes du présent. Ce numéro rend compte de l’extraordinaire malléabilité des
matériaux photographiques.
À l’ère numérique, un besoin grandissant de se réapproprier les images historiques se traduit par de multiples formes de remise en circulation, de réemploi, de transformation, souvent à l’encontre des intentions originelles de leurs producteurs.

Through its colonial usage, photography in Africa has been an instrument of scientific objectification, population and identity control, and coercition through images. Where do we stand today in terms of resistance and freedom through photography?
Half-torn, effaced, almost illegible, figures from the past re-emerge in retouched images that are recomposed and re-staged for present-daystruggles. This issue highlights the extraordinary malleability of photographic materials. In the digital age, a growing need for re-appropriating historic images is conveyed by the multiple ways photographs are re-circulating, being re-used, and transforming, often at odds with the original intentions of their producers.