Pratiques

Linguistique, littérature, didactique

Pratiques

Née en 1974 à l’initiative d’un collectif d’enseignants de français dans le secondaire, la revue Pratiques avait pour objectif l’appropriation critique des théories linguistiques et littéraires (sémiotique du récit, linguistique de l’énonciation,  l’oral, théorie de l’orthographe, etc.), dans le but de rendre plus cohérentes les pratiques professionnelles des enseignants de français. Au fil des changements institutionnels (création des IUFM qui prennent en charge la formation initiale et continue des enseignants), la revue, tout en conservant sa vocation pluridisciplinaire (linguistique, littérature, didactique) s’est orientée vers un lectorat de chercheurs et de spécialistes. Les champs disciplinaires couverts sont, outre les théories linguistiques du texte, la poétique du style, l’anthropologie de la littérature et la didactique de la langue et des discours.

En savoir plus

Politique d'accès

Open access

Newsletter

S'abonner

RSS

S'abonner

Contact

publications@pratiques-cresef.fr

Informations bibliographiques

Voir la fiche de la revue sur d'autres sites

Via le Sudoc

Directeur de la publication

André Petitjean

Rédacteur(s) en chef

Caroline Masseron

Type de support

Papier et électronique

Etat de la collection

2008-2017

Politique d'édition électronique

Publication en libre accès

Périodicité

Semestrielle

Année de création

1974

Date de mise en ligne

09 décembre 2014

ISSN format électronique

2425-2042

ISSN format papier

0338-2389

Langue de la publication

Français

Coordonnées

Courriel

publications@pratiques-cresef.fr

Adresse postale

Pratiques
8 rue du Patural
57000 Metz
France

Ville de production

Metz

Actualités

Nouveau numéro

175-176 | 2017 – Didactiques et médiations des arts et de la littérature

Couverture 175-176

Si l’interdisciplinarité a connu son heure de gloire dans le monde anglo-saxon des années 70, en France, il aura surtout fallu attendre les années 2000-2010 pour voir les textes officiels modifier l’organisation de la scolarité obligatoire, créer et mettre en œuvre un enseignement de l’histoire des arts et préconiser un enseignement interdisciplinaire comprenant la mise en dialogue de la littérature et des arts. Ce numéro apporte des éléments de réponse aux problèmes épistémologiques et pratiques posés par l’introduction de l’enseignement de l’histoire des arts sur les plan de la formation des maitres, des textes officiels et des manuels et des pratiques en classe et poursuit la réflexion sur les modalités de médiation des objets d’arts qui ont lieu dans les musées en situation scolaire.

Le numéro se referme avec un dossier coordonné par Alain Rabatel et Caroline Masseron consacré à « la question du prédicat ». Les contributions retracent l’historique d’une polémique alimentée par les médias et discutent, sur le plan épistémologique et didactique, du bien-fondé de cette notion de prédicat introduite dans les instructions de 2015. La discussion didactique s’appuie sur les expériences francophones (France, Québec, Suisse romande et Wallonie) et examine les enjeux de formation des maitres et des élèves.