Aitia. Regards sur la culture hellénistique au XXIe siècle

Revue consacrée à l'histoire culturelle et philosophique de la Grèce antique

A journal devoted to the cultural and philosophical history of ancient Greece

Accéder au site
Aitia. Regards sur la culture hellénistique au XXIe siècle

La revue internationale électronique Aitia. Regards sur la culture hellénistique au XXIe siècle s'inscrit dans une double perspective propre à la situation internationale de la recherche dans le domaine de la culture hellénistique et à l'ambition formée pour l'Ecole Normale Supérieure de Lyon. Les études hellénistiques ont fait durant les deux dernières décennies des progrès considérables et ont connu d'importants bouleversements. Toute cette importante partie de la littérature et de la philosophie grecques est longtemps restée dans l'indifférence des chercheurs et universitaires en raison de son caractère déjà tardif et de sa complexité. La revue Aitia est consacrée à cette double dimension de l'histoire culturelle et philosophique avec une dimension résolument internationale.

Aitia. Regards sur la culture hellénistique au XXIe siècle is an electronic journal devoted to the history of culture, philosophy and literature in the Hellenistic period, 323 BC - 30 AD. On the cusp between the classical Greek and Roman worlds, the Hellenistic period is a crucial one when literary critical and academic approaches to texts became defined, with the museum library of Alexandria at the core of these developments. The Aitia journal editorial stance is resolutely international and its main vocation is disseminate advanced research from three establishments: the École normale supérieure de Lyon, the Roma III University and Ohio University.

Éditeur

ENS Éditions

Les Éditions de l’École normale supérieure de Lyon, créées en 1993 à Fontenay-Saint-Cloud, ont pris un nouveau départ après l’installation, en 2000,  de l’École (ENS LSH) à Lyon. En 2011, fortes de l’apport des publications de l’Institut national de recherche pédagogique, elles doivent désormais relever le défi des enjeux de l’École dans toute sa diversité actuelle après la fusion des deux ENS lyonnaises et la création en son sein de l’Institut français de l’Éducation. ENS Éditions publie donc des ouvrages de toute origine, de chercheurs français ou étrangers, en harmonie avec les questionnements des centres de recherche de l’ensemble de l’École.

En savoir plus

Labels

Revue ayant obtenu le label DOAJ

Politique d'accès

Open access Freemium

RSS

S'abonner

Contact

aitia@ens-lyon.fr

Informations bibliographiques

Directeur de la publication

Jean-François Pinton

Rédacteur(s) en chef

Christophe Cusset

Responsable de l'édition électronique

Lilian Étienne

Type de support

Électronique

Etat de la collection

2011-2019

Politique d'édition électronique

Publication en libre accès

Périodicité

Annuelle

Année de création

2010

Date de mise en ligne

22 juillet 2011

ISSN format électronique

1775-4275

Langue de la publication

Français

Politique sur les frais de publication

Frais de publication

non

Frais de soumission

non

Politique d'évaluation

Procédure d'évaluation

évaluation en simple aveugle

Délai moyen entre soumission et publication

52 semaines

Coordonnées

Courriel

aitia@ens-lyon.fr

Adresse postale

Aitia. Regards sur la culture hellénistique au XXIe siècle
ENS
Parvis René Descartes
BP 7000
69342 Lyon Cedex 07
France

Ville de production

Lyon

Actualités

Nouveau numéro

9.2 | 2019 – Approches linguistiques d’Apollonios de Rhodes

Si la littérature alexandrine a connu un regain d’intérêt depuis quelques dizaines d’années, l’attention qu’on a portée à la langue utilisée par les poètes alexandrins reste encore très faible, peut-être parce que l’on considère avant tout qu’il s’agit d’une langue totalement artificielle. Cela vaut en particulier pour Apollonios : le poème épique des Argonautiques d’Apollonios de Rhodes, d’inspiration homérique, a été largement étudié sur le plan littéraire et poétique, mais beaucoup moins étudié sur le plan strictement linguistique. Ce numéro de la revue recueille les actes d’une journée d’étude inédite sur la langue d’Apollonios de Rhodes. Sont abordées ici des questions de pragmatique, de morphologie et de sémantique : dérivation verbale, préfixation nominale, suffixation et gradation dans le domaine nominal, modalité et temporalité, anthroponymie et théonymie, et des phénomènes spécifiquement poétiques comme la tmèse. Si l’héritage homérique est bien sûr au cœur de ces investigations, il est sans doute aussi temps d’envisager d’autres dimensions de la langue littéraire d’Apollonios, comme l’influence de la tragédie.

If the Alexandrian literature knew a revival of interest for a few decades, the attention which one paid to the language used by the Alexandrian poets remains still very weak, perhaps because one considers above all that it is a completely artificial language. This applies in particular to Apollonius: the epic poem of the Argonautica of Apollonius of Rhodes, and its Homeric inspiration, have been widely studied in literary and poetic terms, but much less studied in strictly linguistic terms. This issue of the Aitia-journal collects the proceedings of an unprecedented workshop on the language of Apollonius of Rhodes. Questions of pragmatics, morphology and semantics are addressed here: verbal derivation, nominal prefixing, suffixation and gradation in the nominal creation, modality and temporality, anthroponymy and theonymy, and other specifically poetic phenomena such as tmesis. If the Homeric heritage is of course at the heart of these investigations, it is probably also time to consider other dimensions of the literary language of Apollonius, such as the influence of the tragedy.

Se la letteratura alessandrina ha conosciuto un risveglio di interesse per alcuni decenni, l'attenzione che si prestava alla lingua usata dai poeti alessandrini rimane ancora molto debole, forse perché si considera soprattutto che è un linguaggio completamente artificiale. Ciò vale in particolare per Apollonio: il poema epico dell'Argonautica di Apollonio di Rodi, di ispirazione omerica, è stato ampiamente studiato in termini letterari e poetici, ma molto meno studiato in termini strettamente linguistici. Questo numero della rivista raccoglie gli atti di una giornata di studio originale sulla lingua di Apollonio Rodio. Qui vengono affrontate questioni di pragmatica, morfologia e semantica: derivazione verbale, prefisso nominale, suffissazione e gradazione nella creazione nominale, modalità e temporalità, antroponimia e teonimia, e in particolare fenomeni poetici come la tmesis. Se l'eredità omerica è ovviamente al centro di queste indagini, è senza dubbio anche il momento di considerare altre dimensioni della lingua letteraria di Apollonio, come l'influenza della tragedia.