Revue germanique internationale

Revue consacrée à la littérature, la philosophie, la sociologie, l’histoire culturelle, l’histoire de l’art des pays de langue allemande

A multidisciplinary journal focused on German-speaking countries

Accéder au site
Revue germanique internationale

La Revue germanique internationale, résolument pluridisciplinaire, répond à un besoin d’analyses concernant la littérature, la philosophie, la sociologie, l’histoire culturelle, l’histoire de l’art des pays de langue allemande. Priorité est donnée aux transferts culturels ; l’aire germanophone est abordée à travers les points d’articulation avec les aires qui l’entourent et qui l’aident à se définir. Les numéros sont thématiques et les questions traitées souvent transversales (émergence de l’esthétique au XVIIIe siècle, genèse de l’orientalisme allemand). Sont privilégiés les moments de crise ou les phénomènes participant à la constitution identitaire : osmose judéo-allemande, psychanalyse, philhellénisme.

The Revue germanique internationale, published by CNRS Éditions, is a multidisciplinary publication focussing on the literature, philosophy, sociology, cultural history, and art history of German speaking countries. Priority is given to cultural transfer: the German-speaking domain is approached from the various points of articulation with the fields surrounding and defining it. Issues are thematic and often transversal – the emergence of aesthetics in the 18th century, the birth of German orientalism. Periods of crisis or moments contributing to the formation of identity are also privileged: Judeo-German osmosis, psychoanalysis, and Philhellenism.

Éditeur

CNRS Éditions

CNRS Éditions s'attache à publier le meilleur de la recherche française et européenne, qu’elle provienne des laboratoires, des universités ou des centres d’excellence. Mais cette mission essentielle auprès de la communauté savante ne se départit jamais d’un autre souci, tout aussi fondamental : transmettre l’avancée des connaissances auprès du grand public afin que la science et le savoir soient au cœur de la Cité.

En savoir plus

Politique d'accès

Barrière mobile

RSS

S'abonner

Contact

RGI@ens.fr

Informations bibliographiques

Voir la fiche de la revue sur d'autres sites

Via le Sudoc | Via WorldCat

Directeur de la publication

Michel Espagne

Responsable de l'édition électronique

Pascale Rabault-Feuerhahn

Type de support

Papier et électronique

Etat de la collection

1994-2015

Politique d'édition électronique

Publication en libre accès après un délai de restriction de 3 ans

Périodicité

Semestrielle

Année de création

1994

Date de mise en ligne

18 février 2011

ISSN format électronique

1775-3988

ISSN format papier

1253-7837

Langues de publication

Français, English, Deutsch

Coordonnées

Courriel

RGI@ens.fr

Adresse postale

Revue germanique internationale
UMR 8547 Pays germaniques
Ecole normale supérieure
45 rue d'Ulm
75005 Paris
France

Ville de production

Paris

Actualités

Nouveau numéro

28 | 2018 – La Kulturwissenschaftliche Bibliothek Warburg comme laboratoire

La Kulturwissenschaftliche Bibliothek Warburg comme laboratoire
ISBN 978-2-271-12231-5
260 p. - 30 €

C’est une analyse inédite en France qui est ici proposée : celle de la Kulturwissenschaftliche Bibliothek Warburg (KBW) et du Warburg Institute londonien qui lui succéda, en tant que laboratoire exceptionnel d’idées et de méthodes, porté par une bibliothèque. De manière originale, elle ne se focalise donc pas sur l’œuvre et la personne d’Aby Warburg en tant que telles, mais appréhende la KBW comme creuset intellectuel et scientifique. Raisonner en termes de laboratoire – le qualificatif est employé par Warburg lui-même – permet de désigner la nature du travail et des enjeux que recouvre la KBW, à la fois espace physique et entité intellectuelle, « collection de problèmes » (Cassirer), institution académique, lieu de conférences, d’expositions, d’édition et aussi équipe de savants aux rapports complexes, avec André Jolles, Fritz Saxl, Gertrud Bing, Erwin Panofsky, Ernst Cassirer, Edgar Wind, Raymond Klibansky ou encore Alfred Doren. Il s’agit donc aussi de retracer comment ces derniers ont repris, déplacé ou réinterprété les questions matricielles de la bibliothèque comme l’élaboration d’une « science de la culture » à même de questionner les rapports entre mot et image et de saisir la « survivance de l’antique ».

Des inédits traduits ainsi qu’un entretien avec la première archiviste sont donnés à la fin de ce numéro.