Revue germanique internationale

Revue consacrée à la littérature, la philosophie, la sociologie, l’histoire culturelle, l’histoire de l’art des pays de langue allemande

A multidisciplinary journal focused on German-speaking countries

Accéder au site
Revue germanique internationale

La Revue germanique internationale, résolument pluridisciplinaire, répond à un besoin d’analyses concernant la littérature, la philosophie, la sociologie, l’histoire culturelle, l’histoire de l’art des pays de langue allemande. Priorité est donnée aux transferts culturels ; l’aire germanophone est abordée à travers les points d’articulation avec les aires qui l’entourent et qui l’aident à se définir. Les numéros sont thématiques et les questions traitées souvent transversales (émergence de l’esthétique au XVIIIe siècle, genèse de l’orientalisme allemand). Sont privilégiés les moments de crise ou les phénomènes participant à la constitution identitaire : osmose judéo-allemande, psychanalyse, philhellénisme.

The Revue germanique internationale, published by CNRS Éditions, is a multidisciplinary publication focussing on the literature, philosophy, sociology, cultural history, and art history of German speaking countries. Priority is given to cultural transfer: the German-speaking domain is approached from the various points of articulation with the fields surrounding and defining it. Issues are thematic and often transversal – the emergence of aesthetics in the 18th century, the birth of German orientalism. Periods of crisis or moments contributing to the formation of identity are also privileged: Judeo-German osmosis, psychoanalysis, and Philhellenism.

Éditeur

CNRS Éditions

CNRS Éditions s'attache à publier le meilleur de la recherche française et européenne, qu’elle provienne des laboratoires, des universités ou des centres d’excellence. Mais cette mission essentielle auprès de la communauté savante ne se départit jamais d’un autre souci, tout aussi fondamental : transmettre l’avancée des connaissances auprès du grand public afin que la science et le savoir soient au cœur de la Cité.

En savoir plus

Politique d'accès

Barrière mobile

RSS

S'abonner

Contact

RGI@ens.fr

Informations bibliographiques

Voir la fiche de la revue sur d'autres sites

Via le Sudoc | Via WorldCat

Directeur de la publication

Michel Espagne

Responsable de l'édition électronique

Pascale Rabault-Feuerhahn

Type de support

Papier et électronique

Etat de la collection

1994-2016

Politique d'édition électronique

Publication en libre accès après un délai de restriction de 3 ans

Périodicité

Semestrielle

Année de création

1994

Date de mise en ligne

18 février 2011

ISSN format électronique

1775-3988

ISSN format papier

1253-7837

Langues de publication

Français, English, Deutsch

Coordonnées

Courriel

RGI@ens.fr

Adresse postale

Revue germanique internationale
UMR 8547 Pays germaniques
Ecole normale supérieure
45 rue d'Ulm
75005 Paris
France

Ville de production

Paris

Actualités

Nouveau numéro

29 | 2019 – Perspectives chinoises

Perspectives chinoises
ISBN 978-2-271-12232-2
224 p. - 30 €

La Chine découvre assez tard l’Allemagne et cette découverte passe parfois par le Japon. Mais de l’esthéticien Wang Guowei aux romanciers, Mao Dun ou Lu Xun et au poète Guo Moruo Kant, Schopenhauer puis Nietzsche sont progressivement devenus des références pour les auteurs chinois du début du XXe siècle. L’histoire de la réception de Nietzsche en Chine est même un miroir des grands virages idéologiques du siècle. Le romantisme et l’expressionnisme ont pu susciter de leur côté un engouement certain auprès d’intellectuels qui accompagnaient le renouveau de la littérature chinoise.

Mais étudier l’intérêt chinois pour la vie culturelle allemande, oblige aussi à se concentrer sur le destin de figures singulières comme Levin Schücking, pionnier d’une sociologie littéraire, Siegfried Kracauer, théoricien du film, ou le philosophe Leo Strauss qui ont pour des raisons diverses retenu l’attention des sciences humaines chinoises. L’attention des critiques chinois s’est aussi portée sur le rôle joué par l’Allemagne dans l’histoire intellectuelle française et donc sur des binômes comme Kant et Bachelard, Husserl et Lacan, Freud et Foucault.

L’historiographie allemande de la littérature chinoise, de son côté, tend parfois à ignorer la critique littéraire chinoise pour mesurer les oeuvres à l’aune d’une vision purement occidentale de la littérature qui peut la conduire à minimiser la fonction spécifique de la vie littéraire en Chine (Kubin). Si les articles ici rassemblés ne prétendent pas épuiser la question d’un regard chinois sur la culture allemande, ils souhaitent à tout le moins montrer que l’étude de ce regard devrait modifier et élargir l’éventail des perceptions possibles de la vie intellectuelle allemande.