Collections électroniques de l’INHA

Actes de colloque et livres en ligne de l'Institut national d'histoire de l'art

INHA books and conference proceedings

Accéder au site
Collections électroniques de l’INHA

Les publications de l’Institut national d’histoire de l’art (www.inha.fr) sont destinées à valoriser les manifestations – expositions, colloques, travaux de recherche en histoire de l’art et archéologie occidentale depuis l’Antiquité jusqu’à nos jours – conçues et organisées en partenariat avec d’autres institutions – université et musées. Elles complètent les ressources élaborées par l’Institut et mises à la disposition des chercheurs, professionnels de l’art ou amateurs éclairés (bases de données, catalogue de la Bibliothèque de l’INHA…), qu’ils soient conservateurs de musée, universitaires, antiquaires ou étudiants en histoire de l’art.

Titles from the Institut national d'histoire de l'art (www.inha.fr) are published as supporting elements to events – exhibitions, colloquiums, research in the history of art and archaeology from Antiquity to the present day – planned and organised with other institutions, universities and museums. They are an additional resource developed by the Institute and made available to researchers, art professionals and informed amateurs (databases, the catalogue of the library of the INHA, etc.), whether they are museum curators, academics, antique dealers or students of art history.

Éditeur

Institut national d'histoire de l'art

L’INHA a pour mission de développer l’activité scientifique et de contribuer à la coopération scientifique internationale dans le domaine de l’histoire de l’art et du patrimoine. Il exerce des activités de recherche, de formation et de diffusion des connaissances.

En savoir plus

Politique d'accès

Open access

RSS

S'abonner

Contact

anne-laure.brisac@inha.fr

Informations bibliographiques

Directeur de la publication

Éric de Chassey

Type de support

Papier et électronique

Etat de la collection

1999-2005

Politique d'édition électronique

Publication en libre accès

Année de création

2010

Date de mise en ligne

15 mars 2010

ISSN format électronique

2108-6419

Langue de la publication

Français

Coordonnées

Courriel

anne-laure.brisac@inha.fr

Adresse postale

Collections électroniques de l’INHA
2 rue Vivienne
75002 Paris
France

Ville de production

Paris

Actualités

Nouveaux articles

Pères modèles, fils indignes

Dans sa contribution aux actes du colloque Dire la parodie (1989), l’historien d’art Georges Roque convoque l’image d’une filiation pour qualifier la relation qui unit le parodiste à l’artiste parodié : « Rejeter le père. Le rejeter pour mieux l’imiter. Combien de jeunes écrivains, peintres et musiciens ne se seront pas essayés à la parodie pour régler leur compte avec leur père symbolique, rivalisant avec lui, moquant son style pour mieux forger le leur. » L’ambivalence constitutive de la p...

La « déqualification » de l’art

Henry Bunbury (1750-1811) : un amateur à l’Académie

La deuxième moitié du xviiie siècle britannique est marquée à la fois par l’affirmation de la place de la Royal Academy et par le développement d’un marché de l’estampe vigoureux et insolent. Nobles aspirations à la grandeur d’un côté, satire méchante et populiste de l’autre, ces deux sphères qui s’opposent sont en réalité reliées. Le développement de l’Académie laisse une place à la satire graphique, sous forme de caricature. À parti...

L’encre et la bile

Célèbre classique traduit maintes fois, adapté pour un public jeunesse en livre, sur scène et à l’écran, Les Voyages de Gulliver de Jonathan Swift (1667-1745) furent un succès immédiat, dès leur première édition en 1726, et constituent depuis une œuvre emblématique du canon littéraire britannique. Leur portée satirique dépasse les frontières temporelles et géopolitiques de la Grande-Bretagne du début du xviiie siècle pour brosser un tableau pessimiste du genre humain. Publiés en mars 2012, co...

John Heartfield et la tradition satirique française

En 1935, l’artiste allemand John Heartfield (1891-1967), co-fondateur du Club Dada de Berlin et célèbre contributeur de l’hebdomadaire communiste Arbeiter Illustrierte Zeitung (couramment abrégé AIZ), fut invité à Paris par l’Association des écrivains et artistes révolutionnaires, alors dirigée par Louis Aragon, pour y présenter la première exposition française de ses œuvres, à la Maison de la Culture (fig. 1). Cette exposition, annoncée par le sous-titre « 150 photomontages politiques et sa...

Caricatures de photographies et photographies caricaturales

Les premiers développements industriels de la photographie, à l’époque du Second Empire, donnent lieu à la publication, dans la presse, d’un abondant discours critique sur le nouveau médium et son industrialisation. Contemporaine d’un avènement plus général de la culture médiatique, cette discussion se déploie dans la presse spécialisée consacrée à la photographie et aux arts. Si elle est présente dans la presse réputée sérieuse, elle s’impose également dans la « petite presse », où elle s’ex...

Portrait du journal en saltimbanque

L’identification d’un journal avec une figure symbolique constitue un procédé très répandu dans la presse satirique européenne du xixe siècle. Ce procédé est étroitement lié au format du journal illustré, qui s’est affirmé avec La Caricature, lors de la monarchie de Juillet, avant de se propager ensuite dans toute l’Europe. Les personnifications des journaux sont habituellement placées sur les vignettes du bandeau, lieux programmatiques, porteurs du dispositif journalistique satirique. Mais o...

La fureur de Calicot

Située entre la période révolutionnaire puis impériale, qui voit l’épanouissement de la caricature politique en France, et la monarchie de Juillet, considérée comme l’avènement de son âge d’or, la Restauration (1815-1830) constitue une période relativement négligée dans l’histoire de la caricature en France. L’estampe satirique – qu’il s’agisse de la caricature politique ou de mœurs – y est pourtant omniprésente et agit sur la société d’après-guerre, qui est aussi une société du spectacle et...

L’eau tiède et le tournant caricatural

Lors du colloque « L’image railleuse », j’avais annoncé que la particularité de mon intervention serait de parler depuis le point de vue d’un artiste qui utilise la satire visuelle (par comparaison avec les perspectives des autres intervenants qui la regardent, en font l’histoire, l’analysent, etc.). Le présent texte est écrit depuis un point de vue légèrement différent : celui d’un artiste qui a utilisé la satire visuelle dans son travail, mais ne l’utilise plus.

Cette contribution éc...

Avant-propos

L’idée d’un colloque consacré au « visuel de la satire » remonte à 2013, au terme d’une première série d’initiatives qui avait aidé à faire éclore la question. Dominic Hardy travaillait depuis 2009, avec Annie Gérin, sur le passage de l’objet satire depuis son espace considéré comme « naturel » et « légitime », celui de l’imprimé, dans lequel il existait depuis le xviiie siècle, au registre du satirique, dans un autre espace, celui de l’art contemporain, du musée et des centres d’art, en part...

Intermediality and Modernity

Satire, perhaps, is as old as society; but graphic satire is a modern invention.
Henry Angelo (1756–1835)

Forcefully portraying the realities of war that art previously sanitized or even suppressed has become a marker of modernity in studies of nineteenth-century art and visual culture. In the first decades of the century, violence was being examined, not solely in light of the brutal consequences of revolution and counter-revolution, but also the capacity violence affor...