Collections électroniques de l’INHA

Actes de colloque et livres en ligne de l'Institut national d'histoire de l'art

INHA books and conference proceedings

Accéder au site
Collections électroniques de l’INHA

Les publications de l’Institut national d’histoire de l’art (www.inha.fr) sont destinées à valoriser les manifestations – expositions, colloques, travaux de recherche en histoire de l’art et archéologie occidentale depuis l’Antiquité jusqu’à nos jours – conçues et organisées en partenariat avec d’autres institutions – université et musées. Elles complètent les ressources élaborées par l’Institut et mises à la disposition des chercheurs, professionnels de l’art ou amateurs éclairés (bases de données, catalogue de la Bibliothèque de l’INHA…), qu’ils soient conservateurs de musée, universitaires, antiquaires ou étudiants en histoire de l’art.

Titles from the Institut national d'histoire de l'art (www.inha.fr) are published as supporting elements to events – exhibitions, colloquiums, research in the history of art and archaeology from Antiquity to the present day – planned and organised with other institutions, universities and museums. They are an additional resource developed by the Institute and made available to researchers, art professionals and informed amateurs (databases, the catalogue of the library of the INHA, etc.), whether they are museum curators, academics, antique dealers or students of art history.

Éditeur

Institut national d'histoire de l'art

L’INHA a pour mission de développer l’activité scientifique et de contribuer à la coopération scientifique internationale dans le domaine de l’histoire de l’art et du patrimoine. Il exerce des activités de recherche, de formation et de diffusion des connaissances.

En savoir plus

Politique d'accès

Open access

RSS

S'abonner

Contact

anne-laure.brisac@inha.fr

Informations bibliographiques

Directeur de la publication

Éric de Chassey

Type de support

Papier et électronique

Etat de la collection

1999-2005

Politique d'édition électronique

Publication en libre accès

Année de création

2010

Date de mise en ligne

15 mars 2010

ISSN format électronique

2108-6419

Langue de la publication

Français

Coordonnées

Courriel

anne-laure.brisac@inha.fr

Adresse postale

Collections électroniques de l’INHA
2 rue Vivienne
75002 Paris
France

Ville de production

Paris

Actualités

Nouveaux articles

La mosquée Ibn Tulun

Construite par le gouverneur Ibn Tulun dans le dernier quart du ixe siècle, cette mosquée constitue le plus ancien monument islamique du Caire conservé à peu près dans son état originel et un témoignage essentiel de l’architecture abbasside. Reléguée à la périphérie par la fondation du Caire fatimide au xe siècle, elle fit encore l’objet de quelques restaurations et adjonctions sous les Mamelouks, avant d’être laissée à l’abandon. Si son intérêt historique et artistique était déjà reconnu à ...

Maisons disparues

En 1909, l’architecte en chef du Comité de conservation des monuments de l’art arabe affirmait qu’il « suffisait de feuilleteur les photographies prises par Facchinelli, dont le Comité a acquis les clichés, pour constater combien [de maisons ont] disparu dans le dernier quart de siècle seulement ». La quasi intégralité des demeures photographiées par l’artiste italien n’existent plus aujourd’hui (fig. 1), ou ne sont plus que l’ombre d’elles-mêmes. Lui-même a photographié des habitations en c...

Des monuments en souffrance

Les photographies de Facchinelli révèlent la ruine dans laquelle se trouvent bien des grands monuments au début des années 1880, à l’intérieur comme à l’extérieur de la ville historique. Érigée au xive siècle, la mosquée al-Maridani est entièrement encombrée des éboulements de la partie supérieure de son haut minaret, qui s’était écroulé au cours des années 1860 ; une partie des arcades de la cour était tombée, les autres n’étaient plus à l’aplomb et des boiseries jonchaient le sol (fig. 1)....

Les prémices d'un musée : les dépôts d’œuvres dans la mosquée al-Hakim

On connaît une bonne trentaine de photographies de Facchinelli consacrées aux collections du Musée arabe du Caire. L’idée d’une institution spécialement dédiée aux antiquités islamiques remontait à 1870. Elle faisait partie d’un programme plus large pour la « conservation des monuments arabes de la ville du Caire » dont l’étude avait été confiée à Auguste Salzmann (1824-1872), ami de l’égyptologue Auguste Mariette qui venait d’achever la restauration de la coupole du Saint-Sépulcre à Jérusale...

Une esthétique du fragment : moucharabiehs et ornements architecturaux

Facchinelli se distingue des autres photographes d’architecture de son époque par sa manière de privilégier le fragment au détriment de la vue d’ensemble des édifices. Sa production vient alimenter une sorte d’encyclopédie visuelle de l’ornement islamique, genre qui, jusque-là, avait plutôt été une spécialité de dessinateurs (que l’on songe aux énormes corpus d’Émile Prisse d’Avennes, Pascal Coste, Jules Bourgoin…). En cette fin de siècle où la mode orientaliste se répand dans l’architecture...

Facchinelli, photographe de la vie urbaine : l’involontaire

Cette immersion dans la vie urbaine, ce refus de l’apprêt et de la mise en scène, caractéristiques du regard de Facchinelli, signent bien au-delà des seules scènes de rue, une large part de sa production, peut-être la meilleure, en tout cas la plus séduisante aujourd’hui. Ses images rompent avec une tradition de la photographie d’architecture remontant au daguerréotype, qui privilégiait une vision excluant autant que possible l’élément humain – au point que les graveurs qui traduisaient ces p...

Une œuvre de commande ?

L’un des premiers amateurs du patrimoine cairote à avoir eu recours aux services de Facchinelli fut sans doute Arthur Rhoné. Celui-ci précise que quasiment toutes ses photographies reproduites dans L’Égypte à petites journées ont été faites sur ses indications : elles sont au nombre de vingt et sont datées de 1879, 1881 et 1882. C’est à sa demande expresse que Facchinelli aurait photographié l’écroulement, le 18 juin 1882, du minaret de la mosquée Sultan Salih Ayoub. Le 22 mai 1883, Ambroise...

Facchinelli dans les collections de l’INHA

La Photothèque de la bibliothèque de l’INHA conserve un ensemble très important et homogène de cent quatre-vingt tirages Facchinelli de petit format. Leur acquisition n’est pas documentée, mais certains faits et caractéristiques permettent d’émettre des hypothèses à ce sujet. Ces images ont été cataloguées sur fiches durant l’entre-deux-guerres sous la direction de Clotilde Brière-Misme, nommée conservateur du département des estampes et photographies le 5 juillet 1928. Elles ne figurent pas ...

Une biographie en pointillés

Sujet autrichien par sa naissance dans un territoire appartenant encore à l’empire des Habsbourg jusqu’en 1919, Beniamino Briccio Cirillo Facchinelli voit le jour le 8 juillet 1839, dans une famille de propriétaires terriens installés au cœur de la ville de Trente. Son nom figure en 1860 sur une liste d’enrôlement dans le bataillon des bersaglieri de Vignole défendant la cause italienne, et c’est à Mirandola, au nord de Modène, dans la région où Garibaldi avait naguère installé le commandemen...

Le matériel photographique de Beniamino Facchinelli

Sur deux de ses photographies au moins, Facchinelli laisse entrevoir au premier plan une partie de son matériel photographique : des boîtes en bois, un panier tressé. Impossible cependant de le caractériser davantage. Sur une troisième, on distingue au loin un pied et un homme assis à côté (fig. 1). Ce pied appartient-il à Facchinelli, ce qui signifierait qu’il lui arrivait de se déplacer avec deux appareils photographiques et que l’homme assis est son assistant, chargé de transporter l’un d’...