La Révolution française

Cahiers de l’Institut d’histoire de la Révolution française

Revue de l'Institut d'histoire de la Révolution française promouvant les travaux sur la période révolutionnaire

The journal of the Institut d'histoire de la Révolution française promoting research on the revolutionary period

Accéder au site
La Révolution française

Soutenue par l’Université Paris-I Panthéon-Sorbonne et le CNRS, La Révolution française met à la disposition de la communauté scientifique les travaux (journées d'étude, rencontres, tables rondes…) réalisés à l'IHRF. Organisée selon les modalités d'une revue à comité de lecture, cette publication, ouverte sur les problématiques et les terrains de recherche les plus divers, cherche à multiplier les perspectives et les croisements, à favoriser les franchissements de frontières, à prendre part, en accueillant des contributions originales, aux débats au sein de la communauté élargie des historiens de la Révolution française.

En savoir plus

Politique d'accès

Open access

Newsletter

S'abonner

RSS

S'abonner

Informations bibliographiques

Directeur de la publication

Pierre Serna

Rédacteur(s) en chef

Jean-Luc Chappey

Responsable de l'édition électronique

Alexis Darbon

Type de support

Électronique

Etat de la collection

2012-2021

Politique d'édition électronique

Publication en libre accès

Périodicité

Semestrielle (deux fois par an)

Année de création

2008

Date de mise en ligne

24 novembre 2009

ISSN format électronique

2105-2557

Langue de la publication

Français

Politique sur les frais de publication

Frais de publication

non

Frais de soumission

non

Politique d'évaluation

Procédure d'évaluation

évaluation par les pairs

Délai moyen entre soumission et publication

52 semaines

Coordonnées

Adresse postale

La Révolution française
17, rue de la Sorbonne
75231 Paris cedex 05
France

Ville de production

Paris

Actualités

Nouveau numéro

20 | 2021 – La Révolution en 3D – Textes, images, sons (1787-2440)

La prise de la Bastille

Est-il possible d’évoquer, dans une revue d’histoire spécialisée en études révolutionnaires, la Révolution hors du seul cadre des exigences universitaires ? Peut-on argumenter en faveur d’une voie différente pour comprendre la Révolution et inviter à emprunter d’autres chemins que ceux de l’érudition, de l’exégèse documentaire et savante ? La réponse se veut ici affirmative et le pari radical. « Rêve s’il en fut jamais » aurait dit Louis-Sébastien Mercier : mobiliser la création artistique sous toutes ses formes pour créer un pont et ouvrir un espace, un lieu où débattre de l’histoire des révolutions susceptible de rendre à nouveau ultra-contemporaine cette fin du xviiie siècle qui ne cesse d’interroger notre présent et qui, à son tour, s’enrichit de ses questionnements. Bref, une invitation à regarder la Révolution en l’observant d’un point de vue improbable, non pas tant ce xxve siècle, cet « an 2440 » que Mercier imaginait en 1771, mais en l’ancrant dans notre temps, l’année 2021 ; en s’arrêtant sur la Révolution comme événement ayant traversé les xixe, xxe et xxie siècles, charriant avec lui imaginaires et stéréotypes (à interroger ou déconstruire) pour libérer la force vive et l’énergie du déplacement – ce qui, en histoire, ne signifie rien d’autre que reformuler le sujet, mais en quelle langue ?

Présente dans les livres aujourd’hui publiés par les historiens, la Révolution version xxie siècle l’est tout autant dans la production artistique au sens large. Qu’est-ce que l’art dit ou exprime la concernant que l’historien ne peut pas ou ne sait pas­ dire ?