SociologieS

Revue internationale des sociologues de langue française, généraliste et ouverte à la diversité théorique et méthodologique

An international journal of French speaking sociologists, opened to theoretical and methodological diversity

Revista internacional de los sociólogos de lengua francesa, revista generalista y abierta a la diversidad teórica y metodológica

Accéder au site
SociologieS

Revue de l’Association internationale des sociologues de langue française (AISLF), SociologieS publie des articles émanant de ses membres, d’auteurs en rapport avec des activités de l’AISLF, et plus généralement de sociologues du monde entier, principalement de langue française. Elle favorise le partage de la réflexion et l’ouverture à la diversité des courants théoriques et des perspectives méthodologiques, principalement à travers sa rubrique classique « Théories et recherches » et sa nouvelle rubrique « Grands résumés » ; elle a l’ambition de faire le point sur des questions qui traversent la sociologie francophone à travers son autre nouvelle rubrique, « Dossiers ». Ouverte aux jeunes chercheurs grâce à sa rubrique « Premiers textes », aux expériences originales dans sa rubrique « Expériences de recherche », elle a aussi l’ambition de dynamiser l’espace scientifique francophone grâce à la traduction en français ou à la reproduction de textes anciens ou oubliés (rubrique « Découvertes/redécouvertes ») ou en suscitant le débat sur des enjeux théoriques, méthodologiques ou institutionnels qui traversent la sociologie francophone (dans la rubrique « Débats »).
La revue est publiée avec le soutien de l'Académie suisse des sciences humaines et sociales et de l’InSHS du CNRS.

SociologieS is the journal of the International Association of French-speaking Sociologists (AISLF) and as such publishes articles by its members, by authors involved in AISLF activities and more generally by sociologists world-wide, mainly writing in French. It aims to promote shared reflexion and remain open to a diversity of theoretical positions and methodological perspectives, chiefly through its classic ‘Théories et recherches/Theory and research’ section and its more recent ‘Grands résumés/Essential abstracts’ section; it also focuses on keeping up with questions currently being addressed in French sociology through the section entitled ‘Dossiers/Files’. Young researchers are given a voice in the ‘Premiers textes/First texts’ section and state-of-the-art research in ‘Expériences de recherche/Research experiments’. Another of the journal’s goals is to bring a new dynamic to the Francophone academic field by translating into French or republishing old or forgotten texts (in ‘Découvertes/redécouvertes//Discoveries/rediscoveries’) or by generating debate and discussion about the theoretical, methodological and institutional challenges that face Francophone sociology (in Débats/Discussion).

The journal is published with the support of the Swiss Academy of Humanities and Social Sciences and the Institute of Humanities and Social Sciences (InSHS) of the French National Centre for Scientific Research (CNRS).

En savoir plus

Revue soutenue par l’Institut des Sciences Humaines et Sociales du CNRS

Labels

Revue ayant obtenu le label DOAJ

Politique d'accès

Open access Freemium

RSS

S'abonner

Contact

sociologies@revues.org

Informations bibliographiques

Voir la fiche de la revue sur d'autres sites

Via WorldCat

Directeur de la publication

Marc-Henry Soulet

Rédacteur(s) en chef

Jean-Louis Genard

Responsable de l'édition électronique

Odile Saint-Raymond

Type de support

Électronique

Etat de la collection

2006-2018

Politique d'édition électronique

Publication en libre accès

Périodicité

Publication à flux continu

Année de création

2006

Date de mise en ligne

01 juillet 2007

ISSN format électronique

1992-2655

Langue de la publication

Français

Politique sur les frais de publication

Frais de publication

non

Frais de soumission

non

Politique d'évaluation

Procédure d'évaluation

évaluation en double aveugle

Délai moyen entre soumission et publication

24 semaines

Coordonnées

Courriel

sociologies@revues.org

Adresse postale

SociologieS
Odile SAINT RAYMOND
Université de Toulouse Jean Jaurès
Maison de la recherche - Bureau RE 316
5 allées Antonio-Machado
31058 Toulouse Cedex 9
France

Ville de production

Toulouse

Actualités

Nouveaux articles

Post-racialisme, déni du racisme et crise de la blanchité

En interrogeant la tendance post-raciale à la despécification du racisme par la prolifération d’expériences minorées, l’article propose d’analyser, dans une perspective de théorie critique, comment l’« éliminativisme racial » qui sous-tend les projets post-racialistes, a cristallisé en des formes particulières de déni racial que nous étudions à travers la figure contemporaine du non-racisme. À la différence de l’anti-racialisme qui discute la pertinence des catégorisations raciales comme fact...

La critique portée par le non-recours aux droits sociaux : propositions pour développer une approche subalterne

Le non-recours aux droits sociaux a été analysé à partir de différentes perspectives qui posent des questions d’ordres méthodologique, conceptuel et épistémologique. Dans cet article, je questionne la manière dont les recherches abordent le non-recours en me basant sur les deux définitions généralement utilisées. Je postule ensuite que le non-recours par non-demande (le non-recours raisonné) peut constituer l’expression d’une critique du pouvoir de l’État. Finalement je formule quelques propo...

Les émotions dans l’internalisation et l’émergence des normes sociales

L’article présente trois approches complémentaires qui sont habituellement traitées indépendamment dans la littérature scientifique au sujet des liens entre les émotions et l’internalisation et l’émergence des normes sociales. La première approche soutient que les normes sociales régulent les émotions et contribuent à la fabrique des dispositions émotionnelles des membres d’une société. La deuxième approche défend que les émotions apportent leur soutien aux normes sociales en officiant comme ...

L’exo-patrimonialisation : déplacements et légitimités comme prémisses de l’attribution d’une valeur patrimoniale à un territoire

Reposant sur deux études de cas portant sur la patrimonialisation de l’environnement en Argentine et dans les îles Canaries, ainsi que sur des données tirées de la littérature, cet article propose une réflexion sur la manière dont le déplacement d’acteurs, dotés d’une légitimité acquise à l’extérieur d’un territoire considéré, attire l’attention des habitants et des porteurs de projets de développement locaux sur des qualités de ce territoire jusqu’alors inaperçues pour eux. De manière explor...

Valeurs : « machins quasi-gazeux » ou choses « en dur » ? De Durkheim à Dewey… aller-retour

Dans ses cours sur le pragmatisme, Durkheim reprochait aux pragmatistes de ne pas faire de place aux idéaux et aux valeurs. Un tel reproche ne peut pas être fait à Dewey. En fait, il y a beaucoup de points communs entre ces deux auteurs, notamment entre la forme d’idéalisme que l’un et l’autre veulent promouvoir. Cependant la théorie de la genèse des valeurs proposée par Dewey s’écarte de celle de Durkheim en ceci qu’elle récuse tout dualisme, qu’elle fait l’économie de la notion de « sacré »...

De la rebellitude ultra-conservatrice et ce qu’elle fait aux sciences sociales critiques

L’importance prise aujourd’hui en France par des bricolages idéologiques ultra-conservateurs, type Éric Zemmour et Alain Soral, interroge la critique portée par les sciences sociales, en ce qu’ils contribuent à casser un lien historique entre critique sociale et émancipation. Par ailleurs, le conspirationnisme et l’essentialisme occupent une place importante dans ce type de conservatisme. Or, ce sont deux postures à l’opposé de larges secteurs des sciences sociales contemporaines. Si on la pr...

De la difficile rencontre entre savoirs savants et savoirs d’action

À partir de l’analyse de trois exemples issus de ma pratique professionnelle, j’interroge à la fois l’imbrication complexe entre savoir savant et savoir d’action et, par-là, la difficile identification de la figure de l’expert dans le débat contemporain. Au-delà du dévoilement des logiques sociales constitutives du champ scientifique et des rapports de domination qui s’y jouent, de nouvelles questions émergent : on assiste à une transformation importante à la fois du champ scientifique et de ...

« En quête d’un nom (im)propre »

Vers une sociologie de la singularité

Les différentes contributions de ce Dossier thématique déploient toutes, chacune à leur manière, les modalités contemporaines d’apparition publique des « figures de la singularité » dans des domaines variés, tels l’art et la littérature, le militantisme et le « hacktivisme », le fait divers et le témoignage, ou encore la politique . À l’hétérogénéité de ces domaines, il faut rajouter l’hétérogénéité des concepts qui jalonnent ce Dossier, notamment ...

Le fondateur peut-il être un représentant ? Le cas Assange/WikiLeaks dans le New York Times

Cet article articule les notions de représentation, autorité et singularité, à travers l’analyse de la figuration de WikiLeaks et de Julian Assange dans les pages du quotidien américain New York Times. L’article s’attache à décrire les contraintes pratiques et discursives auxquelles est soumis un individu lorsqu’il cherche à s’exprimer dans les médias en tant que représentant dès lors qu’il est désigné comme le « fondateur » de l’entité au nom de laquelle il prend la parole. Il montre ainsi c...

Le singulier, le pluriel et le général

Cet article se propose de distinguer les processus d’individuation, d’individualisation, de personnification et, enfin, de personnalisation, que doit parcourir tout individu pour devenir une « personne ». Dans un tel cadre, la singularisation est une étape supplémentaire, souvent paradoxale, puisqu’elle risque à tout moment de priver les « personnalités » qu’elle a hissées au sommet de l’attention publique de toute « corrélation de personnalité ». Cela étant, la plupart des figures de la sing...