SociologieS

Revue internationale des sociologues de langue française, généraliste et ouverte à la diversité théorique et méthodologique

An international journal of French speaking sociologists, opened to theoretical and methodological diversity

Revista internacional de los sociólogos de lengua francesa, revista generalista y abierta a la diversidad teórica y metodológica

Accéder au site
SociologieS

Revue de l’Association internationale des sociologues de langue française (AISLF), SociologieS publie des articles émanant de ses membres, d’auteurs en rapport avec des activités de l’AISLF, et plus généralement de sociologues du monde entier, principalement de langue française. Elle favorise le partage de la réflexion et l’ouverture à la diversité des courants théoriques et des perspectives méthodologiques, principalement à travers sa rubrique classique « Théories et recherches » et sa nouvelle rubrique « Grands résumés » ; elle a l’ambition de faire le point sur des questions qui traversent la sociologie francophone à travers son autre nouvelle rubrique, « Dossiers ». Ouverte aux jeunes chercheurs grâce à sa rubrique « Premiers textes », aux expériences originales dans sa rubrique « Expériences de recherche », elle a aussi l’ambition de dynamiser l’espace scientifique francophone grâce à la traduction en français ou à la reproduction de textes anciens ou oubliés (rubrique « Découvertes/redécouvertes ») ou en suscitant le débat sur des enjeux théoriques, méthodologiques ou institutionnels qui traversent la sociologie francophone (dans la rubrique « Débats »).
La revue est publiée avec le soutien de l'Académie suisse des sciences humaines et sociales et de l’InSHS du CNRS.

SociologieS is the journal of the International Association of French-speaking Sociologists (AISLF) and as such publishes articles by its members, by authors involved in AISLF activities and more generally by sociologists world-wide, mainly writing in French. It aims to promote shared reflexion and remain open to a diversity of theoretical positions and methodological perspectives, chiefly through its classic ‘Théories et recherches/Theory and research’ section and its more recent ‘Grands résumés/Essential abstracts’ section; it also focuses on keeping up with questions currently being addressed in French sociology through the section entitled ‘Dossiers/Files’. Young researchers are given a voice in the ‘Premiers textes/First texts’ section and state-of-the-art research in ‘Expériences de recherche/Research experiments’. Another of the journal’s goals is to bring a new dynamic to the Francophone academic field by translating into French or republishing old or forgotten texts (in ‘Découvertes/redécouvertes//Discoveries/rediscoveries’) or by generating debate and discussion about the theoretical, methodological and institutional challenges that face Francophone sociology (in Débats/Discussion).

The journal is published with the support of the Swiss Academy of Humanities and Social Sciences and the Institute of Humanities and Social Sciences (InSHS) of the French National Centre for Scientific Research (CNRS).

En savoir plus

Revue soutenue par l’Institut des Sciences Humaines et Sociales du CNRS

Labels

Revue ayant obtenu le label DOAJ

Politique d'accès

Open access Freemium

RSS

S'abonner

Contact

sociologies@revues.org

Informations bibliographiques

Voir la fiche de la revue sur d'autres sites

Via WorldCat

Directeur de la publication

Marc-Henry Soulet

Rédacteur(s) en chef

Jean-Louis Genard

Responsable de l'édition électronique

Odile Saint-Raymond

Type de support

Électronique

Etat de la collection

2006-2018

Politique d'édition électronique

Publication en libre accès

Périodicité

Publication à flux continu

Année de création

2006

Date de mise en ligne

01 juillet 2007

ISSN format électronique

1992-2655

Langue de la publication

Français

Politique sur les frais de publication

Frais de publication

non

Frais de soumission

non

Politique d'évaluation

Procédure d'évaluation

évaluation en double aveugle

Délai moyen entre soumission et publication

24 semaines

Coordonnées

Courriel

sociologies@revues.org

Adresse postale

SociologieS
Odile SAINT RAYMOND
Université de Toulouse Jean Jaurès
Maison de la recherche - Bureau RE 316
5 allées Antonio-Machado
31058 Toulouse Cedex 9
France

Ville de production

Toulouse

Actualités

Nouveaux articles

Une sociologie tunisienne francophone fait-elle encore sens ?

La naissance de la sociologie en Tunisie au lendemain de l’Indépendance a été fondamentalement marquée par deux exigences : d’une part, faire table rase de l’héritage et des objets de connaissance que la science du colonisateur avait privilégiés (tribu, confrérisme, etc.) ; d’autre part, faire de la sociologie un levier de modernisation d’une société qui vient de recouvrer sa souveraineté et son agency (Melliti & Mahfoudh-Draoui, 2014). Au sein des institutions de recherche fraîchement crées ...

Publier en langue française quand on est sociologue, tout sauf une évidence !

Ce dossier anniversaire des dix ans de SociologieS, dans la droite ligne de l’intention initiale de cette revue, s’est assigné un incommensurable défi : trouver de justes motifs pour publier en langue française quand on a eu pour vocation, ou pour inconscience, d’être sociologue. Il faut en effet rendre grâce aux initiateurs-trices de ce projet d’avoir pris à bras le corps cette question minée d’avance par le « sens de l’histoire » et de tenter, non de défendre, tel un village gaulois assiég...

Publier en français n’a plus de sens aujourd’hui

Pour que mes réponses soient claires, je dois préciser que je suis née en Suisse romande, de nationalité suisse et de langue maternelle française. J'ai fait mes études en Suisse, à l'Université de Genève jusqu'à la licence en sociologie, puis en France, à Paris et à Nice, jusqu'au doctorat en 1980. En 1980, quand je suis rentrée en Suisse, à Genève, pour des raisons diverses, le Département de sociologie a refusé de reconnaître ma thèse de doctorat française, m'a proposé d'y ajouter un compl...

Langue de travail, langue au travail

La « langue de travail » – communément l'anglais de Bruxelles, soit dit sans offenser nos amis Belges qui n'en sont pas responsables – est commode pour nos échanges scientifiques. S'ils ne passent pas par elle, les francophones en payent le prix fort. Mais, lorsque la discipline de travail est de sciences sociales et politiques, est-il possible d'en rester à cette langue dite de communication ? À partir d'expériences dans ces disciplines, je mentionnerai trois raisons pour lesquelles il me s...

Écrire en français, pour une sociologie plus culturellement contextualisée

Dans un livre publié en 2010, The Last Lingua Franca. English Until the Return of Babel, le linguiste britannique Nicholas Ostler annonçait, comme le titre de son livre l’indique, que l’anglais pourrait être la dernière lingua franca de l’humanité. L’anglais comme langue maternelle (identitaire) ne progresse pas, autour de 5% de la population mondiale (Ostler, 2010). Si l’on y ajoute les usagers mondiaux de la langue anglaise, qui progressent faiblement, l’on dépasse à peine 12%. Il est vrai...

Publier en français : une question de principe

Le chercheur francophone se voit confronté constamment à deux objectifs contradictoires : rentrer dans les débats internationaux en publiant en anglais, alors que partout autour de lui l'usage de cette langue est valorisé et considéré comme essentiel pour sa carrière (revues prestigieuses, colloques internationaux, échanges intellectuels, rang des universités, etc.) ; décider de publier uniquement ou majoritairement en français, ce qui le restreint à une visibilité beaucoup plus limitée, de ...

Penser en français, écrire en anglais et après ? Pour une ouverture du débat

On sait que dans le monde francophone les sciences sociales sont, à l’instar des autres disciplines scientifiques, gagnées par la quête de publications dans des revues à haut coefficient d’impact, le tout ayant une tendance à se confondre de plus en plus souvent avec la recherche de publications en anglais. On se souviendra qu’il fut un temps où la sociologie optait pour des choix bien différents. Ainsi que le rappelle André Petitat dans Global Dialogue (Petitat, 2013), la naissance, en 1958...

Avant tout, savoir communiquer

La place du français dans la recherche scientifique n’a pas échappé à Claude Hagège. En reprenant le point de vue du célèbre linguiste, exposé notamment dans son ouvrage Le français et les siècles, on peut d’abord rappeler l’ancienneté de la question (Hagège, 1987). Dès les années 1960, nous dit-il, les autorités françaises s’émeuvent que le français est évincé des sciences en France même. Relire ces pages qui datent de trente ans montre la constance des difficultés pour garantir la diffusio...

Univers linguistique et écriture

Pourquoi publier en langue française quand on est sociologue ? Dans cette question se cache une autre langue ; tout le monde devine laquelle. La langue tellement évidente qu’elle n’a pas besoin d’être nommée est l’anglais. De façon facétieuse, je pourrais faire semblant de ne pas voir ce qui n’est pas écrit et répondre : eh bien je publie en français parce que c’est la langue que parle le mieux, celle que j’ai apprise dans mon enfance et celle que j’utilise tous les jours. Mais, dans le cas ...

Publier en français… Oui mais pour quelles raisons ?

À l’heure où le monde académique s’internationalise, où les critères de nomination et de promotion se transforment radicalement, où il n’a jamais été aussi important de pouvoir publier, qu’en est-il du positionnement d’une revue francophone telle que SociologieS ? C’est ce questionnement qui a guidé notre souhait collectif d’entamer une réflexion sur les raisons qui poussent les sociologues d’aujourd’hui à publier en français.

La revue SociologieS fête ses dix années d’existence et so...