SociologieS

Revue internationale des sociologues de langue française, généraliste et ouverte à la diversité théorique et méthodologique

An international journal of French speaking sociologists, opened to theoretical and methodological diversity

Revista internacional de los sociólogos de lengua francesa, revista generalista y abierta a la diversidad teórica y metodológica

Accéder au site
SociologieS

Revue de l’Association internationale des sociologues de langue française (AISLF), SociologieS publie des articles émanant de ses membres, d’auteurs en rapport avec des activités de l’AISLF, et plus généralement de sociologues du monde entier, principalement de langue française. Elle favorise le partage de la réflexion et l’ouverture à la diversité des courants théoriques et des perspectives méthodologiques, principalement à travers sa rubrique classique « Théories et recherches » et sa nouvelle rubrique « Grands résumés » ; elle a l’ambition de faire le point sur des questions qui traversent la sociologie francophone à travers son autre nouvelle rubrique, « Dossiers ». Ouverte aux jeunes chercheurs grâce à sa rubrique « Premiers textes », aux expériences originales dans sa rubrique « Expériences de recherche », elle a aussi l’ambition de dynamiser l’espace scientifique francophone grâce à la traduction en français ou à la reproduction de textes anciens ou oubliés (rubrique « Découvertes/redécouvertes ») ou en suscitant le débat sur des enjeux théoriques, méthodologiques ou institutionnels qui traversent la sociologie francophone (dans la rubrique « Débats »).
La revue est publiée avec le soutien de l'Académie suisse des sciences humaines et sociales et de l’InSHS du CNRS.

SociologieS is the journal of the International Association of French-speaking Sociologists (AISLF) and as such publishes articles by its members, by authors involved in AISLF activities and more generally by sociologists world-wide, mainly writing in French. It aims to promote shared reflexion and remain open to a diversity of theoretical positions and methodological perspectives, chiefly through its classic ‘Théories et recherches/Theory and research’ section and its more recent ‘Grands résumés/Essential abstracts’ section; it also focuses on keeping up with questions currently being addressed in French sociology through the section entitled ‘Dossiers/Files’. Young researchers are given a voice in the ‘Premiers textes/First texts’ section and state-of-the-art research in ‘Expériences de recherche/Research experiments’. Another of the journal’s goals is to bring a new dynamic to the Francophone academic field by translating into French or republishing old or forgotten texts (in ‘Découvertes/redécouvertes//Discoveries/rediscoveries’) or by generating debate and discussion about the theoretical, methodological and institutional challenges that face Francophone sociology (in Débats/Discussion).

The journal is published with the support of the Swiss Academy of Humanities and Social Sciences and the Institute of Humanities and Social Sciences (InSHS) of the French National Centre for Scientific Research (CNRS).

En savoir plus

Revue soutenue par l’Institut des Sciences Humaines et Sociales du CNRS

Labels

Revue ayant obtenu le label DOAJ

Politique d'accès

Open access Freemium

RSS

S'abonner

Contact

sociologies@aislf.org

Informations bibliographiques

Voir la fiche de la revue sur d'autres sites

Via WorldCat

Directeur de la publication

Imed Melliti

Rédacteur(s) en chef

Marc-Henry Soulet, Marta Roca i Escoda

Responsable de l'édition électronique

Cécilia Monteiro

Type de support

Électronique

Etat de la collection

2006-2023

Politique d'édition électronique

Publication en libre accès

Périodicité

Mise à jour permanente

Année de création

2006

Date de mise en ligne

01 juillet 2007

ISSN format électronique

1992-2655

Langue de la publication

Français

Politique sur les frais de publication

Frais de publication

non

Frais de soumission

non

Politique d'évaluation

Procédure d'évaluation

évaluation en double aveugle

Délai moyen entre soumission et publication

24 semaines

Politique de droits d'auteur et de diffusion

Politique de dépôt en archives ouvertes

http://heloise.ccsd.cnrs.fr/reviewid/719

Licence

Creative Commons - Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International - CC BY-NC-ND 4.0

Droits d'auteur

L’auteur ne cède pas ses droits à titre exclusif à la revue

Coordonnées

Courriel

sociologies@aislf.org

Adresse postale

SociologieS
MSH Paris Nord, Pôle éditorial, 20 Av. George Sand, 93210 Saint-Denis
31058 Toulouse Cedex 9
France

Ville de production

Saint-Denis

Actualités

Nouveaux articles

Le savoir sociologique dans les pays du Maghreb et du Moyen-Orient : une endogénéisation contrariée des référents et des pratiques ?

L’essentiel des problèmes que les sociologues traitent sont produits dans les champs bureaucratiques, en réponse à des groupes qui posent des problèmes. Ce sont ces problèmes sociaux qui sont transformés en problèmes universitaires, en sujets de dissertation, en sujets de recherche, en sujets de recherche qui sont ensuite transformés en sujets de dissertation (Bourdieu, 2022).

Préambule

Permettez-moi tout d’abord quelques remarques préliminaires sur les conditions de gestation et ...

Un monde abîmé comme occasion épistémique : quel engagement pour le chercheur dans la cité ?

Les prédictions comme les diagnostics, qu’ils soient athées, fervents de foi, journalistiques ou académiques, se suivent et se rejoignent régulièrement ces dernières années autour de l’image d’un monde abîmé et dont le désarroi s’accélère. Parmi les moins fantaisistes, légitimés par une raison quantitativiste, des économistes ont observé que le monde était tout aussi inégalitaire en 2021 qu’à l’apogée de l’impérialisme occidental au début du xxe siècle : avec 1 % des plus riches qui se sont a...

Une décolonisation heureuse de la sociologie est-elle encore possible ?

Si le développement des sciences sociales et leur institutionnalisation après les indépendances en Afrique ont sans doute connu des trajectoires historiques différentes, selon que l’on évoque l’Afrique subsaharienne ou l’Afrique du Nord, mais aussi à l’intérieur d’une même région (la Tunisie, le Maroc et l’Algérie, par exemple) – en fonction des aléas des contextes politiques singuliers et de la nature du rapport à l’ancienne métropole (conflictuel ou apaisé) –, ils ont en commun deux invaria...

Pluralité des savoirs et puissance des injustices épistémiques

À l’heure où sciences et recherches participatives se développent, les modalités plus ou moins inclusives du « produire avec » sont à interroger, afin d’en mesurer les effets sur la perpétuation ou le recul des inégalités en leur sein. Cette réflexion a tout intérêt à se construire dans un dialogue entre sciences et société, et pas seulement depuis le point de vue des chercheur·es académiques. Tissant des parallèles entre les dilemmes et faux-semblants de la participation dans divers mondes s...

Penser la Révolution dans la périphérie ou la révolution de la périphérie ?

Jemna, l’oasis dont les habitants ont réussi à se réapproprier leurs terres collectives à l’aune des événements révolutionnaires en Tunisie (2011), est le sujet de l’ouvrage de Mohamed Kerrou.

Il s’agit, d’une part, de documenter le processus de réappropriation du domaine dattier (Henchir) et les négociations qui l’ont accompagné, ainsi que les acteurs qui l’ont porté, et, de l’autre, d’extraire de l’histoire plus ou moins lointaine des éléments qui expliquent ce processus de réappropri...

Puissance et reconnaissance des communs oasiens. Le cas Jemna

L’ethnographie dense et inspirante proposée par M. Kerrou offre l’opportunité de discuter ici deux approches : la théorie de la reconnaissance, qui est au cœur de sa réflexion, et la question des communs qui apparaît particulièrement féconde pour mettre en perspective le processus politique qui sous-tend l’expérience de Jemna.

Du pluralisme mis en jeu

Comment comprendre l’éclairage théorique que M. Kerrou mobilise au moyen de l’ouvrage d’A. Honneth consacré aux luttes pour la reco...

Comment étudier la mobilisation d’une communauté oasienne ?

Le livre consacré à l’oasis de Jemna est à lire en relation avec un essai précédent intitulé L’autre révolution publié chez le même éditeur, en 2018.

La thèse de l’essai est que le processus de transformation enclenché en Tunisie au lendemain de l’acte d’immolation de Mohamed Bouazizi renvoie à un processus spécifique dans son émergence et sa trajectoire. C’est pour cela que ce processus historique demande à être pensé différemment, de l’intérieur et avec distanciation, d’autant plus qu...

Comment l’autisme engage à la réflexivité en sciences sociales

Le présent article a pour objet l’expérience sociale des personnes autistes, au prisme des spécificités de leur socialisation et des processus par lesquels ils intériorisent le social, en particulier la façon dont ces personnes constituent des habitus. Après avoir rappelé quelques grands traits de la théorie de l’habitus chez Bourdieu, certaines de ses discussions et remises en cause contemporaines, et les possibles apports de la sociologie cognitive dans ce cadre, nous montrons que les fonct...

Ce que l’empathie fait à la co-construction des savoirs

L’article examine un projet de recherche-action participative (RAP) sur la scolarisation dans le centre-ville de Marseille. Le théâtre forum-Communication non violente, qui associe les démarches d’A. Boal et de M. Rosenberg, a été utilisé comme méthode d’enquête. Chercheur·es, expert·es et habitant·es (parents, enseignant·es, éducateur·rices et adolescent·es) issus de classes sociales et d’origines ethniques variées y ont participé afin que chaque groupe ait l’opportunité d’examiner les posit...

Savoirs pluriels : vers de nouvelles configurations épistémologiques et politiques

Intitulé « Savoirs pluriels. Enjeux épistémologiques et politiques », ce dossier de SociologieS vise à contribuer aux débats qui se poursuivront à l’occasion de la tenue du XXIIe Congrès de l’Association internationale des sociologues de langue française (AISLF), à Ottawa en juillet 2024, sur le thème « Sciences, savoirs et sociétés ». Il interroge les enjeux d’actualité entourant la multiplication des acteurs et des espaces émergents de production des connaissances sur le social, les nouvell...