Cahiers « Mondes anciens »

Histoire et anthropologie des Mondes anciens

Revue s'intéressant à l'histoire et l'anthropologie du monde gréco-romain

A journal dedicated to the study of Greek and Roman antique history and anthropology

Accéder au site
Cahiers « Mondes anciens »

Créés en 2009, les Cahiers "Mondes anciens"  sont une revue électronique dédiée aux études anciennes au sens large : histoire, histoire littéraire, histoire des religions, iconographie, archéologie, philologie, histoire culturelle et intellectuelle, historiographie, anthropologie. Ils rassemblent des actes de colloques, de séminaires et de journées d'études de trois équipes spécialisées dans l’histoire et l’anthropologie du monde gréco-romain le Centre Louis Gernet, le Centre Gustave Glotz, l’équipe Phéacie. Ils marquent, en outre, la fusion de ces trois équipes au sein d'une nouvelle unité de recherche hebergée à l’Institut national d'histoire de l'art.

The Cahiers “Mondes Anciens” journal is devoted to studies of the ancient world in the largest possible sense: history, literary history, the history of religions, iconography, archaeology, philology, cultural and intellectual history, historiography, and anthropology. Centred on Greek and Roman antiquity, it is also concerned with all historical areas of Mediterranean antiquity from an anthropological and comparative perspective. Launched in 2009, the journal publishes research related to the activity and interests of the Centre for the Anthropology  and History of the Ancient World (ANHIMA) UMR 8210, created by the merging of the “Centre Louis Gernet” - comparative research into ancient societies, the “Centre Gustave Glotz” - Hellenistic and Roman worlds, and the Phéacie team - cultural practices in Greek and Roman societies.

En savoir plus

Revue soutenue par l’Institut des Sciences Humaines et Sociales du CNRS

Labels

Revue ayant obtenu le label DOAJ

Politique d'accès

Open access

RSS

S'abonner

Informations bibliographiques

Directeur de la publication

François de Polignac

Rédacteur(s) en chef

Paulin Ismard

Responsable de l'édition électronique

Agnès Tapin

Type de support

Électronique

Etat de la collection

2010-2021

Politique d'édition électronique

Publication en libre accès

Périodicité

Semestrielle (deux fois par an)

Année de création

2009

Date de mise en ligne

20 janvier 2010

ISSN format électronique

2107-0199

Langue de la publication

Français

Politique sur les frais de publication

Frais de publication

non

Frais de soumission

non

Politique d'évaluation

Procédure d'évaluation

évaluation en double aveugle

Délai moyen entre soumission et publication

43 semaines

Coordonnées

Adresse postale

Cahiers « Mondes anciens »
ANHIMA UMR 8210
2, rue Vivienne
75002 Paris
France

Ville de production

Paris

Actualités

Nouveau numéro

14 | 2021 – Thalassotopies

Mer Égée

La mer est un élément omniprésent dans le paysage méditerranéen, partagé entre des montagnes et des plaines, des côtes et des îles. La mer Égée constitue un cas caractéristique du monde méditerranéen : 72 % de la péninsule grecque et des îles égéennes se trouvent au voisinage direct de la mer ou à une distance inférieure à 25 km. Cette particularité géographique a souvent été mise en avant afin de prononcer le caractère maritime des  civilisations qui se sont développées dans le pourtour égéen. Or, si le paysage égéen est marqué par son aspect marin, il est aussi habituel de constater que le domaine des hommes reste la terre. Si la mer n’est jamais trop loin, elle reste un territoire non accessible aux humains, et qui nécessite des aptitudes cognitives pour le maîtriser. Diviniser la mer et tourner le dos à la mer coexistent depuis la préhistoire, et ces deux aspects contradictoires sont bien exprimés dans les registres archéologique, textuel ou ethnographique égéen.
Ce numéro des Cahiers « Mondes anciens » aspire à interroger les différentes perceptions – visuelles, cognitives ou imaginaires – du paysage marin par les civilisations protohistoriques et historiques, à décrypter le mode opératoire d’une vie maritime au-delà de la causalité géographique ou encore de la dichotomie mer/terre ou mer/homme. Les présentes contributions proposent une relecture intégrée des écosystèmes marins et des sociétés égéennes, un anthropo-écosystème dans lequel les deux constituants s’entremêlent et se fusionnent.
Les contributions issues de ce numéro ont été présentées lors de la journée d’études "Thalassotopies. La mer vue de la terre, la terre vue de la mer dans l’Antiquité" qui a eu lieu à Paris en avril 2017, avec le soutien de l’Institut d’études avancées de Paris et d’ArScAn (UMR 7041).

  • Thalassotopies [Texte intégral]
    Tatiana Theodoropoulou
    Thalassotopia: Land-Based Views of the Sea, Sea-Based Views of the Land in Antiquity
  • Giorgos Vavouranakis et Despina Catapoti
    Repenser les perceptions dominantes du « maritime » dans l’archéologie égéenne du début de l’âge du bronze
  • Maia Pomadère
    Malia was not a Port? A Review of Resources and Uses of the Maliot Coast during the Minoan Period
  • Jan Paul Crielaard
    Donner un sens au paysage maritime. Éléments de cartographie cognitive dans la tradition littéraire de la Grèce antique
  • Samuel Verdan et Camille Semenzato
    The Greek Sea: Dives and Visions
  • Mondes en suspens [Texte intégral]
    François de Polignac
    Unsettled Worlds. Poseidon and the Swift of Islands towards History