Criminocorpus, revue hypermédia

Publication de travaux sur l'histoire de la justice, des crimes et des peines

A publication dedicated to the study of justice, crimes and punishments

Accéder au site
Criminocorpus, revue hypermédia

Criminocorpus, revue hypermédia rassemble des articles sur l’histoire de la justice, des crimes et des peines. Cette nouvelle publication vise à pérenniser l’expérience de publication réalisée depuis 2005 sur le portail Criminocorpus sous la forme de dossiers thématiques.

Criminocorpus, revue hypermédia brings together articles about the history of justice, crimes and sentencing, and aims, through its thematic issues, to perpetuate the experience of article production, since 2005, on the Criminocorpus platform.

Éditeur

En savoir plus

Revue soutenue par l’Institut des Sciences Humaines et Sociales du CNRS

Labels

Revue ayant obtenu le label DOAJ

Politique d'accès

Open access Freemium

Newsletter

S'abonner

RSS

S'abonner

Informations bibliographiques

Directeur de la publication

Marc Renneville

Type de support

Électronique

Etat de la collection

2005-2018

Politique d'édition électronique

Publication en libre accès

Périodicité

Publication à flux continu

Année de création

2005

Date de mise en ligne

06 mai 2010

ISSN format électronique

2108-6907

Langue de la publication

Français

Politique sur les frais de publication

Frais de publication

non

Frais de soumission

non

Politique d'évaluation

Procédure d'évaluation

évaluation en double aveugle

Délai moyen entre soumission et publication

8 semaines

Coordonnées

Adresse postale

Criminocorpus, revue hypermédia
CLAMOR - CNRS UMS 3726
CS n°71345
190-198 avenue de France
75648 Paris Cedex 13
France

Ville de production

Paris

Actualités

Nouveaux articles

Les Sex Pistols à Liège : un cas (relatif) de panique morale

Durant le mois de janvier 1978, les Sex Pistols devaient poursuivre leur tournée américaine par trois concerts en Belgique. Ceux-ci furent annulés en dernière minute après le split du groupe. Les témoignages parus dans la presse et la légende réécrite quelques années plus tard, font pourtant état de la naissance d’une panique morale dont les sources primaires (archives de la police, des municipalités et témoins d’époque) ne conservent aucune trace. Cette ambivalence permet de poser une réflex...

Punk et violence en Normandie (1976-1980)

Terre de rock’n’roll depuis les sixties, toute proche de Londres et fort de disquaires indépendants, la Normandie s’ouvre au punk dès 1976. Quelques groupes se forment et s’engouffrent dans l’aventure punk. Le mouvement punk, qui porte en lui la violence (musicale, corporelle, esthétique) offre à ses groupes l’opportunité d’exprimer leur révolte et leur rage.

Construction prosodique de la violence chez Métal Urbain : l’exemple du 45 tours Paris Maquis (1977)

Métal Urbain est un groupe punk français proche des mouvances anarchistes formé en 1976. Il sort un premier SP en 1977 au label anglais Rough Trade. Celui-ci contient deux titres, « Paris Maquis » – nom donné au SP – et « Clé de contact ». Dans les deux morceaux, le chanteur tient des propos extrêmement radicaux contestant fondamentalement les bonnes mœurs et l’ordre républicain. À cette radicalité du discours s’ajoutent un jeu instrumental, des spécificités phonatoires et une prosodie musica...

Bagnards, orpailleurs et fonctionnaires du bassin du Maroni dans la Grande guerre

Saint-Laurent du Maroni est une commune pénitentiaire dont dépend le vaste territoire du Maroni peuplé de libres et de bagnards. La participation de ces hommes à la Première Guerre mondiale dépend de leur statut et de leur désir de défendre la Patrie.

Pendant le conflit, le bagne, significativement impacté par la pénurie en nourriture, en matériel et en hommes, ne reprend un fonctionnement normal qu’en 1921 tandis que l’activité économique au Maroni (or, balata) participe à l’effort de...

Christophe Regina, Dire et mettre en scène la violence à Marseille au XVIIIe siècle

Longtemps dominée par les images de la sorcière, de l’empoisonneuse et de l’infanticide, figures emblématiques de la répression pénale des femmes sous l’Ancien Régime, l’historiographie de la justice a tardé à s’attacher aux liens plus ordinaires entre violence, société et féminité. En s’interrogeant sur le rapport des femmes à la violence dans la cité marseillaise, au cours de la seconde moitié du XVIIIe siècle, Christophe Regina se positionne précisément au carrefour de ces différents thè...

Florence Tamagne, Le Crime du Palace. Enquête sur l’une des plus grandes affaires criminelles des années 1930

Près de vingt ans après un travail de thèse pionnier dans le domaine de l’histoire de l’homosexualité en Europe, Florence Tamagne, maîtresse de conférences d’histoire contemporaine à l’université Lille iii, retrouve à l’occasion de son dernier ouvrage son premier terrain d’investigation. Elle y enquête sur la vie et l’assassinat d’Oscar Dufrenne, célèbre impresario du spectacle parisien, retrouvé mort dans son bureau au théâtre du Palace, asphyxié et crâne fracassé, un soir de septembre 1933....

La “Nuit de la Nation” : culture jeune, rock’n’roll et panique morale dans la France des années 1960

La « Nuit de la Nation » désigne un grand concert gratuit organisé le 22 juin 1963 par Europe no 1 et Salut les copains, sur la place de la Nation à Paris. Il rassembla environ 150 000 personnes, venues applaudir la plupart des « idoles » yéyé du moment. Les incidents et violences qui l’émaillèrent, généralement attribués à l’action des blousons noirs, suscitèrent un vaste débat dans la presse, mais aussi au Conseil municipal de Paris, autour de la question de la délinquance juvénile. Cet art...

Rock et violences en Europe

Cette introduction provisoire marque le lancement de la publication des actes du colloque international « Rock et violences en Europe » qui s’est tenu à l’université de Rouen entre le 1er et le 3 juin 2017. Rappeler les raisons qui ont motivé l’organisation de ce colloque, c’est aborder la question de l’amitié entre cinq collègues de l’université de Rouen qui décidèrent, en marge du mouvement social de 2008, de proposer un enseignement optionnel et pluridisciplinaire, Rock, culture et politiq...

Too much fighting on the dance floor : retour sur une époque troublée au travers du Ghost Town des Specials

En mêlant énergie punk et rythmes jamaïcains, les Specials ont initié en 1979 une scène 2-Tone à la fois dynamique et antiraciste qui chercha à faire danser et réfléchir une jeunesse britannique alors activement courtisée par le National Front. En 1981, les Specials classent à nouveau un de leur titre en tête des charts : « Ghost Town », un morceau au ton désabusé évoquant un pays sinistré par le chômage et la violence. La tournée suivant la sortie du disque est ponctuée d’affrontements dans ...

Violence et non-violence dans les concerts rock ou la société française des années 1970 face à ses contradictions

« L’espoir du “Love Power” a foutu le camp » écrit Michel Lancelot, avant d’ajouter qu’« un peu partout, la révolte s’est armée » (Campus, 1971). L’auteur décrit un état de violence dans les campus américains auquel il oppose le destin de personnalités prônant la non-violence. Cette dichotomie déborde largement le théâtre habituel des manifestations en France pour s’inviter dans les festivals Pop méridionaux ou dans quelques concerts parisiens, comme au Palais des Sports le 31 janvier 1971 où...