Cahiers François Viète

Revue généraliste en épistémologie et histoire des sciences et des techniques

Generalist journal in epistemology and history of science and technology

Accéder au site
Cahiers François Viète

Les Cahiers François Viète sont une revue généraliste semestrielle en histoire des sciences et des techniques. La revue publie des articles originaux, en français ou en anglais, sur toutes les aires géographiques et de I' Antiquité à I' époque contemporaine. Les articles et volumes peuvent relever des différentes approches du domaine (histoire épistémologique, conceptuelle, sociale, culturelle ... ). La revue est également ouverte à des propositions d'articles concernant, plus largement, l'étude des sciences et des techniques par les différentes sciences humaines et sociales (sociologie, anthropologie, géographie, littérature et civilisations, etc.).
 

Cahiers François Viète is a biannual generalist journal in the history of science and technology. The journal publishes original articles, in French or in English, on all geographical areas and from antiquity to the modern era. The articles and volumes may be based on different approaches to the field (epistemological, conceptual, social, cultural history, etc.). The journal is also open to proposals for articles concerning, more broadly, the study of science and technology by the various social sciences (sociology, anthropology, geography, literature and civilizations, etc.).

En savoir plus

Politique d'accès

Open access

RSS

S'abonner

Contact

cahiers-francois-viete@univ-nantes.fr

Informations bibliographiques

Voir la fiche de la revue sur d'autres sites

Via le Sudoc

Directeur de la publication

Carine Bernault

Rédacteur(s) en chef

Jenny Boucard

Type de support

Papier et électronique

Etat de la collection

1999-2022

Politique d'édition électronique

Publication en libre accès

Périodicité

Semestrielle (deux fois par an)

Année de création

1999

Date de mise en ligne

23 juin 2022

ISSN format électronique

2780-9986

ISSN format papier

1297-9112

Langues de publication

Français, English

Politique sur les frais de publication

Frais de publication

non

Frais de soumission

non

Politique d'évaluation

Procédure d'évaluation

évaluation en double aveugle

Délai moyen entre soumission et publication

60 semaines

Coordonnées

Courriel

cahiers-francois-viete@univ-nantes.fr

Adresse postale

Cahiers François Viète
Nantes Université
UFR Sciences et techniques – Centre François Viète
2 rue de la Houssinière
BP 92208
44322 Nantes cedex 3
France

Ville de production

Nantes

Actualités

Nouveau numéro

III-13 | 2022 – Les mathématiques professionnelles (XVIe-XIXe siècle)

Couverture CFV vol. III n° 13
ISBN 978-2-493550-04-0

Les contributions ici rassemblées sont consacrées à la mise en pratique de savoirs mathématiques du XVIe au XIXe siècle dans divers milieux professionnels. Elles soulignent toutes que les praticiens sont confrontés à des nouveaux besoins qui demandent un appareillage mathématique, et que, pour comprendre l’usage précis qu'ils en ont, il est crucial de s’immerger en détail dans chaque cadre social et économique. La circulation de ces savoirs implique presque partout des processus d’appropriation au sein des métiers considérés et fortement dépendants des contextes d'usage. En transformant, ajustant ou normalisant le geste du praticien, les mathématiques permettent alors l’accès à une forme de légitimation sociale qu’offrent, selon les cas, prestige ou rejet de la science théorique.

The contributions gathered here are devoted to the application of mathematical knowledge from the 16th to the 19th century in various professional settings. They all emphasize that practitioners were confronted with new needs that required mathematical tools, and that, in order to understand the precise use they make of it, it is crucial to immerse oneself in detail in each social and economic setting. The circulation of this knowledge implied almost everywhere processes of appropriation within the considered professions and strongly dependent on the contexts of use. By transforming, adjusting or standardizing the practitioner's gesture, mathematics allowed access to a form of social legitimization that offered, depending on the case, prestige or rejection of theoretical science.