Journal des anthropologues

Association française des anthropologues

Revue diffusant des travaux anthropologiques récents portant sur les transformations du monde contemporain et sur ses nouveaux objets de recherche

A journal publishing anthropological research on social change in the contemporary world

Accéder au site
Journal des anthropologues

Le Journal des Anthropologues a pour objectif principal la diffusion de travaux anthropologiques récents concernant les transformations du monde contemporain et les nouveaux objets de recherche. Chaque numéro est élaboré dans une perspective comparatiste, associant des recherches menées dans des aires culturelles variées. Une réflexion est menée sur la pratique de la discipline et son évolution ainsi que sur l’interdisciplinarité. Une attention soutenue est apportée aux aspects épistémologiques et à la pratique du terrain. Ces axes ont amené les membres du comité de rédaction de la revue à publier aussi bien les auteurs de renom que des jeunes chercheurs explorant de nouvelles sphères d’enquête.

The main aim of the Journal des Anthropologues is to encourage the distribution of recent anthropological work concerning the transformation of the contemporary world and the new research objects. Each issue is based on a comparative perspective, bringing together research in a variety of cultural areas. There is analysis of the discipline’s practices and evolution, also from pluri-disciplinary points of view. Careful attention is paid to epistemological aspects and fieldwork. With these directions in mind, the journal’s editorial committee has published works by well-established researchers as well as young researchers exploring new fields of enquiry.

Éditeur

Association française des anthropologues

L'Association française des anthropologues (AFA) a été fondée en mai 1979. Elle se donne pour objet de “promouvoir le développement de l'anthropologie et des relations entre les anthropologues, informer le public sur l'anthropologie, représenter l'ethnologie française dans les instances internationales, éclairer les anthropologues sur leurs responsabilités”.

En savoir plus

Revue soutenue par l’Institut des Sciences Humaines et Sociales du CNRS

Politique d'accès

Barrière mobile avec accès commercial via Cairn

RSS

S'abonner

Contact

afa@msh-paris.fr

Informations bibliographiques

Voir la fiche de la revue sur d'autres sites

Via le Sudoc | Via WorldCat

Directeur de la publication

Barbara Morovich

Type de support

Papier et électronique

Etat de la collection

1997-2018

Politique d'édition électronique

Publication en libre accès après un délai de restriction de 2 ans

Périodicité

Semestrielle (deux fois par an)

Année de création

1979

Date de mise en ligne

17 janvier 2011

ISSN format électronique

2114-2203

ISSN format papier

1156-0428

Langue de la publication

Français

Politique sur les frais de publication

Frais de publication

non

Frais de soumission

non

Politique d'évaluation

Procédure d'évaluation

évaluation par les pairs

Délai moyen entre soumission et publication

40 semaines

Coordonnées

Courriel

afa@msh-paris.fr

Adresse postale

Journal des anthropologues
Fondation Maison des Sciences de l’Homme
18-20, rue Robert Schuman
94220 Charenton-le-Pont
France

Ville de production

Paris

Actualités

Nouveau numéro

164-165 | 2021 – Ethnographier la liberté

Ethnographier la liberté. Couverture. JDA 164-165. 2021

« Liberté ». Ce terme est partout clamé, chanté, revendiqué alors que, dans les faits, l’espace de la liberté semble se réduire, assiégé de part en part, parfois même par les politiques qui prétendent la promouvoir. Alors que s’achève ce premier quart de XXIe siècle, les mots de Claude Lévi-Strauss résonnent de toute leur force : on pourrait dire « la liberté absente dans sa présence ». L’anthropologie est réputée pour son scepticisme à l’égard de la notion de liberté. Elle paraît en effet plus encline à étudier les formes de la domination et du pouvoir. À de rares exceptions près, elle a peiné à faire des manières d’être libre un objet d’ethnographie. D’une part, cela tient au fait que la notion de liberté manque souvent de tranchant descriptif ou analytique. D’autre part, on peut y voir la conséquence d’une certaine conception de l’anthropologie elle-même comme méthode critique, mue par une quête de liberté et de libération. Ce dossier propose d’interroger les manières dont la discipline peut s’emparer de la question de la liberté. Quel message critique la discipline peut-elle proposer sur cette notion en ces temps incertains où la liberté paraît bel et bien en danger ?

“Freedom”. This term is everywhere proclaimed, sung, claimed, whereas, in reality, the space of freedom seems to be shrinking, besieged from side to side, sometimes even by policies claiming to promote it. As this first quarter of the 21st century draws to a close, the words of Claude Lévi-Strauss resonate with all their force: one could say that “freedom is absent in its presence”. Anthropology is renowned for its scepticism towards the notion of freedom. Indeed, it seems more inclined to study forms of domination and power. With rare exceptions, the discipline struggled to construct “the ways of being free” as an object of ethnography. On the one hand, this is because the notion of freedom seems to lack a descriptive or analytical relevance. On the other hand, it can be seen as a consequence of a certain conception of anthropology itself as a critical method, driven by a quest for freedom and liberation. This volume proposes to question the ways in which the discipline can take hold of the question of freedom. What critical message can the discipline convey about this notion in these uncertain times when freedom seems endangered?