« Par la grâce habité »

« Esther et Athalie » de Jean Racine

Le temps n’est plus où Raymond Picard pouvait dédaigneusement qualifier Esther et Athalie de « pièces pour patronage ». Si le dramaturge abandonne la séduction chatoyante des mythes grecs et le passé grandiose de l’histoire romaine, c’est pour aborder un domaine plus ambitieux et plus poétique encore : la geste du peuple hébraïque, dont l’épopée providentielle détermine si directement à ses yeux le cours de l’histoire et la destinée de l’humanité. Par leur ambition philosophique et théologique, par leur perfection littéraire, par la vision historique qui s’y déploie, Esther et surtout Athalie figurent l’aboutissement de la carrière de Racine, son chef-d’œuvre, et comme son testament. Jamais encore les contradictions tragiques n’avaient été si intensément interrogées, et jamais la parole théâtrale ne s’était approchée si près de la puissance du Verbe divin.

A long time ago, Raymond Picard could disdainfully refer to Esther and Athalie as "pièces pour patronage". If the playwright abandons the shimmering seduction of Greek myths and the grandiose past of Roman history, it is to tackle an even more ambitious and poetic field: the gesture of the Hebrew people, whose providential destiny so directly determines the course of history. By their philosophical and theological ambition, by their literary perfection, by the historical vision that unfolds there, Esther and especially Athalie are the culmination of the career of Racine, his masterpiece, and as his testament. Never before had tragic contradictions been so intensely questioned, and never before had the theatrical word come so close to the power of the divine Word.

En savoir plus

Informations bibliographiques

Rédacteur(s) en chef

Tony Gheeraert

Année de création

2020

Date de mise en ligne

22 juin 2020

ISSN format électronique

2742-8915

Langue de la publication

Français

Coordonnées

Courriel

tony.gheeraert@univ-rouen.fr

Adresse postale

« Par la grâce habité »
Université de Rouen Normandie
1 rue Thomas Becket
76821 Mont-Saint-Aignan cedex
France

Ville de production

Mont-Saint-Aignan

Actualités

Nouveaux billets