Études écossaises

Revue publiant des travaux sur la culture, la société, la politique, la littérature et l'histoire écossaises

A journal presenting research on Scottish culture, society, politics, literature and history

Accéder au site
Études écossaises

Études écossaises est une revue annuelle dont chaque numéro se compose d’une partie thématique et d’un second volet traitant d’aspects divers concernant l’Écosse. Ses centres d’intérêt sont la littérature (ancienne et contemporaine), les études culturelles, la civilisation.

Études écossaises is an annual journal based on a central theme and various aspects relating to Scotland. It focuses particularly on past and contemporary literature, cultural studies and civilisation.

Éditeur

UGA Éditions/Université Grenoble Alpes

UGA Éditions sont les nouvelles presses pluridisciplinaires de l’Université Grenoble Alpes. Elles prennent le relais des Éditions littéraires et linguistiques de l'Université de Grenoble (ELLUG) qui ont développé depuis plus de 30 ans un catalogue en Lettres et Sciences humaines et du centre Grenoble Sciences, dispositif d’évaluation, d’expertise et d’accompagnement éditorial d’ouvrages en Sciences exactes.

En savoir plus

Politique d'accès

Open access

RSS

S'abonner

Contact

editions@univ-grenoble-alpes.fr

Informations bibliographiques

Voir la fiche de la revue sur d'autres sites

Via le Sudoc | Via WorldCat

Directeur de la publication

David Leishman

Responsable de l'édition électronique

Jérôme Reynaud

Type de support

Papier et électronique

Etat de la collection

2005-2017

Politique d'édition électronique

Publication en libre accès

Périodicité

Annuelle

Année de création

1992

Date de mise en ligne

28 janvier 2009

ISSN format électronique

1969-6337

ISSN format papier

1240-1439

Langues de publication

Français, English

Politique sur les frais de publication

Frais de publication

non

Frais de soumission

non

Politique d'évaluation

Procédure d'évaluation

évaluation en double aveugle

Délai moyen entre soumission et publication

26 semaines

Coordonnées

Courriel

editions@univ-grenoble-alpes.fr

Adresse postale

Études écossaises
UGA Éditions
Université Grenoble Alpes
CS 40700
38058 Grenoble cedex 9
France

Ville de production

Grenoble

Actualités

Nouveau numéro

20 | 2018 – The Construction and Reconstruction of Scotland

Études écossaises n° 20 / 2018
ISBN 978-2-37747-047-1

If “construction” means, etymologically, “to heap together”, it is striking that the more modern meaning of the word implies a process that does not bear the same overtones of near inadvertence. Instead, it entails an intentionality of some sort, a quasi-Miltonian drive to inform an original chaos, a first step inscribing the prospective architect (or a more modest bricoleur) in a chain of constructions, reconstructions and, potentially, destructions, headed towards wherever the arrow of time leads—and not necessarily “with wandring steps and slow”.
This loaded concept, with its variously affixed derivatives, was the main theme for the 2017 SAES conference, and is the core topic of this year’s issue of Scottish Studies / Études écossaises. The topic is particularly relevant to the case of Scotland after the reopening of the Parliament, which seems to have brought about the end of a long stasis for her, at least in the eyes of other nations, causing its visible reinscription in sequence.
The first series of papers deals with the construction of an identity for Scotland, specifically in the visual arts, while the second group of texts deals with the reactivation of the past, while the third part is concerned with expansion, the ways in which culture can also pave the way for “the future” at given points in time, and not just that of Scotland.

Si étymologiquement, le mot construction signifie simplement « empiler », il est frappant de constater que le sens plus moderne du terme implique un processus qui ne connote pas l’inadvertance. C’est plutôt une quelconque intentionnalité qu’il implique, une pulsion quasi miltonienne de donner forme à un chaos original, première étape qui inscrit l’architecte potentiel (ou un avatar plus modeste, le bricoleur) dans une séquence de constructions, reconstructions et potentiellement, destructions, porté là où mène la flèche du temps.
Ce concept, ainsi que ses divers avatars affixés, thème de la SAES 2017, est le sujet principal de ce numéro. Sujet éminemment pertinent pour l’Écosse, dont la réouverture du parlement semble avoir marqué la fin d’une longue stase (mais pas une stagnation), en tout cas aux yeux des autres nations, et en quelque sorte la réinscription dans cette dynamique et séquence.
La notion est d’abord traitée sous l’angle des arts picturaux, puis sous celui de la réactivation du passé, avant une dernière partie qui s’intéresse à la révision de différentes époques, préambule à une construction nouvelle, amenée peut-être à déborder la seule Écosse.