El Menfiyoun المنفيون Des Algériens aux bagnes de Guyane

Carnet de recherche de Linda Amiri

En langue arabe, le mot « El Menfiyoun » signifie les « bannis », les « exilés », « les déportés ». Il est un clin d’œil à la célèbre chanson d’Akli Yahiaten, « Ya el menfi », dont le texte serait une reprise, en arabe dialectal, d’un poème kabyle écrit au lendemain de l’insurrection de 1871. Après bien d’autres chantres de l’exil, Rachid Taha enregistra ce grand classique de la chanson algérienne. Ce carnet se situe aux prémices d’une recherche d’envergure sur l’histoire des prisons et de l’enfermement en Guyane (XIXe-XXe siècles). La question des transportés et relégués originaires d’Algérie intéresse plus particulièrement Linda Amiri, ce blog est donc dédié à cette première étape de sa recherche.

Éditeur

OpenEdition

OpenEdition est une infrastructure complète d’édition électronique au service de la communication scientifique en sciences humaines et sociales.

En savoir plus

Informations bibliographiques

Rédacteur(s) en chef

Linda Amiri

Année de création

2020

Date de mise en ligne

08 juillet 2019

ISSN format électronique

2728-8374

Langue de la publication

Français

Coordonnées

Courriel

linamiri@gmail.com

Adresse postale

El Menfiyoun المنفيون Des Algériens aux bagnes de Guyane
Linda Amiri
Laboratoire MINEA/Université de Guyane
Campus Troubiran
2091 Route de Baduel
97300 Cayenne
France

Ville de production

Cayenne