GLAD!

Revue sur le langage, le genre, les sexualités

Revue consacrée aux travaux scientifiques, artistiques et politiques articulant recherches sur le genre et les sexualités et recherches sur le langage.

Journal dedicated to scientific, artistic and political research at the crossroads of gender, sexualities, and language.

Accéder au site
GLAD!

GLAD!’s originality primarily lies in its scope: Gender and Language Studies in French. The journal targets academics and students in all international francophone areas interested in the co-construction of language, gender and sexuality. Through a multidisciplinary approach, it fosters dialogue between academic, activist and artistic circles, and promotes the diffusion of new or innovative works from various methodological and theoretical frameworks. Contributions come from various parts of the world, francophone or non-francophone (via our policy of translating major or innovative texts into French through the collaboration with the research group in Translation Studies, FELiCiTÉ).

L’unité et l’originalité scientifiques de GLAD! tiennent à sa thématique : la co-construction du langage, du genre et des sexualités. Elle cible un public académique et étudiant,  francophone international intéressé par les études de genre et du langage. Elle soutient les échanges entre sphères académique, associative, militante et artistique. Pluridisciplinaire, elle favorise une circulation des savoirs par des travaux récents et innovants d’approches théoriques et méthodologiques plurielles. Les contributions proviennent de différents pays francophones ou non francophones (via une politique de traduction en langue française de textes importants ou innovants, et la collaboration avec le groupe de recherche en traductologie FELiCiTÉ).

En savoir plus

Labels

Revue ayant obtenu le label DOAJ

Politique d'accès

Open access

RSS

S'abonner

Contact

revue.glad@gmail.com

Informations bibliographiques

Directeur de la publication

Marie Flesch

Rédacteur(s) en chef

Julie Abbou, Maria Candea, Éléonore de Beaumont, Marie Flech, Tiago Joseph, Noémie Marignier, Chloé Tardivel, Sandra Tomc

Responsable de l'édition électronique

Marie Flesch

Type de support

Électronique

Etat de la collection

2016-2023

Politique d'édition électronique

Publication en libre accès depuis le 01 janvier 2016

Périodicité

Semestrielle (deux fois par an)

Année de création

2016

Date de mise en ligne

15 décembre 2020

ISSN format électronique

2551-0819

Langue de la publication

Français

Politique sur les frais de publication

Frais de publication

non

Frais de soumission

non

Politique d'évaluation

Procédure d'évaluation

évaluation en double aveugle

Délai moyen entre soumission et publication

30 semaines

Politique de droits d'auteur et de diffusion

Licence

Creative Commons - Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International - CC BY-NC-ND 4.0

Droits d'auteur

L’auteur ne cède pas ses droits à titre exclusif à la revue

Coordonnées

Courriel

revue.glad@gmail.com

Adresse postale

GLAD!
Association GSL
4 rue des Arènes
75005 Paris
France

Ville de production

Paris

Actualités

Nouveau numéro

15 | 2023 – Linguistique féministe: Perspectives internationales

Couverture 15
Ce numéro 15 multilingue de GLAD! s’interroge sur les liens qu’entretiennent la linguistique et le féminisme. Du Brésil au Népal en passant par l’Uruguay, l’ile de la Réunion et le terrain numérique du web, ses cinq articles de recherche en anglais, espagnol et français offrent des regards variés sur les enjeux, objets et approches de la recherche féministe contemporaine en sciences du langage. Océane Foubert s’intéresse aux néologismes, une facette encore peu explorée de l’activisme linguistique féministe, dans une étude d’un dictionnaire collaboratif en ligne qui met en lumière la pluralité des féminismes. Nathalie Carpentier et Audrey Noël examinent les liens entre la créolité et le queer dans les discours militants des jeunes Réunionnais·es de la minorité sexuelle et de genre. Naomi Orton et Liana Biar remettent en contexte et documentent l’émergence de la réflexion féministe dans leurs recherches ethnographiques respectives au Brésil – la première dans un groupe d’activistes cyclistes, la seconde dans l’univers carcéral. Basanti Timalsina et Victoria L. Bergvall montrent comment, par l’itérativité du langage et leur diffusion sur les nouveaux médias, les chants du festival népalais du Tij fournissent des modèles de l’action féministe. Enfin, Victoria Furtado s’intéresse au rôle du langage et du discours dans  le  processus de subjectivation politique des militantes féministes uruguayennes, adoptant une approche qui mêle ethnographie, philosophie marxiste du langage et pensée féministe. Ce numéro donne aussi à voir et à lire deux « Créations »: une vidéo et un texte sur l’histoire du mot « orgasme » signés par l’artiste et chercheuse indépendante Christina Goestl, et un texte par lequel Émilie Notéris nous invite à parcourir d’autres mondes possibles, dessinés par les « voix empêchées de l’histoire ». 
 
Le numéro 15 de GLAD! comporte également deux résumés de mémoires, un résumé de thèse, deux notes de lecture et un article « Varia » d’Erica Lippert qui analyse le regard que portent des femmes pratiquant le djing sur les différentes formes de féminisation du terme DJ. Enfin, dans sa chronique « Les genres récrits », Daniel Elmiger propose une réflexion sur le neutre et son pendant l’utre, et sur les stratégies qui permettent d’étendre le champ de la non-binarité. 
This multilingual issue 15 of GLAD! explores the relations between linguistics and feminism. From Brazil to Nepal via Uruguay, Réunion Island and the web, its five research articles in English, Spanish and French offer a varied look at the issues, objects and approaches of contemporary feminist research in linguistics. Océane Foubert looks at neologisms, a little-explored facet of feminist linguistic activism, in a study of an online collaborative dictionary that highlights the plurality of feminisms. Nathalie Carpentier and Audrey Noël examine the links between creolité and queer in the discourses of young activists. Naomi Orton and Liana Biar contextualize and document the emergence of a feminist approach in their ethnographic research in Brazil - the former in a group of bicycle advocates, the latter in the penitentiary system. Basanti Timalsina and Victoria L. Bergvall show how, through the iterativity of language and their dissemination on new media, the Hindu Tij songs of Nepal provide models for feminist agency. Finally, Victoria Furtado examines the role of language and discourse in the political subjectivation of Uruguayan feminist activists, adopting an approach that blends ethnography, Marxist philosophy of language and feminist thought. This feminist issue features two “Creations”: a video and a text on the history of the word “orgasm” by artist and independent researcher Christina Goestl, and a text in which Émilie Notéris invites us to explore other possible worlds, drawn by “history’s unheard voices”. 
 
Issue 15 of GLAD! also includes two Master's theses summaries, a PhD dissertation summary, two book reviews, and a "Varia" article by Erica Lippert, who analyzes how women DJs view the various feminized forms of the French term for DJ. Finally, in his column “Les genres récrits”, Daniel Elmiger reflects on the neuter and its counterpart the uter, and on strategies aiming at extending the field of non-binarity.