Modernités en querelle

Modernité d'une querelle : Anciens et Modernes au tournant des XVIIe et XVIIIe siècles

Le règne de Louis XIV met en place les conditions d’une institutionnalisation de la vie littéraire, en particulier avec la création des Académies. Portés par cette évolution, les auteurs se trouvent, à la fin du siècle, conduits à tirer de la période une forme de bilan. Mais ils ne le font pas d’une manière consensuelle : le dynamisme du champ littéraire donne alors naissance à une controverse qui pose clairement les enjeux de la définition d’une littérature et d’une pensée moderne, c’est-à-dire actuelle à partir de la double expérience esthétique antique et contemporaine. En interrogeant les valeurs littéraires, le conflit qui secoue les milieux culturels et savants en France entre 1687 et 1694 constitue une transition majeure vers une conception renouvelée de la création littéraire et de la diffusion du savoir. La Querelle des Anciens et des Modernes est de fait l’un des épisodes les plus commentés par les historiens de la littérature et des idées.

Éditeur

OpenEdition

OpenEdition est une infrastructure complète d’édition électronique au service de la communication scientifique en sciences humaines et sociales.

En savoir plus

Informations bibliographiques

Rédacteur(s) en chef

Delphine Reguig

Année de création

2019

Date de mise en ligne

30 mai 2018

Langue de la publication

Français

Coordonnées

Courriel

delphine.reguig@univ-st-etienne.fr

Adresse postale

Modernités en querelle
IHRIM
Université Jean Monnet Saint-Étienne
Site Tréfilerie - Bâtiment M
33-35 rue du 11-Novembre
42023 Saint-Étienne Cedex 2
France

Ville de production

Saint-Étienne

Actualités

Nouveaux billets