Perdu·e de recherche

Les sciences sociales au risque de la médiation

Ce carnet de recherche est dédié aux deux journées d'études visant à répondre aux difficultés éprouvées par nombre d’entre nous, chercheuses et chercheurs, vis-à-vis des injonctions qui nous sont faites d’expliquer la plus-value de nos disciplines, si ce n’est de justifier leur existence. D’un côté, ces dernières sont souvent perçues comme peu scientifiques, dénuées d’utilité (notamment par rapport à d’autres analyses de la réalité sociale telles que celles produites par les journalistes), voire dangereuses dans la mesure où elles « excuseraient » certains comportements jugés par ailleurs répréhensibles. De l’autre côté, l’allocation de contrats de recherche est de plus en plus souvent conditionnée à la restitution des résultats produits, qui sous forme de rapports (ou policy papers) visant à les rendre opérationnels, qui par des actions de médiation scientifique à destination du « grand public » (impact, dans la terminologie anglophone). Répondre à ces demandes est loin d’aller de soi.

Éditeur

OpenEdition

OpenEdition est une infrastructure complète d’édition électronique au service de la communication scientifique en sciences humaines et sociales.

En savoir plus

Informations bibliographiques

Rédacteur(s) en chef

Sophie Duchesne

Année de création

2018

Date de mise en ligne

26 avril 2018

Langue de la publication

Français

Coordonnées

Courriel

s.duchesne@sciencespobordeaux.fr

Adresse postale

Perdu·e de recherche
Centre Émile Durkheim – UMR5116
11 allée Ausone
33607 Pessac
France

Ville de production

Pessac

Actualités

Nouveaux billets