Études mongoles et sibériennes, centrasiatiques et tibétaines

Revue promouvant les études comparatives sur les sociétés et cultures passées et présentes de l'Asie du Centre et du Nord

A journal promoting comparative studies on past and present societies and cultures in Northern and Central Asia

Accéder au site
Études mongoles et sibériennes, centrasiatiques et tibétaines

La revue Études Mongoles a été fondée en 1970 par Roberte Hamayon. Réalisée dans le cadre du Laboratoire d’ethnologie et de sociologie comparative de Paris-X jusqu’en 2000, elle l’est aujourd’hui dans le cadre de l’École Pratique des Hautes Études. Son domaine s’est élargi à la Sibérie en 1976, puis à l’Asie centrale et au Tibet en 2004, pour devenir Études Mongoles & Sibériennes, Centrasiatiques & Tibétaines (EMSCAT). EMSCAT publie, en français ou en anglais, des travaux originaux de chercheurs français et étrangers. La ligne éditoriale englobe : articles courants, notes de terrain, notes critiques, comptes-rendus, résumés de thèses, ainsi que des numéros thématiques éventuellement confiés à des « éditeurs invités ». La revue est annuelle. Les articles reçus sont soumis à deux rapporteurs extérieurs et revus par au moins deux membres du comité de rédaction.

 

Études Mongoles was founded in 1970 by Roberte Hamayon to explore issues in Mongolian Studies. Up to 2000, it was produced in tandem with the Laboratoire d’ethnologie et de sociologie comparative de Paris-X, today it operates with the École Pratique des Hautes Études. It expanded its fields of research to Siberia in 1976, then to Central Asia and Tibet in 2004 when it became Études Mongoles & Sibériennes, Centrasiatiques & Tibétaines (EMSCAT). EMSCAT is produced in French and English and publishes original work by French and foreign researchers—articles, field work, critical observations and accounts, thesis synopses, as well as thematic issues entrusted to guest editors. The journal appears once a year. Articles received are submitted to two exterior readers and reread by at least two members of the editorial committee.

En savoir plus

Politique d'accès

Open access

RSS

S'abonner

Contact

emscat@ephe.sorbonne.fr

Informations bibliographiques

Voir la fiche de la revue sur d'autres sites

Via le Sudoc | Via WorldCat

Directeur de la publication

Isabelle Charleux, Jean-Luc Lambert, Charles Ramble

Rédacteur(s) en chef

Isabelle Charleux, Jean-Luc Lambert, Charles Ramble

Responsable de l'édition électronique

Charlotte Thionois

Type de support

Papier et électronique

Etat de la collection

2004-2019

Politique d'édition électronique

Publication en libre accès

Périodicité

Annuelle

Année de création

1970

Date de mise en ligne

18 mars 2009

ISSN format électronique

2101-0013

ISSN format papier

0766-5075

Langues de publication

Français, English

Politique sur les frais de publication

Frais de publication

non

Frais de soumission

non

Politique d'évaluation

Procédure d'évaluation

évaluation en double aveugle

Délai moyen entre soumission et publication

20 semaines

Coordonnées

Courriel

emscat@ephe.sorbonne.fr

Adresse postale

Études mongoles et sibériennes, centrasiatiques et tibétaines
Centre d’études mongoles et sibériennes
190 avenue de France
75013 Paris
France

Ville de production

Paris

Actualités

Nouveau numéro

Nord-Asie 7 | 2019 – La Sibérie comme paradis

La Sibérie comme paradis
ISBN 979-10-92565-32-4

La Sibérie comme paradis entend corriger une méconnaissance regrettable de la Sibérie en prenant délibérément le contrepied (non sans un brin de provocation…) des images que les Occidentaux, et souvent les Russes eux-mêmes, associent spontanément à cette « noire Sibérie » qu’évoquait Baudelaire : vide, froid, nuit, ours, bagne, quand le monde sibérien ne se réduit pas au seul acronyme Goulag.
Bien entendu, parler de la Sibérie comme terre paradisiaque – en écho à La Sibérie comme colonie, parue en 1882, du célèbre régionaliste Nikolaï Iadrintsev – ne relève pas d’une volonté de nier les conditions climatiques extrêmes de ce territoire, encore moins l’enfer carcéral qu’il a pu abriter ou le sort peu envieux qui y est encore trop souvent réservé aux peuples autochtones minoritaires. Mais il s’agit plutôt de rappeler que, paradoxalement ou non, cette terre, en raison notamment de son immensité et de son éloignement par rapport à Moscou et à Saint-Pétersbourg, a pu également être perçue, au cours des siècles, comme une terre d’asile et de refuge, comme une terre promise où ancrer des expériences sociétales nouvelles, comme une terre de liberté en rupture avec un « centre » autoritaire et prédateur, comme un véritable Eldorado en raison de ses richesses naturelles.
Du jardin extraordinaire des chroniques médiévales russes au jardin écologique d’entreprises cosmétiques du début du XXIe siècle, la Sibérie a inspiré les idéaux les plus divers. C’est cette « légende dorée » dont plusieurs chercheurs internationaux, un écrivain et un photographe ont souhaité rendre compte dans ce recueil.

Dominique Samson Normand de Chambourg est maître de conférences en Études sibériennes à l’Institut national des langues & civilisations orientales de Paris. Dans une perspective anthropologique et historique, ses travaux sont consacrés aux interactions russo-autochtones dans la Sibérie subarctique et arctique ; ses recherches actuelles portent sur l’œuvre missionnaire orthodoxe et évangélique, l’indépendantisme sibérien et la littérature de voyage. Il est l’auteur de deux ouvrages et de traductions d’écrivains autochtones de Sibérie.

Dany Savelli est maître de conférences en littérature et civilisation russes à l’Université de Toulouse Jean Jaurès. Elle travaille notamment sur l’exotisme et l’imaginaire de l’Asie dans la littérature et la pensée russes, sur le bouddhisme et l’ésotérisme en Russie.

Siberia as Paradise is an attempt to rectify unfortunate misconceptions of Siberia, in deliberately taking, not without controversy, the opposite stance of many Westerners and often of Russians themselves, who associate “pitch-black Siberia”, as Baudelaire described it, with the following words: desolation, coldness, night, bear, penal colony…that is, when the Siberian universe does not become reduced to the single Gulag acronym.
To speak of Siberia as paradise – as an echo to Siberia as a colony, published in 1882 by the well-known regionalist Nikolai Iadrintsev – is not to deny the territory’s extreme climatic conditions, to negate its former carceral inferno with its gulags, or to dismiss the doomed fate that often awaits minority indigenous peoples on the land. Rather, to speak of Siberia as paradise is to recall that, perhaps paradoxically, and in particular because of its immensity and distance from Moscow and Saint-Petersburg, this territory was also perceived across centuries as a form of refuge and sanctuary, as a promised land where novel societal experiences could happen, as a land of freedom far from the authoritarian and predatory “center”, and as a genuine Eldorado because of its wealth in natural resources.
From an extraordinary garden as described by Russian medieval chronicles to the early twenty-first century ecological garden that cosmetic businesses have transformed it into, Siberia has inspired a wide variety of ideals. It is this “golden legend” that several international researchers and one writer have wished to report on in this anthology.

Dominique Samson Normand de Chambourg is an Associate Professor in Siberian Studies at the National Institute of Oriental Languages & Civilizations in Paris, France. His research on indigenous and Russian interactions in the subarctic and arctic regions of Siberia are grounded in an anthropological and historical perspective. He is currently working on Orthodox and Evangelical missionary works, on the Siberian independence movement, and literature on the topic of travel. He has also authored two monographs and has translated Siberian indigenous writers’ works.

Dany Savelli is an Associate Professor in Russian studies at Toulouse II University. She is the publication director of the Slavica Occitania journal and primarily works on Asian exoticism and fantasy in Russian literature and philosophy. She also writes on Buddhism and esoterism in Russia.