Sentiment et modernité

La naissance du sentiment à l'âge classique

Le carnet de recherche du laboratoire junior « Sentiment et modernité » a pour objet la naissance du sentiment à l’âge classique (XVIIe-XVIIIe siècle). En philosophie, le sentiment apparaît à la fin du XVIIe sous la plume de Malebranche comme une entité à part entière, distincte de la sensation et de la raison. Il s’identifie à une affection de l’âme lui permettant de se connaître d’une part et de connaître son rapport à Dieu et à l’ordre des vérités morales d’autre part.

Éditeur

OpenEdition

OpenEdition est une infrastructure complète d’édition électronique au service de la communication scientifique en sciences humaines et sociales.

En savoir plus

Publication inactive depuis février 2015

Informations bibliographiques

Rédacteur(s) en chef

Claire-Lise Gaillard

Année de création

2018

Date de mise en ligne

18 novembre 2013

Langue de la publication

Français

Coordonnées

Courriel

c-lise.gaillard@laposte.net

Ville de production

Lyon

Actualités

Nouveaux billets