Tracés

Revue de sciences humaines

Revue interdisciplinaire de sciences humaines et sociales

An interdisciplinary journal of humanities and social sciences

Accéder au site
Tracés

La revue de sciences humaines et sociales Tracés, éditée par ENS Éditions, réunit trois fois par an des auteurs issus de diverses disciplines autour d’un thème ou d’un problème commun traversant les sciences humaines et sociales. Parfois, il s’agit de rendre compte d’un débat ancien qui a pris un tour nouveau en raison de l’actualité éditoriale ou d’événements politiques. D’autres fois, l’ambition est de soumettre à une interrogation croisée une notion que les multiples traditions intellectuelles et disciplinaires abordent en ordre dispersé ou dont il est fait un usage mal contrôlé. La conviction profonde de Tracés est que le dialogue interdisciplinaire est fécond et créateur. 

Tracés, a journal of social sciences and humanities, is published by ENS Éditions. Three times a year, Tracés brings together authors from a variety of disciplines to discuss a topic or a common issue that cuts across the human and social sciences. Sometimes this entails reopening an old debate which has taken a new turn in light of political or editorial developments. At other times the ambition is to submit to a cross-disciplinary examination a notion that a number of intellectual traditions approach independently or loosely. Tracés is strongly convinced that dialogue between disciplines is fruitful and creative. 

Éditeur

ENS Éditions

Les Éditions de l’École normale supérieure de Lyon, créées en 1993 à Fontenay-Saint-Cloud, ont pris un nouveau départ après l’installation, en 2000,  de l’École (ENS LSH) à Lyon. En 2011, fortes de l’apport des publications de l’Institut national de recherche pédagogique, elles doivent désormais relever le défi des enjeux de l’École dans toute sa diversité actuelle après la fusion des deux ENS lyonnaises et la création en son sein de l’Institut français de l’Éducation. ENS Éditions publie donc des ouvrages de toute origine, de chercheurs français ou étrangers, en harmonie avec les questionnements des centres de recherche de l’ensemble de l’École.

En savoir plus

Revue soutenue par l’Institut des Sciences Humaines et Sociales du CNRS

Labels

Revue ayant obtenu le label DOAJ

Politique d'accès

Open access Freemium

RSS

S'abonner

Contact

redactraces@groupes.renater.fr

Informations bibliographiques

Voir la fiche de la revue sur d'autres sites

Via le Sudoc | Via WorldCat

Directeur de la publication

Jean-François Pinton

Rédacteur(s) en chef

Anthony Pecqueux, Christelle Rabier

Type de support

Papier et électronique

Etat de la collection

2002-2018

Politique d'édition électronique

Publication en libre accès

Périodicité

Trois fois par an

Année de création

2002

Date de mise en ligne

25 avril 2008

ISSN format électronique

1963-1812

ISSN format papier

1763-0061

Langue de la publication

Français

Politique sur les frais de publication

Frais de publication

non

Frais de soumission

non

Politique d'évaluation

Procédure d'évaluation

évaluation en double aveugle

Délai moyen entre soumission et publication

50 semaines

Coordonnées

Courriel

redactraces@groupes.renater.fr

Adresse postale

Tracés
École normale supérieure de Lyon
15 Parvis René Descartes
BP 7000
69342 Lyon
France

Ville de production

Lyon

Actualités

Nouveau numéro

35 | 2018 – Infrastructures, techniques et politiques

Couverture

Ce numéro de la revue Tracés cherche autant à présenter et à circonscrire les usages contemporains du terme « infrastructure », qu’à souligner, à partir d’une série de cas situés, les liens qui associent les agencements infrastructurels techniques à un certain nombre d’enjeux politiques et sociaux. À travers la question des infrastructures, il s’agit donc de penser comment des dispositifs technopolitiques induisent et produisent des structures sociales. En tant que structures techniques pérennes – du moins conçues ou pensées pour l’être – non soumises à l’appropriation immédiate, les infrastructures façonnent les usages sociaux et matérialisent par là même des programmes politiques. Les contributions du numéro éclairent cette matérialisation tout en la confrontant aux discours, langages et imaginaires des infrastructures dans la sphère publique. Prenant de la distance avec l’apparente neutralité de l’innovation portée par les pouvoirs publics et le discours de l’éthique technicienne, ce numéro entend explorer les conditions et les formes de contraintes contenues dans les infrastructures techniques. En ceci, il souhaite aider à penser les infrastructures dans une perspective trop peu convoquée, à savoir celle de leurs pouvoirs instituants.

This issue of Tracés is seeking to present and delimit today’s uses of the word « infrastructures », as well as underlining, with a series of situated case studies, how infrastructural technical layouts are associated with political and social issues. Interrogating infrastructures helps thinking about how technopolitical configurations infer and produce social structures. As enduring technological structures – designed or thought of as such – not prone to immediate appropriation, infrastructures shape social uses and through this process, they materialize political programs. Articles in this issue shed light how this materialization, while confronting it to the discourses, languages and imaginaries of infrastructures when brought up in the public debate. Keeping distance with the seeming neutrality of innovation carried by public powers and the discourse of “tech” ethics, this issue aims at exploring the conditions and forms of constraints contained in technological infrastructures. The goal is to help reflecting on infrastructures in a perspective that tends to stay in the background: their instituting powers.