Revue d’histoire des sciences humaines

La Revue d’histoire des sciences humaines défend une approche transversale et transdisciplinaire de l’histoire des sciences de l’homme.

Revue d’histoire des sciences humaines is a transdisciplinary journal for history of human and social sciences.

Accéder au site
Revue d’histoire des sciences humaines

La Revue d’histoire des sciences humaines a été créée en 1999. Éditée par les Éditions de la Sorbonne depuis 2015, ce périodique semestriel comprend les sciences de l’homme en un sens très large incluant ce que l’on nomme de nos jours sciences humaines, sciences sociales ainsi que les rapports de celles-ci avec les sciences mathématiques et de la nature. Elle ne se restreint pas à une aire géographique donnée, mais tente au contraire de mettre en évidence tant la variété des configurations nationales que les processus d’exportations et de réappropriations transnationales de ces savoirs. La revue publie des articles portant sur l’histoire des sciences de l'homme du XVIIIe au XXIe siècle, soit la période qui a vu leur émergence et leur affirmation au sein des sciences en général.

Chaque numéro est composé d’un dossier thématique, d’un document analysé, de varia et d’une rubrique « Débats, chantiers et livres » qui ont vocation à renouveler les méthodes et les questionnaires en usage.

Éditeur

Éditions de la Sorbonne

Les Éditions de la Sorbonne ont constitué depuis 1971 un catalogue de quelque sept cents ouvrages, qui s’enrichit aujourd’hui d’une quarantaine de titres par an.
Ce catalogue rend compte de la diversité des disciplines enseignées à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, essentiellement dans les domaines des humanités et des sciences humaines : philosophie, sciences économiques, juridiques et sociales, linguistique et littérature, arts et archéologie, histoire, géographie.

En savoir plus

Revue soutenue par l’Institut des Sciences Humaines et Sociales du CNRS

Politique d'accès

Open access Freemium

RSS

S'abonner

Contact

adrhsh@gmail.com

Informations bibliographiques

Voir la fiche de la revue sur d'autres sites

Via le Sudoc

Directeur de la publication

Wolf Feuerhahn, Olivier Orain

Responsable de l'édition électronique

Martin Dulong

Type de support

Papier et électronique

Etat de la collection

2015-2021

Politique d'édition électronique

Publication en libre accès

Périodicité

Semestrielle (deux fois par an)

Année de création

1999

Date de mise en ligne

04 décembre 2018

ISSN format électronique

1963-1022

ISSN format papier

1622-468X

Langue de la publication

Français

Politique sur les frais de publication

Frais de publication

non

Frais de soumission

non

Politique d'évaluation

Procédure d'évaluation

évaluation par les pairs

Délai moyen entre soumission et publication

52 semaines

Politique de droits d'auteur et de diffusion

Licence

Creative Commons - Attribution 4.0 International - CC BY 4.0

Coordonnées

Courriel

adrhsh@gmail.com

Adresse postale

Revue d’histoire des sciences humaines
27 rue Damesme
75013 Paris
France

Ville de production

Paris

Actualités

Nouveau numéro

38 | 2021 – Usages de l’enfant sauvage

Usages de l’enfant sauvage
ISBN 979-10-351-0660-7
16 x 24 cm - 280 pages

Si l’histoire de l’enfant sauvage de l’Aveyron auquel le film de Truffaut (1970) a donné un visage, et celles des autres enfants sauvages, semblent aujourd’hui bien connues, il convient encore de questionner les raisons de leur présence, sinon leur retour régulier, depuis le XIXe siècle, dans l’écriture des sciences humaines. De l’anthropologie à la linguistique, en passant par la psychiatrie et la didactique, l’enfant sauvage s’est imposé, au sein de corpus différents, comme une sorte de passage obligé, servant pour les uns à construire un roman des origines, pour les autres à revendiquer des positions particulières au sein de leur discipline. En réunissant des spécialistes issus de différentes sciences humaines, il s’agit justement d’interroger les enjeux qui se cristallisent autour de ces réactualisations et de comprendre comment ces usages successifs peuvent participer à l’émergence de savoirs nouveaux ou, dans des contextes particuliers, contribuer à redessiner les contours des savoirs établis.

We are familiar with the wild boy from Aveyron, whom Truffaut brought to life in his film of 1970, and with other wild children too. But why do they crop up so regularly in nineteenth-century human science writing, and beyond? From anthropology to linguistics, psychiatry to didactics, the ‘wild child’ or noble savage became a sort of obligatory reference, a way of constructing a fiction of origins, or to defend certain positions within a discipline. In this issue, specialists from different fields in the humanities examine these resurgences:  the questions that crystallised around them, how they contributed to the emergence of new knowledge areas and, in certain contexts, how they redrew the boundaries of established knowledge.