André Warnod : correspondance de guerre

1914-1918

Ce carnet de recherche a pour objectif de présenter une édition critique de la correspondance de guerre d'André Warnod.Formé aux Beaux-Arts et connu pour être l’inventeur de l’appellation « École de Paris » en 1925, André Warnod débute en 1909 comme journaliste, dessinateur et critique d’art pour le journal Comœdia. En août 1914, il est mobilisé dans l'infanterie d'abord comme simple soldat puis comme brancardier. Il est fait prisonnier en octobre 1914 et reste en captivité en Allemagne pendant neuf mois.

 

À son retour en France, à l'été 1915, il témoigne dans la presse et dans ses productions littéraires et graphiques de son expérience dans un camp allemand de prisonniers. Il rejoint par la suite l'Ambulance russe puis une section de camouflage avant d'être renvoyé au front comme brancardier divisionnaire. Commotionné lors d'une bataille, il est hospitalisé et finalement affecté dans une section de secrétaires d'état-major.

 

La correspondance qu'il entretient pendant le conflit avec sa fiancée puis femme, ainsi qu’avec d’autres membres de sa famille, des amis et relations, est encore inédite. Elle renseigne sur l'expérience individuelle d'un intellectuel en guerre, la captivité en Allemagne, les liens amoureux et sociaux pendant le conflit, la création en temps de guerre, l'expérience traumatique du conflit.Retranscrire les pièces les plus intéressantes de cette correspondance conservée dans plusieurs institutions (environ 450 lettres au musée de l'Armée à Paris), et la doter d’un appareil critique permettra aux lecteurs de mieux appréhender les références et les positionnements d’un intellectuel en guerre, impliqué dans la vie socio-culturelle parisienne de son temps. Elle intéressera aussi bien les chercheurs, que les professionnels de la culture, les enseignants du secondaire, les amateurs et les curieux.

This research blog aims to offer a critical edition of the First World War letters of André Warnod. Having trained initially at the Ecole des Beaux-Arts, and known as the inventor of the term ‘Ecole de Paris’ in 1925, André Warnod’s career began in 1909 as a journalist and cartoonist for the newspaper 'Comœdia'. He was mobilised in August 1914 and served first as an infantryman and then soon became a stretcher bearer. In October 1914, he was caught by Germans and spent nine months in a Prisoner-of-war-camp in Germany.

 

On his return to France in July 1915, Warnod depicted his experience of captivity in publications and drawings. Afterwards he joined the Russian Ambulance in France and later a camouflage section. In 1918, he was sent back to the western front, and he had had a traumatic experience while serving as a stretcher bearer, resulting in hospitalization. He ended the war as a secretary of general staff in Paris.His correspondence with his fiancée (then wife), and with other members of his family, friends and acquaintances, is still unpublished. It offers a precious point of view on his personal experience of war, his experience of captivity in Germany, the love and social relationships during the war, the art in times of conflict, and on his perception of shell-shock and madness.

 

A transcription of the more interesting letters kept in several institutions (around 450 in the Army Museum in Paris), with a scholarly apparatus, will give access to the thinking of André Warnod, a French intellectual deeply involved in the war. Such publication is aimed not only at an audience of specialists but also at the persons interested in the cultural history of the First World War.

Éditeur

OpenEdition

OpenEdition est une infrastructure complète d’édition électronique au service de la communication scientifique en sciences humaines et sociales.

En savoir plus

Informations bibliographiques

Rédacteur(s) en chef

Marine Branland

Année de création

2017

Date de mise en ligne

12 juillet 2017

ISSN format électronique

2608-144X

Langue de la publication

Français

Coordonnées

Courriel

marine.branland@laposte.net

Adresse postale

André Warnod : correspondance de guerre
HAR (Université Paris-Nanterre)
Galerie Colbert, bureaux 527-528
Institut national d’histoire de l’art
2 rue Vivienne
75001 Paris
France

Ville de production

Paris

Actualités

Nouveaux billets