Revue française de pédagogie

Recherches en éducation

Revue spécialisée dans la recherche en éducation

The journal publishes contributions on educational research

Accéder au site
Revue française de pédagogie

La Revue française de pédagogie a pour vocation de couvrir, de manière large, le champ de la recherche en éducation. Elle publie des contributions relevant d’une pluralité d’approches et de disciplines de référence. Généralement regroupés en ensembles thématiques, les articles donnent accès aux apports les plus récents de la recherche en éducation. Chaque numéro comporte également une note de synthèse qui fait le point sur le mouvement de la recherche dans un domaine donné, ouvrant des horizons sur le plan national et international. Enfin, la rubrique des notes critiques apporte aux lecteurs une information et une réflexion sur les principaux ouvrages.

The main scope of the Revue française de pédagogie is the broad area of education. It publishes contributions relating to a plurality of approaches and reference disciplines. Generally grouped into thematic groups, the articles give access to the most recent findings in educational research. Each issue also includes a synthesis of the current research tendencies in a given area, opening up to national and international horizons. The review section brings readers information and reflections on the main works.

Éditeur

ENS Éditions

Les Éditions de l’École normale supérieure de Lyon, créées en 1993 à Fontenay-Saint-Cloud, ont pris un nouveau départ après l’installation, en 2000,  de l’École (ENS LSH) à Lyon. En 2011, fortes de l’apport des publications de l’Institut national de recherche pédagogique, elles doivent désormais relever le défi des enjeux de l’École dans toute sa diversité actuelle après la fusion des deux ENS lyonnaises et la création en son sein de l’Institut français de l’Éducation. ENS Éditions publie donc des ouvrages de toute origine, de chercheurs français ou étrangers, en harmonie avec les questionnements des centres de recherche de l’ensemble de l’École.

En savoir plus

Revue soutenue par l’Institut des Sciences Humaines et Sociales du CNRS

Labels

Revue ayant obtenu le label ERIH

Politique d'accès

Barrière mobile avec accès commercial via Cairn

RSS

S'abonner

Informations bibliographiques

Voir la fiche de la revue sur d'autres sites

Via le Sudoc | Via WorldCat

Directeur de la publication

Jean-François Pinton

Rédacteur(s) en chef

Sylvain Doussot, Jean-Yves Rochex

Type de support

Papier et électronique

Etat de la collection

2006-2014

Politique d'édition électronique

Publication en libre accès après un délai de restriction de 3 ans

Périodicité

Trimestrielle

Année de création

1967

Date de mise en ligne

25 novembre 2010

ISSN format électronique

2105-2913

ISSN format papier

0556-7807

Langue de la publication

Français

Politique sur les frais de publication

Frais de publication

non

Frais de soumission

non

Politique d'évaluation

Procédure d'évaluation

évaluation en double aveugle

Délai moyen entre soumission et publication

25 semaines

Politique de droits d'auteur et de diffusion

Politique de dépôt

http://heloise.ccsd.cnrs.fr/reviewid/705

Coordonnées

Adresse postale

Revue française de pédagogie
Revue française de pédagogie - ENS Éditions
École normale supérieure de Lyon
15 parvis René-Descartes
BP 7000
LYON CEDEX 07
69342 Lyon cedex 7
France

Ville de production

Lyon

Actualités

Nouveau numéro

198 | 2017 – Regards croisés sur le baccalauréat professionnel

 La création du baccalauréat professionnel en 1985 a profondément transformé la voie professionnelle du système éducatif et la définition du baccalauréat. Diplôme professionnel original et baccalauréat singulier en raison de sa finalité d’insertion, ce nouveau diplôme devait à la fois répondre aux besoins des entreprises et revaloriser la voie professionnelle, tout en contribuant aux objectifs de la politique éducative : conduire 80 % d’une classe d’âge au niveau du baccalauréat en 2000. Objet de vives critiques et souvent traité de « faux baccalauréat », le baccalauréat professionnel a néanmoins connu une croissance rapide grâce à une politique très volontariste. Ses premiers titulaires accédaient en outre facilement à l’emploi. Sa situation apparaissait cependant moins favorable dans les années 2000, au point de justifier une importante réforme, officiellement dédiée à son développement et à sa mise à parité avec les baccalauréats général et technologique. Le cursus du baccalauréat professionnel est passé de 4 à 3 ans et la poursuite d’études dans l’enseignement supérieur est devenue l’une de ses finalités officielles. Désormais, le baccalauréat professionnel est obtenu par 3 bacheliers sur 10, ce qui en fait le deuxième baccalauréat de France. A-t-il pour autant changé d’image, de statut et de public ? C’est une approche axée sur les dimensions scolaires du baccalauréat professionnel qui a été choisie ici. Quatre points de vue sont proposés, qui éclairent chacun des dimensions différentes du diplôme. 

 The creation of the vocational baccalaureate in 1985 profoundly transformed the vocational path of the education system and the definition of the baccalaureate. Original vocational degree and singular baccalaureate because of its purpose of insertion, this new diploma had to meet both the needs of companies and to reassert the worth of the vocational path, while contributing to the objectives of the education policy: to lead 80% of an age group to the level of the baccalaureate in 2000. Object of strong criticisms and often treated as a “false baccalaureate”, the vocational baccalaureate nevertheless experienced a fast growth thanks to a very proactive policy. Its first holders also had easy access to employment. Its situation seemed however less favourable in the 2000s, to the point of justifying a significant reform, officially dedicated to its development and to its achieving parity with the general and technological baccalaureates. Its curriculum passed from 4 to 3 years and the continuation of higher education studies became one of its official purposes. Now, the vocational baccalaureate is obtained by 3 out of 10 holders of the baccalaureate which makes it rank second among the baccalaureates in France. Did it, in fact, change its image, status and public? An approach centred on the scholastic dimensions of the vocational baccalaureate is proposed here. Four points of view are offered, each highlighting the various aspects of the program.