Revue des sciences sociales

Revue généraliste pluridisciplinaire croisant sur des dossiers thématiques un thème de société actuel et les apports de la recherche dans ces disciplines

Generalist journal dedicated to the study of present societal topics through pluridisciplinary approach

Accéder au site
Revue des sciences sociales

La Revue des sciences sociales est une revue généraliste pluridisciplinaire (sociologie, ethnologie, démographie, avec des apports de philosophes et d'historiens) qui a pour objectif de croiser, sur un thème de société actuel qui fait l'objet du dossier, les apports des recherches dans ces différentes disciplines. Éditée à Strasbourg, la revue exprime une communauté d'approches dont les contours ont été dessinés par les multiples implications historiques et symboliques de cet ancrage, à la fois régional, dans un pays frontalier marqué par l'histoire, et européen, ouvert à un avenir qui est celui de la rencontre des cultures. L'influence de la réception des auteurs allemands, en particulier de la sociologie compréhensive, amène à accueillir avec un certain intérêt les textes qui s'essaient à penser la place de l'acteur dans l'intelligence du social.

This multidisciplinary review (Sociology, Ethnology, Demography, Philosophy, History) aims to present, around one present societal topic, the various research in these disciplines. Published in Strasbourg, it expresses a community of approaches implied in its localization, a historical and symbolic frontier and an European corssroads, dedicated to the meeting of cultures. The influence of the reception of German authors, and in particular of comprehensive sociology, has sharpened our interest for those texts that try to grasp the actor's role in rethinking society.

Éditeur

Presses universitaires de Strasbourg

Maison d’édition héritière des Publications de la faculté des Lettres de l’université de Strasbourg créées en 1919, les Presses universitaires de Strasbourg (PUS) publient des manuscrits inédits, en français ou en langue étrangère, qui exposent les résultats de recherches individuelles ou collectives. Le catalogue compte huit cents titres et s'enrichit chaque année d'une quarantaine de nouveautés qui relèvent majoritairement des humanités ou des sciences humaines. Au-delà des missions traditionnelles de diffusion et de valorisation de la recherche, les Presses universitaires de Strasbourg sont soucieuses d'élargir leur audience et de conforter leur rôle social, notamment par le développement des publications numériques, la création de nouvelles collections et la mise en place de co-éditions.

En savoir plus

Revue soutenue par l’Institut des Sciences Humaines et Sociales du CNRS

Politique d'accès

Open access Freemium

RSS

S'abonner

Contact

rss@misha.fr

Informations bibliographiques

Voir la fiche de la revue sur d'autres sites

Via le Sudoc

Directeur de la publication

Michel Deneken

Rédacteur(s) en chef

Virginie Wolff, Vulca Fidolini, Christophe Humbert

Responsable de l'édition électronique

Nicoletta Diasio

Type de support

Papier et électronique

Etat de la collection

2014-2019

Politique d'édition électronique

Publication en libre accès

Périodicité

Semestrielle

Année de création

1972

Date de mise en ligne

12 juillet 2018

ISSN format électronique

2107-0385

ISSN format papier

1623-6572

Langue de la publication

Français

Politique sur les frais de publication

Frais de publication

non

Frais de soumission

non

Politique d'évaluation

Procédure d'évaluation

évaluation en double aveugle

Délai moyen entre soumission et publication

30 semaines

Coordonnées

Courriel

rss@misha.fr

Adresse postale

Revue des sciences sociales
Université de Strasbourg
5, allée du général Rouvillois
67083 Strasbourg Cedex
France

Ville de production

Strasbourg

Actualités

Nouveau numéro

61 | 2019 – Dissidences alimentaires

Couverture de Revue des sciences sociales, n°61 | 2019, Dissidences alimentaires
ISBN 979-10-344-0048-5

Dédié à Tomi Ungerer, ce numéro de la Revue des sciences sociales est consacré aux dissidences alimentaires. Parmi les nombreux thèmes que le dessinateur a illustrés dans sa carrière prolifique figure en bonne place celui de l’alimentation. Il l’a abordé tant dans ses livres pour enfants, dont Le Géant de Zeralda est l’exemple le plus marquant, que dans le reste de sa production graphique. Ce n’est certes pas un hasard s’il s’y est intéressé. En effet, éduqué dans une famille protestante rigoriste, il considérait l’art de manger comme un véritable acte de libération.
S’il le traite parfois sur le mode rabelaisien, Tomi Ungerer se sert également du sujet comme support satirique pour dénoncer les abus et les dérives de la société. C’est le cas des dessins-collages qui illustrent ce numéro : drolatiques, ils enchevêtrent dans un esprit surréalisant des éléments humains, animaux et inanimés. La plupart d’entre eux, destinés à des publicités américaines, ont été aisément détournés de leur fonction initiale pour être publiés dans un recueil de dessins d’humour intitulé
Horrible, et paru à New York en 1959.
En 2019, ils surgissent une nouvelle fois hors de leur contexte et tantôt décalés, tantôt en phase, ils font à présent écho aux remises en cause des normes et pratiques alimentaires.
C’est le destin des illustrations que de vivre plusieurs vies.



Thérèse Willer
Conservatrice en chef du Musée Tomi Ungerer-Centre international de l’Illustration