Mots. Les langages du politique

Revue interdisciplinaire à la croisée des sciences du langage, des sciences du politique et des sciences de l'information

A multidisciplinary journal gathering contributions on language sciences, political sciences and information studies

Accéder au site
Mots. Les langages du politique

La revue Mots. Les langages du politique s’inscrit dans une perspective interdisciplinaire, à la croisée des Sciences du langage, des Sciences du politique et des Sciences de l’information et de la communication. Mots. Les langages du politique publie des dossiers thématiques, des articles en rubriques « Varia », « Méthodologie » ou « Mots en politique », des notes de recherche, des comptes-rendus de lecture, une bibliographie des publications sur les langages du politique. Les articles sont publiés en français et sont accompagnés de résumés avec mots clés en français, anglais et espagnol. La revue est publiée avec le concours du CNRS et de la Région Rhône-Alpes, et avec l’appui scientifique des UMR ICAR et Triangle, de l’EA CEDITEC et de la Société d’étude des langages du politique (SELP).

Mots is a thematic journal devoted to the narratives, vocabulary, and languages of the political and social fields. It does not focus on one “speciality language”, but attempts to present, theme by theme, in depth analyses of discourse in context in characteristic environments of usage. Although focussing on problems of semiology and the sciences of language, the journal is interdisciplinary, and open to the communication sciences, history, political sciences, political philosophy, sociology and social statistics. The journal is published with the support of the CNRS and the CNL.

Éditeur

ENS Éditions

Les Éditions de l’École normale supérieure de Lyon, créées en 1993 à Fontenay-Saint-Cloud, ont pris un nouveau départ après l’installation, en 2000,  de l’École (ENS LSH) à Lyon. En 2011, fortes de l’apport des publications de l’Institut national de recherche pédagogique, elles doivent désormais relever le défi des enjeux de l’École dans toute sa diversité actuelle après la fusion des deux ENS lyonnaises et la création en son sein de l’Institut français de l’Éducation. ENS Éditions publie donc des ouvrages de toute origine, de chercheurs français ou étrangers, en harmonie avec les questionnements des centres de recherche de l’ensemble de l’École.

En savoir plus

Revue soutenue par l’Institut des Sciences Humaines et Sociales du CNRS

Politique d'accès

Barrière mobile avec accès commercial via Cairn

RSS

S'abonner

Contact

mots@revues.org

Informations bibliographiques

Voir la fiche de la revue sur d'autres sites

Via le Sudoc | Via WorldCat

Directeur de la publication

Jean-François Pinton

Rédacteur(s) en chef

Chloé Gaboriaux

Responsable de l'édition électronique

Patrick Tillard

Type de support

Papier et électronique

Etat de la collection

2002-2018

Politique d'édition électronique

Publication en libre accès après un délai de restriction de 2 ans

Périodicité

Trois fois par an

Année de création

1980

Date de mise en ligne

01 janvier 2008

ISSN format électronique

1960-6001

ISSN format papier

0243-6450

Langue de la publication

Français

Politique sur les frais de publication

Frais de publication

non

Frais de soumission

non

Politique d'évaluation

Procédure d'évaluation

évaluation en double aveugle

Délai moyen entre soumission et publication

30 semaines

Politique de droits d'auteur et de diffusion

Politique de dépôt en archives ouvertes

http://heloise.ccsd.cnrs.fr/reviewid/574

Coordonnées

Courriel

mots@revues.org

Adresse postale

Mots. Les langages du politique
École normale supérieure de Lyon
15 Parvis René Descartes
BP 7000
69342 Lyon
France

Ville de production

Lyon

Actualités

Nouveau numéro

126 | 2021 – Le travail et ses maux

Couverture Mots. Les langages du politique
ISBN 979-10-362-0478-4

Le présent dossier rassemble des contributions consacrées aux mots du travail. Issus de la science politique, de la sociologie, de l’anthropologie ou des sciences de l’information et de la communication, les auteurs et autrices s’interrogent sur la façon dont le discours néo-managérial est porté par les cadres du privé et du public comme sur la manière dont les salariés y répondent. Ils en révèlent la force de pénétration, essentiellement due à sa malléabilité, qui permet à des acteurs de divers horizons de se l’approprier, et soulignent ses contradictions, entre libération du travail et imposition de nouvelles normes, réenchantement du travail et durcissement des conditions faites aux travailleurs. La résistance et la contestation s’en nourrissent, qu’elles passent par la mise à distance de la communication d’entreprise ou par le réinvestissement de certains aspects du discours médiatique. Comme le soulignent certains des articles du dossier, le langage des luttes n’est d’ailleurs pas lui-même exempt de contradictions.

This dossier brings together contributions dealing with words at work. Coming from political science, sociology, anthropology or information and communication sciences, the authors examine the way in which the neo-managerial discourse is conveyed and imposed by private and public sector executives and the way in which employees respond to it. They reveal its penetration force, essentially due to its malleability, which allows actors from various backgrounds to appropriate it, and underline its contradictions, between the liberation of work and the imposition of new norms, the re-enchantment of work and the hardening of conditions for workers. It nourishes resistance and contestation, whether through the distancing of corporate communication or by the reinvestment of certain aspects of media discourse. As some of the articles in the dossier underline, the language of struggle is not itself free of contradictions.

Este dossier reúne las contribuciones dedicadas a las palabras del trabajo. Procedentes de la ciencia política, la sociología, la antropología o las ciencias de la información y la comunicación, los autores y autoras examinan el modo en que los ejecutivos del sector privado y público utilizan el discurso neogerencial y la forma en que los empleados responden a él. Revelan su fuerza de penetración, debida esencialmente a su maleabilidad, que permite que se apropien de ellas actores de diversos orígenes, y subrayan sus contradicciones, entre la liberación del trabajo y la imposición de nuevas normas, el reencantamiento del trabajo y el endurecimiento de las condiciones impuestas a los trabajadores. La resistencia y la contestación se alimentan de ello, ya sea por el alejamiento de la comunicación corporativa o por la ocupación de ciertos aspectos del discurso mediático. Como señalan algunos de los artículos del dossier, el lenguaje de la lucha no está tampoco exento de contradicciones.