TV/Series

Revue dédiée aux fictions sérielles audiovisuelles

Journal on audiovisual serial fiction

Accéder au site
TV/Series

TV/Series accueille des articles sur les fictions sérielles audiovisuelles de tout pays. Ces fictions sont analysées comme oeuvres narratives, esthétiques et idéologiques, se déployant sur de multiples supports de diffusion. La revue est pionnière dans son exploration pluridisciplinaire des enjeux culturels de sérialité et de reprise soulevés par la fiction audiovisuelle, avec un regard nourri de littérature, narratologie, philosophie, études visuelles, études culturelles, géographie, histoire, sociologie,etc.

TV/Series publishes articles addressing audiovisual serial fiction from all over the world. Series are analyzed as narrative, aesthetic and ideological artworks existing on an ever-increasing number of platforms. The journal is innovative in its interdisciplinary exploration of the cultural stakes of seriality and repetition in audiovisual fiction, with approaches grounded in fields of study as diverse as literature, narratology, philosophy, visual studies, cultural studies, geography, history, political science, sociology, etc.

En savoir plus

Labels

Revue ayant obtenu le label DOAJ

Politique d'accès

Open access

RSS

S'abonner

Contact

revue.tvseries@gmail.com

Informations bibliographiques

Directeur de la publication

Sarah Hatchuel

Responsable de l'édition électronique

Ariane Hudelet

Type de support

Électronique

Etat de la collection

2012-2018

Politique d'édition électronique

Publication en libre accès

Périodicité

Semestrielle

Année de création

2012

Date de mise en ligne

15 décembre 2015

ISSN format électronique

2266-0909

Langues de publication

Français, English

Politique sur les frais de publication

Frais de publication

non

Frais de soumission

non

Politique d'évaluation

Procédure d'évaluation

évaluation en double aveugle

Délai moyen entre soumission et publication

32 semaines

Coordonnées

Courriel

revue.tvseries@gmail.com

Adresse postale

TV/Series
GRIC, Université du Havre
25 rue Philippe Lebon
76600 Le Havre
France

Ville de production

Le Havre

Actualités

Nouveau numéro

14 | 2018 – Posthumains en séries

Westworld (HBO, 2016-)

Ce numéro réunit des analyses des récits et représentations du posthumain – entendu ici au sens d’intelligence artificielle réussissant le test de Turing, de robots humanoïdes sentients et intelligents, et de cyborgs – dans quelques séries télévisées contemporaines, notamment Westworld, Black Mirror et Dollhouse. Les articles abordent tant les questions de production (adaptation et ré-adaptation, remake sériel, « machine » hollywoodienne et « production en série »), que de réception: intertextes littéraires, filmiques, artistiques, et télévisuels convoqués explicitement par les séries elles-mêmes ou allusions plus discrètes à « décoder » par des spectateurs-herméneutes. La question de la performance de l’identité posthumaine dans la diégèse (simulacre, simulation, mise en abyme de la performance de l’acteur ou de l’actrice, construction performative « réitérée » de manière sérielle) occupe une place importante dans ce recueil, tout comme celle de l’interface écranique (téléviseur, ordinateur, tablette, smartphone) au cœur du visionnage de ces fictions qui interrogent notre propre statut de spectateurs hyperconnectés… et peut-être déjà un peu posthumains.

This issue gathers critical analyses of narratives and representations of the posthuman (in the restrictive sense of AI that can pass the Turing test, humanoid robots that have achieved consciousness and sentience, cyborgs and other human-machine hybrids) in a number of contemporary TV series, including Westworld, Black Mirror and Dollhouse. The articles in this collection deal with issues of production (adaptation and re-adaptation, serial remakes, the Hollywood “machine” and the serial production of posthuman-themed serials) as well as with issues of reception (the literary, filmic, artistic, and televisual intertexts explicitly referenced by the series themselves or mere allusions to be “decoded” by the viewers, making them active interpreters of the aesthetic, political and cultural meaning of these multilayered as well as multi-episode narratives). Also under discussion in these contributions is how posthuman identities are performed at the intradiegetic level (the posthuman identity as simulacrum, simulation, or as the performative construction of an identity “played” over and over again in what often appears as the mise en abyme of the actor’s or actress’s performance). Finally, many of the articles explore the interface allowing viewer reception of these series – the screens and streaming of digital data, which are diegetically at the heart of these fictions and of our extradiegetic hyper-connected lives alike, prompting the question whether we are not already at least somewhat posthuman.