Diasporas

Circulations, migrations, histoire

Revue d'histoire consacrée aux phénomènes diasporiques, aux migrations et aux minorités ethniques ou religieuses

A history journal dedicated to diasporic phenomena, migration, and ethnic/religious minorities

Accéder au site
Diasporas

Revue semestrielle fondée en 2002, Diasporas est consacrée à l’histoire des phénomènes diasporiques et plus largement des migrations et des minorités ethniques ou religieuses. Elle aborde ainsi des thèmes tels que les circulations, les contacts et transferts culturels, la construction de réseaux transnationaux. Croisant initialement histoire et sociologie, Diasporas se centre désormais sur l'histoire dans le temps long, de l’Antiquité à l’époque contemporaine, à travers les aires culturelles les plus variées.

Diasporas was founded in 2002 and is published biannually. It is dedicated to the history of diasporic phenomena, migration and the histories of ethnic and religious minorities. The journal includes articles on themes such as the circulation of people, objects and ideas, inter-cultural contact and cultural transfer, and the construction of transnational networks. While initially situated at the intersection of history and sociology, Diasporas now focuses on history over the long duration with coverage from Antiquity to the contemporary era in order to include the widest range of different epochs.

Éditeur

Presses universitaires du Midi

Les Presses universitaires du Midi (PUM) sont un service commun de l’université Toulouse - Jean-Jaurès (UT2J). Créées en mai 1987, elles ont pour mission de participer à la promotion et à la diffusion de la recherche en lettres, en langues, en sciences de l’homme et de la société et en sciences de l’ingénieur, que celle-ci soit produite au sein de l’université Toulouse - Jean-Jaurès ou dans d’autres universités et centres de recherche français ou étrangers.

En savoir plus

Labels

Revue ayant obtenu le label DOAJ

Revue ayant obtenu le label ERIH

Politique d'accès

Open access Freemium

RSS

S'abonner

Contact

revue.diasporas@univ-tlse2.fr

Informations bibliographiques

Voir la fiche de la revue sur d'autres sites

Via le Sudoc

Directeur de la publication

Isabelle Lacoue-Labarthe, Laure Teulières

Rédacteur(s) en chef

Marianne Amar

Type de support

Papier et électronique

Etat de la collection

2013-2017

Politique d'édition électronique

Publication en libre accès

Périodicité

Semestrielle

Année de création

2002

Date de mise en ligne

30 septembre 2015

ISSN format électronique

2431-1472

ISSN format papier

1637-5823

Langue de la publication

Français

Politique sur les frais de publication

Frais de publication

non

Frais de soumission

non

Politique d'évaluation

Procédure d'évaluation

évaluation en simple aveugle

Délai moyen entre soumission et publication

26 semaines

Coordonnées

Courriel

revue.diasporas@univ-tlse2.fr

Adresse postale

Diasporas
Presses universitaires du Mirail
Université de Toulouse II Jean-Jaurès
5, allée Antonio Machado
31058 Toulouse cedex 9
France

Ville de production

Toulouse

Actualités

Nouveau numéro

29 | 2017 – Mobilités créatrices

Diasporas 29 | Mobilités créatrices
ISBN 978-2-8107-0524-5

Les travaux sur les mobilités et ceux sur l’innovation sont rarement associés, alors même qu’il semble acquis que la mobilité (des idées, des personnes…) a une influence sur les capacités créatrices des sociétés. Ce nouveau numéro de Diasporas, largement expérimental, se propose de réfléchir aux effets transformateurs de la mobilité, en partant de la mobilité « géographique », c’est-à-dire du déplacement dans l’espace, et en tentant de saisir l’ensemble des transformations significatives qu’elle induit. Il s’agit, en effet, de mesurer la pleine portée du terme « innovation » : au-delà de la nouveauté surgie dans les domaines scientifique et technologique, les travaux les plus récents, inspirés par les notions d’« art de faire » (Certeau) ou encore d’« usages » (Edgerton), ont démontré que l’histoire de l’innovation peut toucher à l’ensemble des techniques et à tous les savoir-faire, qu’ils soient financiers, commerciaux, politiques ou encore artistiques. En tournant autour du « sujet mobile », ce sont autant les contacts des connaissances, des statuts qui nous intéressent que la transformation des cadres de saisie du réel. La capacité créatrice des mobilités est envisagée pour une période charnière, qui court du XVIe au XIXe siècle : temps de l’innovation par excellence, de la « modernisation », cette époque est aussi caractérisée par les déplacements liés aux voyages, aux guerres, aux expéditions et aux migrations ; tous sont pris en compte ici, avec une attention particulière pour les exils.