Diasporas

Circulations, migrations, histoire

Revue d'histoire consacrée aux phénomènes diasporiques, aux migrations et aux minorités ethniques ou religieuses

A history journal dedicated to diasporic phenomena, migration, and ethnic/religious minorities

Go to website
Diasporas

Revue semestrielle fondée en 2002, Diasporas est consacrée à l’histoire des phénomènes diasporiques et plus largement des migrations et des minorités ethniques ou religieuses. Elle aborde ainsi des thèmes tels que les circulations, les contacts et transferts culturels, la construction de réseaux transnationaux. Croisant initialement histoire et sociologie, Diasporas se centre désormais sur l'histoire dans le temps long, de l’Antiquité à l’époque contemporaine, à travers les aires culturelles les plus variées.

Diasporas was founded in 2002 and is published biannually. It is dedicated to the history of diasporic phenomena, migration and the histories of ethnic and religious minorities. The journal includes articles on themes such as the circulation of people, objects and ideas, inter-cultural contact and cultural transfer, and the construction of transnational networks. While initially situated at the intersection of history and sociology, Diasporas now focuses on history over the long duration with coverage from Antiquity to the contemporary era in order to include the widest range of different epochs.

Publisher

Presses universitaires du Midi

Les Presses universitaires du Midi (PUM) sont un service commun de l’université Toulouse - Jean-Jaurès (UT2J). Créées en mai 1987, elles ont pour mission de participer à la promotion et à la diffusion de la recherche en lettres, en langues, en sciences de l’homme et de la société et en sciences de l’ingénieur, que celle-ci soit produite au sein de l’université Toulouse - Jean-Jaurès ou dans d’autres universités et centres de recherche français ou étrangers.

For more information

Journal supported by the Institut des Sciences Humaines et Sociales of the CNRS

Labels

The journal is granted with a DOAJ label

Access policy

Open access Freemium

Journal RSS feed

Subscribe

Contact

revue.diasporas@univ-tlse2.fr

Information

Journal description on other websites

Via Sudoc

Director of publication

Isabelle Lacoue-Labarthe, Laure Teulières

Editor(s)

Marianne Amar

Medium

Print and electronic

Collection

2012-2018

Publishing policy

Publication in open access

Frequency

Semestrielle

Date created

2002

Online since

30 septembre 2015

ISSN electronic edition

2431-1472

ISSN print edition

1637-5823

Language of publication

Français

Publication costs

Publication fees

no

Submission fees

no

Review policy

Review process

blind peer review

Average time between submission and publication

26 weeks

Contact

E-mail

revue.diasporas@univ-tlse2.fr

Address

Diasporas
Presses universitaires du Mirail
Université de Toulouse II Jean-Jaurès
5, allée Antonio Machado
31058 Toulouse cedex 9
France

Place of publication

Toulouse

Latest updates

Latest issue

31 | 2018 – Fragments d’exils

Diasporas 31 | Fragments d’exils
ISBN 978-2-8107-0571-9

Les diasporas ne sont pas des phénomènes immuables : elles naissent, vivent et s’éteignent, ou se diluent dans des ensembles plus vastes ; d’autres ne restent qu’à l’état d’ébauche. Constructions parfois éphémères à la faveur d’un événement politique ou d’une opportunité commerciale, elles peuvent se muer en édifices structurés, de réseaux et de métropoles qui s’affrontent et se succèdent. Ainsi, la diaspora judéo-ibérique ou portugaise naît des départs successifs de la péninsule Ibérique après les expulsions du XVe siècle, avant de se dissoudre au sein de l’aire séfarade au XIXe siècle. Des villes-étapes, nœuds des migrations, de Goa à Mexico, sont alors autant de creusets pour une diaspora circonscrite dans le temps et dans l’espace. Situer le phénomène diasporique permet de saisir les dynamiques et les temporalités de ces constructions contingentes et de revenir sur l’image trop communément admise de processus continus et atemporels. C’est cette linéarité et, partant, les jeux et rejeux de segments diasporiques que les articles de ce dossier interrogent, à travers une diversité d’approches : vue d’ensemble, étude d’un lieu d’implantation particulier, analyse sur la longue durée ou autour d’un moment-clé.

Ce numéro aborde de manière systématique un problème peu abordé par ailleurs dans les études migratoires et diasporiques. En étudiant ainsi des « fragments d’exil », la notion de diaspora s’en trouve réinterrogée. Face à l’expansion de son usage, ils permettent de souligner la dimension profondément historique de cet objet si singulier, et pourtant de plus en plus universel.

La notion de fragment questionne également une homogénéité souvent reconstruite par l’historiographie qui efface la mosaïque que constituaient – et constituent encore – nombre de ces diasporas, tant pour leurs membres que pour les sociétés d’accueil.