Socio

La nouvelle revue des sciences sociales

Revue pluridisciplinaire de sciences sociales

Journal of social sciences

Accéder au site
Socio

La revue Socio  est ouverte à tous ceux qui assurent l’interface avec d’autres disciplines du savoir ou qui contribuent par leur profession à la production de connaissances socialement pertinentes. Elle s’inscrit dans une logique d’internationalisation des sciences humaines et sociales et plaide pour une articulation des différents niveaux d’analyse, du mondial au local. Originalité, exigence scientifique, rigueur de la pensée, qualité de l’écriture, diversité des approches, mais aussi souci du débat et de l’échange intellectuel sont privilégiés.
La revue Socio publie sur papier et en ligne, trois fois par an, des articles en français et en anglais. 

Socio each new edition features a dossier devoted to a specific theme or question and articles on various subjects. As a journal for the social sciences, Socio values the classic disciplines while at the same time encouraging pluridisciplinarity. It welcomes all who work on the interfaces with other scientific disciplines, and those who through their professional activities contribute to the production of socially relevant knowledge. It supports internationalization in the human and social sciences, and the interconnection of different levels of analysis, from the global to the local. In addition to encouraging originality, Socio upholds scientific rigour, diversity in approach, and a spirit of debate and intellectual exchange.
Socio publishes three times a year both online and on paper, articles in French and English.

Éditeur

Les éditions de la Maison des sciences de l’Homme

La Fondation Maison des sciences de l’homme (FMSH) est un établissement d’utilité publique, personne morale de droit privé, ayant pour but, selon le décret du 4 janvier 1963 modifié : « la promotion de l’étude des sociétés humaines considérées avant tout dans leurs réalités actuelles et à partir d’elles ». Les Éditions de la Maison des sciences de l’homme ont développé à partir des années 1970 un catalogue original, en sciences humaines et sociales, qui rassemble des publications scientifiques de haut niveau, nées pour la plupart d’une collaboration avec d’autres institutions qu’elles soient françaises (EHESS, CNRS, INRA, Institut de France, ministères de la Culture et de la Communication, de l’Éducation nationale et de la Recherche) ou étrangères.

En savoir plus

Labels

Revue ayant obtenu le label DOAJ

Politique d'accès

Open access Freemium

RSS

S'abonner

Contact

socio@msh-paris.fr

Informations bibliographiques

Voir la fiche de la revue sur d'autres sites

Via le Sudoc

Directeur de la publication

Michel Wieviorka

Rédacteur(s) en chef

Laetitia Atlani-Duault

Responsable de l'édition électronique

Nathalie Vaillant

Type de support

Papier et électronique

Etat de la collection

2013-2021

Politique d'édition électronique

Publication en libre accès

Périodicité

Trois fois par an

Année de création

2013

Date de mise en ligne

03 décembre 2014

ISSN format électronique

2425-2158

ISSN format papier

2266-3134

Langues de publication

Français, English

Politique sur les frais de publication

Frais de publication

non

Frais de soumission

non

Politique d'évaluation

Procédure d'évaluation

évaluation en double aveugle

Délai moyen entre soumission et publication

12 semaines

Coordonnées

Courriel

socio@msh-paris.fr

Adresse postale

Socio
Editions de la Maison des sciences de l’homme,
190 avenue de France,
CS 71345
75648 Paris cedex 13
France

Ville de production

Paris

Actualités

Nouveau numéro

15 | 2021 – Immanuel Wallerstein : héritages et promesses

Couverture Socio

Immanuel Wallerstein, disparu à l’été 2019, est très largement reconnu pour sa théorisation d’un cadre d’analyse de l’histoire du capitalisme et de son expansion mondiale depuis le XVIe siècle (le système-monde moderne). On ne saurait cependant réduire son œuvre à cet aspect. Sociologue et africaniste de formation, il fut aussi un fervent défenseur d’une science sociale historique englobante et moins marquée par les oppositions entre disciplines. Observateur attentif de l’histoire et de l’épistémologie des sciences sociales, il devint l’un des pourfendeurs de l’eurocentrisme de ces dernières. Partageant sa vie de chercheur entre les États-Unis et la France, il noua également des contacts approfondis avec des auteurs non occidentaux défendant une vision alternative. Dans son ensemble, sa production académique et engagée offre également des pistes pour comprendre le monde actuel et celui de demain.

Immanuel Wallerstein, who died in the summer of 2019, is widely recognized for theorizing an analytical framework about the history of capitalism and its global expansion since the sixteenth century (the modern world-system). However, his work cannot be reduced to this aspect…Trained as a sociologist and Africanist, he was also a fervent advocate of a social science of history that was inclusive and less marked by oppositions between disciplines. A keen observer of the history and epistemology of the social sciences, he became one of the harshest critics of the Eurocentrism of the latter. Sharing his life as a researcher between the United States and France, he also established in-depth contacts with non-Western authors defending an alternative epistemological vision. As a whole, his academic and committed production also offers avenues for understanding today’s and tomorrow’s world.