Revue italienne d’études françaises

Littérature, langue, culture

Revue consacrée à la littérature, la langue et la culture françaises

Accéder au site
Revue italienne d’études françaises

La Revue italienne d’études françaises revendique son appartenance à la tradition de la « francesistica » italienne et s’adresse à tous les chercheurs dans le domaine de la littérature, de la langue et de la culture françaises.

En savoir plus

Labels

Revue ayant obtenu le label DOAJ

Politique d'accès

Open access

RSS

S'abonner

Contact

rief.redaction@gmail.com

Informations bibliographiques

Directeur de la publication

Francesco Fiorentino

Rédacteur(s) en chef

Barbara Sommovigo

Responsable de l'édition électronique

Marta Ingrosso, Serena Peregro

Type de support

Électronique

Etat de la collection

2011-2022

Politique d'édition électronique

Publication en libre accès

Périodicité

Annuelle

Année de création

2011

Date de mise en ligne

27 mars 2015

ISSN format électronique

2240-7456

Langue de la publication

Français

Politique sur les frais de publication

Frais de publication

non

Frais de soumission

non

Politique d'évaluation

Procédure d'évaluation

évaluation en double aveugle

Délai moyen entre soumission et publication

10 semaines

Coordonnées

Courriel

rief.redaction@gmail.com

Adresse postale

Revue italienne d’études françaises
Seminario di Filologia Francese
c/o Fondazione Primoli Via Zanardelli
1/C 00186 Roma
Italia

Ville de production

Roma

Actualités

Nouveau numéro

12 | 2022 – Baudelaire et l'image

Le numéro 12 de la Revue italienne d’études françaises présente, comme à son habitude, un grand choix d’articles, tout d’abord dans les Mélanges qui offrent des études variées sur la littérature et la culture du XVIIIe à nos jours : sur des figures féminines qui ont marqué leur époque (Mme Roland, Mélanie Waldor), sur l’aspect économique de la vie théâtrale sous le Second Empire, sur une première fictionnalisation de l’Affaire Dreyfus dans une nouvelle de Zola et sur les échos de Robinson Crusoé dans certains textes narratifs de Kamel Daoud.

Le dossier que nous présentons ici réunit un certain nombre de contributions du colloque Baudelaire et l’image organisé par le Seminario di Filologia francese à la Fondazione Primoli de Rome, à l’occasion du bicentenaire de la naissance du poète. Nous célébrons aussi l’anniversaire de la naissance de Molière avec la rubrique Le point sur de Maria Grazia Porcelli qui retrace les étapes de la fortune du dramaturge sur la scène italienne.

D’un numéro à l’autre la rubrique Seuils Poétiques consacrée à la traduction poétique acquiert de plus en plus d’importance et se révèle être un lieu privilégié d’échanges et d’approfondissements aussi bien littéraires que linguistiques. Ici Giuseppe Sofo propose une réflexion à partir des traductions plurilingues du poème fondateur d’Aimé Césaire, Cahier d'un retour au pays natal (créole, espagnol, anglais, japonais, italien, portugais).

Pour ce qui est des autres rubriques, Maria Chiara Gnocchi inaugure les Rencontres avec des éditeurs contemporains, ici avec Frédéric Martin (Le Tripode). La situation de l’édition étant un des indicateurs les plus importants de l’état actuel de la culture, nous espérons poursuivre ces rencontres dans les prochains numéros. Dans Relectures Barbara Sommovigo propose la traduction d’un article méconnu de Giancarlo Fasano sur la poétique du détail dans le théâtre de Bernard-Marie Koltès.

Bien que l’épidémie de Covid ne soit pas encore complétement surmontée, le numéro 12 paraît dans une période où la vie culturelle a repris son élan. Les célébrations des grands écrivains ont favorisé les rencontres en présentiel. Les bibliothèques sont redevenues complètement accessibles. Nous espérons donc en une reprise de l’activité de recherche encore plus riche et plus intense et nous nous emploierons à ce que notre Revue soit toujours prête à en accueillir les fruits.