Études arméniennes contemporaines

Revue consacrée à l'Arménie contemporaine et aux pays environnants

Journal about contemporary issues directly and indirectly related to Armenia and its surroundings

Accéder au site
Études arméniennes contemporaines

Études arméniennes contemporaines publie les contributions de chercheurs venus de tous les horizons des sciences humaines et sociales, en particulier ceux qui portent sur les espaces géographiques, historiques, politiques et culturels imbriqués que forment l’Arménie, le Caucase, la Turquie et le Moyen Orient. Ouverte au comparatisme, elle aborde également des questions plus transversales, par le truchement de dossiers thématiques ou de numéros spéciaux, mais aussi de varia, comme les relations internationales, les nationalismes, les diasporas, les migrations, les enjeux mémoriels et patrimoniaux, l’étude des génocides et des crimes de masse.

Contemporary Armenian Studies is a bi-annual academic journal that examines contemporary issues directly and indirectly related to Armenia. Published in French and in English, the journal is multidisciplinary, and welcomes contributions from researchers from all the social sciences. It is especially interested by questions that intertwin geography, history, politics, and culture in Armenia, the Caucasus, Turkey, and the Middle East. It also addresses thematic questions such as international relations, nationalism, Diasporas, migrations, memory and patrimony, genocide studies and mass violence.

En savoir plus

Labels

Revue ayant obtenu le label DOAJ

Politique d'accès

Open access Freemium

RSS

S'abonner

Contact

revue.eac@gmail.com

Informations bibliographiques

Voir la fiche de la revue sur d'autres sites

Via le Sudoc

Directeur de la publication

Raymond Kevorkian

Rédacteur(s) en chef

Boris Adjemian

Type de support

Papier et électronique

Etat de la collection

2013-2018

Politique d'édition électronique

Publication en libre accès

Périodicité

semestrielle

Année de création

2013

Date de mise en ligne

09 décembre 2014

ISSN format électronique

2425-1682

ISSN format papier

2269-5281

Langue de la publication

Français

Politique sur les frais de publication

Frais de publication

non

Frais de soumission

non

Politique d'évaluation

Procédure d'évaluation

évaluation en double aveugle

Délai moyen entre soumission et publication

26 semaines

Coordonnées

Courriel

revue.eac@gmail.com

Adresse postale

Études arméniennes contemporaines
Bibliothèque Nubar de l’UGAB
11, square de l’Alboni
75016 Paris
France

Ville de production

Paris

Actualités

Nouveau numéro

11 | 2018 – The Massacres of the Hamidian Period (II): Perceptions and Perspectives

couverture EAC11
22 cm, 144 p.

In line with the preceding published issue, the theme of the current issue of Études arméniennes contemporaines is once again devoted to the study of the massacres committed against the Armenians of the Ottoman Empire during the reign of Sultan Abdülhamid II in the years 1894-1897. In the former issue we favored local or regional studies, based on the crossing of official Ottoman, European and Armenian or Syriac sources. The purpose of this second volume is to put the issue of the 1894-1897 massacres in a wider perspective. To this end, it refers partly to an international approach, by focusing on the political reactions and philanthropic mobilizations to these massacres in Great-Britain, Russia, and Germany, discussing their historiography, as well as considering the issue of the “precedent” in the study of mass violence in other contexts, such as Rwanda.

Ce numéro spécial d’Études arméniennes contemporaines est une nouvelle fois consacré à l’étude des massacres commis contre les Arméniens de l’Empire ottoman sous le règne du sultan Abdülhamid II dans les années 1894-1897, en prolongement du volume qui l’a précédé. Dans ce dernier nous avions privilégié des études locales ou régionales, basées sur le croisement de sources officielles ottomanes, européennes et arméniennes ou syriaques. Ce second volume a pour fonction de replacer la question des massacres de 1894-1897 dans des perspectives plus larges. Dans ce but, il revient en partie à une approche internationale, en s’intéressant aux mobilisations politiques et philanthropiques en Angleterre, en Russie et en Allemagne, à la postérité historiographique de ces massacres, à la transposition enfin de la problématique du « précédent » dans l’étude des violences de masse dans d’autres contextes, comme au Rwanda.