Anglophonia

French Journal of English Linguistics

Publication française de linguistique anglaise

French journal of English linguistics

Accéder au site
Anglophonia

Anglophonia, plus ancienne publication française de linguistique consacrée à la langue anglaise, accueille des contributions relevant de tous les courants théoriques contemporains, émanant de spécialistes nationaux et internationaux de la linguistique anglaise, y compris dans ses rapports avec tous les autres champs des études anglophones. Elle s’adresse à tout lecteur éclairé, chercheur, enseignant, étudiant en Master et en Doctorat, candidat aux concours, etc., souhaitant être informé des propositions et débats qui traversent et animent  la linguistique anglaise aujourd’hui.

Anglophonia, the oldest journal of English linguistics published in France, welcomes articles authored by specialists from France and abroad pertaining to the whole range of current trends in English linguistics, considered as an integral part of English studies.  Its main objective is to inform the interested reader and the specialist (researchers, teachers, post-graduate students, etc.) of the topical issues being debated in English linguistics today.

Éditeur

Presses universitaires du Midi

Les Presses universitaires du Midi (PUM) sont un service commun de l’université Toulouse - Jean-Jaurès (UT2J). Créées en mai 1987, elles ont pour mission de participer à la promotion et à la diffusion de la recherche en lettres, en langues, en sciences de l’homme et de la société et en sciences de l’ingénieur, que celle-ci soit produite au sein de l’université Toulouse - Jean-Jaurès ou dans d’autres universités et centres de recherche français ou étrangers.

En savoir plus

Labels

Revue ayant obtenu le label DOAJ

Politique d'accès

Open access Freemium

RSS

S'abonner

Informations bibliographiques

Directeur de la publication

Henri Le Prieult

Type de support

Papier et électronique

Etat de la collection

2014-2023

Politique d'édition électronique

Publication en libre accès

Périodicité

Semestrielle (deux fois par an)

Année de création

1997

Date de mise en ligne

17 décembre 2014

ISSN format électronique

2427-0466

Langues de publication

Français, English

Politique sur les frais de publication

Frais de publication

non

Frais de soumission

non

Politique d'évaluation

Procédure d'évaluation

évaluation en double aveugle

Délai moyen entre soumission et publication

12 semaines

Politique de droits d'auteur et de diffusion

Licence

Creative Commons - Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International - CC BY-NC-ND 4.0

Droits d'auteur

L’auteur ne cède pas ses droits à titre exclusif à la revue

Coordonnées

Adresse postale

Anglophonia
5, allées Antonio-Machado
31058 Toulouse Cedex 9
France

Ville de production

Toulouse

Actualités

Nouveau numéro

36 | 2023 – Linguistique anglaise

Couv Anglophonia 36
Ce numéro propose un bouquet non thématique très varié de travaux de linguistique anglaise : Quentin Dabouis s'interroge sur le statut de mot simple ou complexe à propos de certains noms propres de lieux en menant une enquête sur leurs propriétés phonologiques, alors que Maris Turlais constate le brouillage des frontières entre le sémantisme du nom et de l'adjectif à travers l'étude des noms de métiers de type high commissioner ou head cook qui associent un nom-tête et un dépendant. Christelle Lacassain et Caroline Marty analysent en contraste les énoncés capacitifs et les constructions à sujet locatif, un texte qui est suivi par celui d'Olivia Reneaud-Jensen sur les exclamations cachées du type It’s amazing the car he bought. Enfin, deux articles ouvrent des débats plus larges : celui de Denis Jamet est consacré à la conceptualisation de la maladie mentale à partir d'un corpus de blogs américains en ligne, celui de Saandia Ali, Marie Garnier et Linda Terrier s’intéresse à la recherche portant sur la prononciation de l’anglais L2, dans le contexte de l’émergence du paradigme de l’intelligibilité. Ce numéro se clôt sur une nouvelle « carte blanche », cette fois offerte à Pierre Cotte.