Littératures

Revue de littérature française, littérature comparée, littérature et arts

Journal in fields of French literature, comparative literature, literature and arts

Accéder au site
Littératures

Revue semestrielle avec comité de lecture à diffusion nationale, Littératures a été fondée en 1952 à la Faculté des Lettres de Toulouse. Elle est consacrée principalement à la littérature française (roman, nouvelle, théâtre, poésie, essai), mais s’ouvre aussi aux littératures francophones, à la littérature comparée et aux rapports entre littérature et arts (cinéma, musique, arts plastiques). Chaque numéro présente un dossier formé d’une douzaine de contributions coordonnées sur un même sujet (vues synthétiques sur une période, un auteur, une œuvre, un thème…), suivi de varia consacrés à d’autres sujets littéraires ou artistiques et de comptes rendus d’ouvrages théoriques ou critiques.

Six-monthly review with reading committee, Littératures was founded in 1952 at the Faculty of Arts of Toulouse. It is devoted mainly to French literature (novel, short story, theater, poetry, essay), but also opens to Francophone literatures, comparative literature and the relationship between literature and the arts (cinema, music, visual arts). Each issue presents a file consisting of a dozen coordinated contributions on the same subject (synthetic views on a period, an author, a work, a theme ...), followed by varia devoted to other literary or artistic subjects and by reports.

Éditeur

Presses universitaires du Midi

Les Presses universitaires du Midi (PUM) sont un service commun de l’université Toulouse - Jean-Jaurès (UT2J). Créées en mai 1987, elles ont pour mission de participer à la promotion et à la diffusion de la recherche en lettres, en langues, en sciences de l’homme et de la société et en sciences de l’ingénieur, que celle-ci soit produite au sein de l’université Toulouse - Jean-Jaurès ou dans d’autres universités et centres de recherche français ou étrangers.

En savoir plus

Politique d'accès

Open access Freemium

RSS

S'abonner

Contact

pum@univ-tlse2.fr

Informations bibliographiques

Voir la fiche de la revue sur d'autres sites

Via le Sudoc

Directeur de la publication

Jean-Yves Laurichesse

Rédacteur(s) en chef

Julien Roumette

Type de support

Papier et électronique

Etat de la collection

2011-2016

Politique d'édition électronique

Publication en libre accès

Périodicité

semestrielle

Année de création

1952

Date de mise en ligne

25 février 2014

ISSN format électronique

2273-0311

ISSN format papier

0563-9751

Langue de la publication

Français

Politique sur les frais de publication

Frais de publication

non

Frais de soumission

non

Politique d'évaluation

Procédure d'évaluation

évaluation par le comité éditorial

Délai moyen entre soumission et publication

24 semaines

Coordonnées

Courriel

pum@univ-tlse2.fr

Adresse postale

Littératures
Presses universitaires du Midi
Université Toulouse-le Mirail
5 allées Antonio Machado
31058 Toulouse Cedex 09
France

Ville de production

Toulouse

Actualités

Nouveau numéro

63 | 2011 – Richard Millet

Couverure Litteratures n°63

Écrivain majeur dans la littérature française contemporaine, Richard Millet, né en 1953 à Viam (Corrèze), est l’auteur d’une cinquantaine d’ouvrages (romans, nouvelles, récits autobiographiques, essais), publiés principalement chez P.O.L. puis Gallimard. De son enfance, il a gardé l’attachement à deux territoires qui ont nourri son imaginaire : le Haut Limousin de sa famille maternelle et le Liban où il a vécu de sept à treize ans. Mais bien d’autres thèmes traversent son œuvre : la langue, la musique, le corps, le mal…

Si la critique, universitaire ou journalistique, ne lui donne pas la place qu’il mérite, entre distance prudente et ostracisme à peine voilé, c’est essentiellement en raison de ses prises de position « antimodernes » sur le devenir de la littérature, de la langue, de la nation. L’un des enjeux de ce numéro est de replacer son œuvre dans le champ de l’étude littéraire, où les idées et les valeurs ont certes leur place, mais aussi et d’abord un certain usage, une certaine orchestration de la langue, par quoi il y a ou non littérature.