Cahiers victoriens et édouardiens

Revue d'étude sur la littérature, les arts et la culture britanniques (1837-1914)

Journal studying British literature, art, and cultural history (1837-1914)

Accéder au site
Cahiers victoriens et édouardiens

Fondée en 1974, Cahiers victoriens et édouardiens est une publication d'EMMA, centre de recherche de l’université Montpellier 3, dont le champ d’étude couvre la littérature, les arts et la culture britanniques de la période 1837-1914.

Founded in 1974, Cahiers victoriens et édouardiens is a publication  affiliated with EMMA, University Montpellier 3, France, which is committed to publishing insightful and innovative scholarship on British Victorian and Edwardian literature, art, and cultural history.

Éditeur

Presses universitaires de la Méditerranée

Les Presses universitaires de la Méditerranée (PULM) ont pour mission de participer à la diffusion et à la valorisation de la recherche. Elles publient chaque année cinquante ouvrages en moyenne à travers treize collections et éditent également huit revues dont la plupart sont en ligne sur Revues.org.

En savoir plus

Labels

Revue ayant obtenu le label DOAJ

Politique d'accès

Open access Freemium

RSS

S'abonner

Contact

pulm@univ-montp3.fr

Informations bibliographiques

Voir la fiche de la revue sur d'autres sites

Via le Sudoc

Directeur de la publication

Christine Reynier

Rédacteur(s) en chef

Luc Bouvard

Type de support

Papier et électronique

Etat de la collection

2010-2018

Politique d'édition électronique

Publication en libre accès

Périodicité

semestrielle

Année de création

1973

Date de mise en ligne

10 décembre 2013

ISSN format électronique

2271-6149

ISSN format papier

0220-5610

Langues de publication

Français, English

Politique sur les frais de publication

Frais de publication

non

Frais de soumission

non

Politique d'évaluation

Procédure d'évaluation

évaluation en double aveugle

Délai moyen entre soumission et publication

24 semaines

Coordonnées

Courriel

pulm@univ-montp3.fr

Adresse postale

Cahiers victoriens et édouardiens
Presses universitaires de la Méditerranée
Université Paul Valéry - Montpellier 3
Route de mende
34199 Montpellier cedex 5
France

Ville de production

Montpellier

Actualités

Nouveau numéro

88 Automne | 2018 – Comforting Creatures / 57e Congrès de la SAES : (Re)Construction(s)

Couverture CVE n°88

This volume enquires into the different ways the Victorians express their tricky relationships with animals, their speciesism, as well as into their attempts to rethink the question of species and the values and rights attached to creatures of all kinds. The collection follows on from Becoming Animal (No 85) edited by Fabienne Moine in 2017.  Both volumes gather papers given at the Société Française d’Etudes Victoriennes et Edouardiennes annual conference ‘Becoming Animal with the Victorians’ held at Paris Diderot University in February 2016. The focus of the present volume is on the individual relationship between pets and their owners and on the emotional grounding of animal/human interactions. It also considers the aestheticizing of animal figures and artefacts that may either connect or alienate animals from their human companions or owners and shift companionship into potentially damaging interactions and towards cruelty as evidenced in today’s fashion design as much as in Victorian taxidermy practices. 

Les articles réunis dans ce volume explorent les différentes facettes de la relation entre les animaux et les humains à l’époque victorienne et les tentatives menées pour repenser les catégories et refonder la valeur et les droits attachés aux différentes familles d’animaux. Second volume d’articles consacré à ce thème suite à la publication du numéro 85 des Cahiers Victoriens édité par Fabienne Moine en 2017, ce volume est également le fruit du colloque « Becoming Animal with the Victorians » organisé par la S.F.E.V.E. à l’université Paris Diderot en 2016. Au sein de ce vaste thème d’étude que constitue la condition animale, le présent volume porte sur la relation intime que les individus ont nouée avec leurs animaux de compagnie et sur les liens affectifs qui les rapprochent. Une partie des articles réunis ici s’intéresse également à la façon dont les objets manufacturés à partir d’animaux morts et les objets représentant des animaux ont influé sur les rapports entre ces derniers et les hommes, menant à certaines pratiques abusives de cruauté envers les animaux, un traitement que l’on retrouve parfois aujourd’hui dans la mode contemporaine mais qui remonte à des modes plus anciennes telle celle de la taxidermie très en vogue au dix-neuvième siècle.