Cahiers des Amériques latines

Revue pluridisciplinaire de recherches et d'études sur l’Amérique latine

Go to website
Cahiers des Amériques latines

Revue de référence dans le paysage latino-américaniste international depuis la fin des années 1960, les Cahiers des Amériques latines sont publiés par l’IHEAL (université Sorbonne Nouvelle - Paris 3) et le Creda (UMR 7227). Ouverts à toutes les sciences humaines et sociales, ils constituent un support de transmission des savoirs universitaires, mais aussi un espace de réflexion et de débat sur l’actualité latino-américaine. La pluridisciplinarité est présente tant dans les dossiers proposés dans chaque numéro que dans la rubrique « Études ». Les principales disciplines traitées sont : l’histoire, la sociologie, les sciences politiques, l’anthropologie, la géographie, études urbaines, l’économie.

Peer-reviewed, first published in 1960, Cahiers des Amériques latines are a latinoamericanist multidisciplinary journal. Based in Paris, and owned by Sorbonne Nouvelle Paris-3 University and the French National Scientific Research Center (CNRS) this academic periodical is published three times a year. Main topics are: history, sociology, political science, anthropology, geography, Urban studies, economics. 

Revista latinoamericanista de ciencias sociales y historia, Cahiers des Amériques latines se publican tres veces al año desde 1960. Se incluyen artículos, reseñas bibliográficas y también crónicas. Todos los artículos recibidos a la revista deben ser originales y estan sumitidos a revisión por pares a doble ciego. Se trata en la revista Cahiers des Amériques latines de historia, sociología, ciencia politica, antropología, geografía, estudios urbanos, economia.

Revista lat de ciencias sociais e historia, Cahiers des Amériques latines se publicam três vezes ao ano desde 1960. Encontram-se artigos, resenhas e também crônicas. Todos artigos recebidos à revista seram originais e são submetidos a duas avaliações endependentes e anónimas. Na revista Cahiers des Amériques latines trata-se de historia, sociologia, antropologia, geografia, estudos urbanos, economia.

For more information

Journal supported by the Institut des Sciences Humaines et Sociales of the CNRS

Labels

The journal is granted with a DOAJ label

Access policy

Open access Freemium

Journal RSS feed

Subscribe

Information

Journal description on other websites

Via Sudoc

Director of publication

Olivier Compagnon

Editor(s)

David Garibay, Capucine Boidin

Medium

Print and electronic

Collection

2000-2018

Publishing policy

Publication in open access

Frequency

Trois numéros par an

Date created

1968

Online since

22 juillet 2013

ISSN electronic edition

2268-4247

ISSN print edition

1141-7161

Language of publication

Français

Publication costs

Publication fees

no

Submission fees

no

Review policy

Review process

double blind peer review

Average time between submission and publication

32 weeks

Contact

Address

Cahiers des Amériques latines
Institut des hautes études de l’Amérique latine
28 rue Saint-Guillaume
75007 Paris
France

Place of publication

Paris

Latest updates

Latest issue

87 | 2018 – Nicaragua : sandinismo 2.0 ?

Couverture du N°87
ISBN 978-2-37154-116-0
224 pages, N&B, 16x24cm

Depuis le printemps 2018, le Nicaragua vit une crise politique d'une ampleur sans précédent. Des manifestations qui ont éclaté mi-avril suite à l'annonce d’une réforme des retraites ont été suivies d’une répression politique massive, et ceci, alors même qu’à la tête du pays se trouve Daniel Ortega, figure centrale de la révolution sandiniste des années 1980, revenu au pouvoir en 2007. Pour qui se rappelle du symbole progressiste qu’a représenté cette révolution, il est difficile de comprendre ces évènements… En décortiquant les dessous de la rhétorique de gauche du régime actuel, et en explorant différentes sources d’opposition internes, ce dossier dévoile la matrice d’un sandinisme version « 2.0 ». Il fait ressortir son agenda économique foncièrement néolibéral, fondé sur un pacte oligarchique avec les élites traditionnelles du pays mais aussi des politiques d’extraction et d’exploitation des ressources naturelles et minières, soutenu par un projet de renforcement d’un État autoritaire.