Cahiers des Amériques latines

Revue pluridisciplinaire de recherches et d'études sur l’Amérique latine

Accéder au site
Cahiers des Amériques latines

Revue de référence dans le paysage latino-américaniste international depuis la fin des années 1960, les Cahiers des Amériques latines sont publiés par l’IHEAL (université Sorbonne Nouvelle - Paris 3) et le Creda (UMR 7227). Ouverts à toutes les sciences humaines et sociales, ils constituent un support de transmission des savoirs universitaires, mais aussi un espace de réflexion et de débat sur l’actualité latino-américaine. La pluridisciplinarité est présente tant dans les dossiers proposés dans chaque numéro que dans la rubrique « Études ». Les principales disciplines traitées sont : l’histoire, la sociologie, les sciences politiques, l’anthropologie, la géographie, études urbaines, l’économie.

Peer-reviewed, first published in 1960, Cahiers des Amériques latines are a latinoamericanist multidisciplinary journal. Based in Paris, and owned by Sorbonne Nouvelle Paris-3 University and the French National Scientific Research Center (CNRS) this academic periodical is published three times a year. Main topics are: history, sociology, political science, anthropology, geography, Urban studies, economics. 

Revista latinoamericanista de ciencias sociales y historia, Cahiers des Amériques latines se publican tres veces al año desde 1960. Se incluyen artículos, reseñas bibliográficas y también crónicas. Todos los artículos recibidos a la revista deben ser originales y estan sumitidos a revisión por pares a doble ciego. Se trata en la revista Cahiers des Amériques latines de historia, sociología, ciencia politica, antropología, geografía, estudios urbanos, economia.

Revista lat de ciencias sociais e historia, Cahiers des Amériques latines se publicam três vezes ao ano desde 1960. Encontram-se artigos, resenhas e também crônicas. Todos artigos recebidos à revista seram originais e são submetidos a duas avaliações endependentes e anónimas. Na revista Cahiers des Amériques latines trata-se de historia, sociologia, antropologia, geografia, estudos urbanos, economia.

En savoir plus

Revue soutenue par l’Institut des Sciences Humaines et Sociales du CNRS

Labels

Revue ayant obtenu le label DOAJ

Politique d'accès

Open access Freemium

RSS

S'abonner

Informations bibliographiques

Voir la fiche de la revue sur d'autres sites

Via le Sudoc

Directeur de la publication

Olivier Compagnon

Rédacteur(s) en chef

David Garibay, Capucine Boidin

Type de support

Papier et électronique

Etat de la collection

2000-2017

Politique d'édition électronique

Publication en libre accès

Périodicité

Trois numéros par an

Année de création

1968

Date de mise en ligne

22 juillet 2013

ISSN format électronique

2268-4247

ISSN format papier

1141-7161

Langue de la publication

Français

Politique sur les frais de publication

Frais de publication

non

Frais de soumission

non

Politique d'évaluation

Procédure d'évaluation

évaluation en double aveugle

Délai moyen entre soumission et publication

32 semaines

Coordonnées

Adresse postale

Cahiers des Amériques latines
Institut des hautes études de l’Amérique latine
28 rue Saint-Guillaume
75007 Paris
France

Ville de production

Paris

Actualités

Nouveau numéro

86 | 2017 – Syndicalismes et gouvernements progressistes

Couverture du N°86
ISBN 978-2-37154-113-9
184 pages, N&B, 16x24cm

Ce dossier étudie la reconstitution du lien État/syndicats avec l’arrivée au pouvoir de gouvernements dits « progressistes » en Amérique latine. Face à une conflictualité au travail croissante, ces gouvernements ont mis en œuvre des politiques publiques qui encadrent les relations de travail dans un sens plus favorable aux salariés. Mais souvent de manière ambivalente ou contradictoire. Nous proposons ici de dépasser le triptyque cooptation/autonomie/ confrontation par l'étude des pratiques syndicales à la base. Dans certains cas, par exemple, les exécutifs ont favorisé un parallélisme syndical: les relations avec le gouvernement sont plus structurantes que celles qu'ils entretiennent avec les employeurs. Au-delà du rapport au politique, le mouvement syndical fait face à de nombreux défis, les travailleurs informels sont difficiles à organiser et en dehors du Cône Sud, la syndicalisation reste faible.