Communiquer

Revue de communication sociale et publique

Revue d’études des phénomènes de communication humains

Accéder au site
Communiquer

Communiquer. Revue de communication sociale et publique contribue à une meilleure compréhension des phénomènes de communication humains. Cette thématique est abordée dans son ensemble, qu’elle soit organisationnelle, interculturelle et internationale, interpersonnelle et de groupe, marketing et publicitaire, politique, ou qu’elle touche à la santé, l’environnement, les technologies, la communication scientifique, les relations publiques. 

Éditeur

Département de communication sociale et publique - UQAM

En savoir plus

Labels

Revue ayant obtenu le label DOAJ

Politique d'accès

Open access Freemium

RSS

S'abonner

Contact

revuecsp@uqam.ca

Informations bibliographiques

Directeur de la publication

Benoit Cordelier

Type de support

Électronique

Etat de la collection

2009-2021

Politique d'édition électronique

Publication en libre accès

Périodicité

Semestrielle (deux fois par an)

Année de création

2009

Date de mise en ligne

22 avril 2015

ISSN format électronique

2368-9587

Langues de publication

Français, English

Politique sur les frais de publication

Frais de publication

non

Frais de soumission

non

Politique d'évaluation

Procédure d'évaluation

évaluation en double aveugle

Délai moyen entre soumission et publication

12 semaines

Coordonnées

Courriel

revuecsp@uqam.ca

Adresse postale

Communiquer
Département de communication sociale et publique Université du Québec à Montréal Case postale 8888, succursale Centre-ville
H3C 3P8 Montréal (Québec)
Canada

Ville de production

Montréal

Actualités

Nouveau numéro

32 | 2021 – Crises sanitaires : enjeux sociétaux et organisationnels

La santé est définie par l’Organisation mondiale de la santé comme « un état de bien-être physique, mental et social complet et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité ». Cela souligne les interactions de toute une série d’éléments autres que physiologiques pour concourir à un « état de bien-être physique, mental et social ». La complexité se situe alors au niveau de ces interactions, et ce, tant au niveau individuel que collectif, au niveau des organisations que de la société tout entière. Ce rapport de force individuel/collectif de la santé est particulièrement manifeste à l’intersection de deux approches : celle de l’espace public et celle de la sphère organisationnelle. Gouvernance et citoyenneté, politique et économie, innovation et surveillance, rôle et responsabilité, autant de domaines où les sciences de l’information-communication peuvent apporter un éclairage intéressant. C’est particulièrement vrai en situation de crise, telle que celle liée au coronavirus que nous vivions depuis au moins début 2020 et qui va perdurer encore quelques années. Nous espérons que ce numéro apporte des clés d’analyse qui nous permettront de naviguer la complexité des crises sanitaires que nous traversons.