Communiquer

Revue de communication sociale et publique

Revue d’études des phénomènes de communication humains

Accéder au site
Communiquer

Communiquer. Revue de communication sociale et publique contribue à une meilleure compréhension des phénomènes de communication humains. Cette thématique est abordée dans son ensemble, qu’elle soit organisationnelle, interculturelle et internationale, interpersonnelle et de groupe, marketing et publicitaire, politique, ou qu’elle touche à la santé, l’environnement, les technologies, la communication scientifique, les relations publiques. 

Éditeur

Département de communication sociale et publique - UQAM

En savoir plus

Labels

Revue ayant obtenu le label DOAJ

Politique d'accès

Open access Freemium

RSS

S'abonner

Contact

revuecsp@uqam.ca

Informations bibliographiques

Directeur de la publication

Benoit Cordelier

Type de support

Électronique

Etat de la collection

2009-2022

Politique d'édition électronique

Publication en libre accès

Périodicité

Semestrielle (deux fois par an)

Année de création

2009

Date de mise en ligne

22 avril 2015

ISSN format électronique

2368-9587

Langues de publication

Français, English

Politique sur les frais de publication

Frais de publication

non

Frais de soumission

non

Politique d'évaluation

Procédure d'évaluation

évaluation en double aveugle

Délai moyen entre soumission et publication

12 semaines

Coordonnées

Courriel

revuecsp@uqam.ca

Adresse postale

Communiquer
Département de communication sociale et publique Université du Québec à Montréal Case postale 8888, succursale Centre-ville
H3C 3P8 Montréal (Québec)
Canada

Ville de production

Montréal

Actualités

Nouveau numéro

34 | 2022 – Les marques ont-elles une religion ?

Couverture_34

Les marques composent de longue date avec la religion, à commencer par leurs stratégies de développement sur les marchés étrangers qui les obligent à prendre en compte les prescriptions comme les interdictions des religions majoritaires afin de rendre licite leur offre commerciale auprès des populations. L’intention de ce numéro n’est pas d’apporter une contribution supplémentaire à cette littérature déjà abondante. Il s’agit moins d’interroger ici les logiques d’adaptation de l’offre commerciale que d’engager une réflexion sur la religion qui traverse et travaille les marques de l’intérieur et leurs stratégies de communication. Au croisement de plusieurs disciplines, dont les sciences de l’information et de la communication, la théologie, le marketing, l’anthropologie, ce numéro essaye de cerner, dans les différents niveaux de leurs activités et les plis de la production de sens, la perméabilité des marques aux origines, aux attentes comme aux valeurs religieuses pour apprécier comment cette appropriation influe sur leur gestion.  

  

From their development strategies in foreign markets, which compel them to consider the prescriptions and prohibitions, brands have been dealing with religion for a long time to ensure the legality of their commercial offer. This issue aims not to add to the already abundant literature or to question the logic of adaptation of the commercial offer following dominant religions. Rather, it seeks to engage in a reflection on religion that crosses and works on the brands, from the inside and in their communication strategies. At the crossroads of several disciplines, including information and communication sciences, theology, marketing, and anthropology, this issue attempts to identify, in the different levels of their activities and in the shapes that produces meaning, the permeability at the origins of brands, at the expectations, and at the religious values to understand how this appropriation influences management.