Cahiers du GRM

Publication de travaux consacrés aux références marxistes, communistes et matérialistes

Publication of works inspired by Marxism, Communism and Matérialism

Accéder au site
Cahiers du GRM

Les Cahiers du Groupe de recherches matérialistes (GRM), est une revue semestrielle publiant des travaux consacrés aux destins du vaste et contradictoire ensemble de concepts, discours et pratiques qui, s’inspirant de la référence marxiste et communiste, a profondément marqué les deux derniers siècles, mais dont l’histoire peine aujourd’hui à redevenir lisible. Il rassemble par numéro thématique des enquêtes d’anamnèse rationnelle et de réappropriation critique des significations qu’ont impliquées les corpus de la pensée révolutionnaire, marxiste, communiste, anarchiste, aux XIXe et XXe siècles.

The “Cahiers du Groupe de Recherches Matérialistes”, constitutes a biannual review dedicated to the publication of diverse works concerning the vicissitudes of the vast and contradictory group of concepts, discourses and practices which, inspired by Marxism and Communism, have deeply impacted the last two centuries, even though their history tends to become hardly decipherable today. The “Cahiers” assembles in themed issues several investigations aiming at a rational anamnesis and a critical re-appropriation of the meaning carried by the body of revolutionary theory, marxist, communist as well as anarchist, in the 19th and 20th century.

Cahiers du Groupe de Recherches Matérialistes, é una rivista semestrale destinata alla pubblicazione di lavori dedicati ai destini del vasto e contraddittorio insieme di concetti, discorsi e pratiche che, ispirandosi ai riferimenti marxista e comunista, ha profondamente segnato gli scorsi due secoli, ma la cui storia fatica oggi a ridiventare leggibile. La rivista riunisce in ciascun numero tematico delle ricerche di anamnesi razionale e di riappropriazione critica dei significati implicati dai corpus del pensiero rivoluzionario, marxista, comunista o anarchico nei secoli XIX e XX.

Éditeur

Groupe de Recherches Matérialistes

Le GRM s’inscrit dans un partenariat entre la plateforme de formation et de recherche EuroPhilosophie (Toulouse le Mirail), le Centre International d’Etudes de la Philosophie Française Contemporaine (ENS Paris)et l’Unité de recherches en philosophie politique et philosophie critique des normes de l’Université de Liège. S’y rassemblent des étudiants, chercheurs, doctorants et post-doctorants, autour d’un travail collectif portant sur les corpus anarchistes, socialistes, communistes et les pratiques politiques qui s’en sont inspirées. 

En savoir plus

Politique d'accès

Open access

RSS

S'abonner

Contact

groupe.recherches.materialistes@gmail.com

Informations bibliographiques

Directeur de la publication

Marco Rampazzo Bazzan

Type de support

Électronique

Etat de la collection

2011-2020

Politique d'édition électronique

Publication en libre accès

Périodicité

Semestrielle (deux fois par an)

Année de création

2011

Date de mise en ligne

10 décembre 2013

ISSN format électronique

1775-3902

Langues de publication

Français, Italiano

Politique sur les frais de publication

Frais de publication

non

Frais de soumission

non

Coordonnées

Courriel

groupe.recherches.materialistes@gmail.com

Adresse postale

Cahiers du GRM
c/o Marco Rampazzo Bazzan
4 rue Arnaud Baric
31300 Toulouse Cedex 09
France

Ville de production

Toulouse

Actualités

Nouveau numéro

16 | 2020 – Pratiques et expériences de l'enquête

Du XIXe siècle à aujourd’hui, l’enquête militante a souvent joué le rôle d’un retour au réel par-delà les paradigmes théoriques et politiques figés en autoreproduction idéologique : à la fois confrontation des programmes politiques et des paradigmes théoriques à la matérialité des rapports sociaux, voire à la composition économique, idéologique et politique des classes exploitées et processus de transformation mutuelle des enquêteurs et des enquêtés par la recherche commune d’une connaissance plus riche et d’une orientation plus efficace, l’enquête représente la sortie de la pensée et de l’action de l’auto-enfermement dans le toujours-identique des ordres discursifs et des pratiques réduites à rituels.

Ainsi, l’enquête peut apparaître comme la tentative de se réapproprier une capacité d’autonomie et d’autodétermination et comme une entreprise de connaissance indissociable de cette réappropriation – expression d’une demande de savoir et de la recherche d’une plus grande puissance d’agir, l’enquête est une pratique dont l’étude peut éventuellement fournir un contre-poison à la méditation nostalgique ou morose des vestiges du passé et des constructions intellectuelles. Autrement dit, l’enquête est le lieu où l’étude du passé révolutionnaire peut devenir autre chose que la contemplation d’une image et s’ouvrir à la réappropriation de la pensée par le réel.