ADLFI. Archéologie de la France - Informations

une revue Gallia

AdlFI publie des notices présentant l'actualité des opérations archéologiques menées en France

ADLFI publishes informations about the archaeological discoveries in France

Accéder au site
ADLFI. Archéologie de la France - Informations

Coéditée par le ministère de la Culture (sous-direction de l’archéologie) et l’Institut des sciences humaines et sociales du CNRS, Archéologie de la France – Informations (AdlFI) est une revue numérique d’archéologie constitutive du pôle de revues Gallia. Héritière de Gallia Informations, dont elle reprend le corpus et les missions, elle publie en flux continu des notices scientifiques sur toutes les opérations archéologiques menées en France métropolitaine et dans les territoires d’outre-mer, en milieux terrestre, marin et subaquatique, de la Préhistoire à l’époque contemporaine. Ces notices sont le fruit d’une collaboration avec les services déconcentrés du ministère de la Culture en régions (Directions régionales des affaires culturelles et Service régionaux de l’archéologie, Directions des Affaires culturelles et Département des recherches archéologiques subaquatiques et sous-marines).

Co-published by the Ministry of Culture (a sub-directorate of archeology) and the Institute of Humanities and Social Sciences of the CNRS, Archéologie de la France – Informations (AdlFI) is a digital publication and constituent part of the Gallia journals’ editorial pole. Heir to Gallia Informations’ scientific corpus and objectives, the journal maintains a seamless publication of reviews based on the archaeological operations, dated to prehistory through contemporary periods, carried out in mainland France and its’ overseas territories. These periodicals are the result of a collaboration with the decentralized services of the Ministry of Culture (Regional Directorates of Cultural Affairs and Regional Archaeological Services).

Éditeur

Ministère de la Culture

Le ministère de la Culture a été créé en France en 1959 par le général de Gaulle, à l'instigation d'André Malraux, sous le nom de ministère des Affaires culturelles. Le ministre de la Culture a pour mission de « rendre accessibles au plus grand nombre les œuvres capitales de l'humanité, et d'abord de la France, au plus grand nombre possible de français, d'assurer la plus vaste audience à notre patrimoine culturel, et de favoriser la création des œuvres de l'art et de l'esprit qui l'enrichissent »

En savoir plus

Revue soutenue par l’Institut des Sciences Humaines et Sociales du CNRS

Politique d'accès

Open access

RSS

S'abonner

Contact

adlfi@cnrs.fr

Informations bibliographiques

Directeur de la publication

Arnaud Schaumasse

Rédacteur(s) en chef

Martial Monteil, Frédéric Fromentin

Responsable de l'édition électronique

Nicolas Coquet

Type de support

Électronique

Etat de la collection

2001-2017

Politique d'édition électronique

Publication en libre accès

Périodicité

Mise à jour permanente

Année de création

2009

Date de mise en ligne

26 juin 2014

ISSN format électronique

2114-0502

Langue de la publication

Français

Politique sur les frais de publication

Frais de publication

non

Frais de soumission

non

Coordonnées

Courriel

adlfi@cnrs.fr

Adresse postale

ADLFI. Archéologie de la France - Informations
Archéologie de la France – Informations
MSH Mondes
21 allée de l’Université
92023 Nanterre Cedex
France

Ville de production

Nanterre

Actualités

Nouveaux articles

Reims – 6-8 rue des Moissons

Une fouille préventive a permis une nouvelle observation sur le fossé d’enceinte de l’oppidum (fig. 1, site Q) dans la partie orientale de son parcours. Un fossé plus ancien ainsi que des aménagements gallo-romains ont également pu être étudiés.

Fig. 1 – Localisation des interventions archéologiques effectués en ville de 1986-1995

Image

DAO : R. Neiss (SRA).

Le fossé de La Tène C2

Le plus ancien témoin de l’occupation du site est un fossé, au profil en V, taillé dans ...

Reims – 20 boulevard Pasteur

Préalablement à une opération immobilière, une fouille archéologique préventive a mis au jour des vestiges du rempart médiéval des xiiie et xive s. démoli en 1870, à l’emplacement de la tour du Mont-Dieu ou Grosse Tour (fig. 1, site T). Le passage d’une rue antique, dont les niveaux ont pu être datés du ier au iiie s., a également pu être relevé.

Fig. 1 – Localisation des interventions archéologiques effectués en ville de 1986-1995

Image

DAO : R. Neiss (SRA).

Une moitié de ...

Reims – 11bis rue des Murs

Un diagnostic archéologique sur le passage supposé du rempart du Bas-Empire a donné l’occasion de corriger le tracé restitué de l’enceinte (fig. 1, site S). En effet la profondeur importante, atteinte ponctuellement dans une zone comblée manifestement par une sédimentation d’origine hydromorphe, permet, semble-t-il, de situer le passage du fossé plus au nord que ne le supposaient les reconstitutions proposées jusqu’ici. Mais les relevés de profondeur des puits de fondation n’ont pas permis d’...

Reims – Rue Saint-Julien

Le fouille, préalable à l’aménagement, par la Ville, des abords de la basilique Saint-Remi (fig. 1, site W), a porté sur l’emplacement de l’ancienne église Saint-Julien dont une partie du chevet est encore conservée.

Cette église fut construite au xie ou au xiie s., à l’emplacement présumé d’un oratoire paléochrétien, fondé, selon les textes, par un dénommé Attolus, au ve s. Le vaisseau central de l’église médiévale fut détruit au début du xxe s. après avoir abrité, depuis la Révolution...

Reims – 32 rue Ponsardin et rue Voltaire

Cette intervention archéologique préventive se situe à l’intérieur du périmètre de l’enceinte du Bas-Empire (fig. 1, site U) et a atteint des couches d’occupation appartenant aussi bien au Haut Empire qu’aux périodes tardives.

Fig. 1 – Localisation des interventions archéologiques effectués en ville de 1986-1995

Image

DAO : R. Neiss (SRA).

Plusieurs parties d’une vaste résidence gallo-romaine se dégageaient de l’ensemble des structures mises au jour. Un portique, dont la pr...

Reims – 31-33 rue Général-Sarrail

Cette opération préventive a porté sur les espaces réduits dans lesquels subsistaient les couches archéologiques, entre les caves modernes (fig. 1, site Y). Ces couches n’ont pu être étudiées que sur 60 m2 jusqu’à 1 m de profondeur alors que l’épaisseur des dépôts atteint là environ 4,50 m. Le bord d’un petit fossé et 2 trous de poteau appartenant probablement à La Tène finale ou à la période gallo-romaine précoce ont été repérés au niveau du substrat. Ces structures sont recouvertes d’un rem...

Reims – 17-27 rue du Général-Sarrail

Une fouille préventive (fig. 1, site Z) a mis au jour un ensemble comprenant deux rues et les habitations contiguës, occupées du ier s. av. J.‑C. à la fin du ive s. (fig. 2). Quelques structures médiévales et modernes occupaient également le site.

Le secteur concerné est assez central puisqu’il se trouve à l’intérieur du périmètre enclos par le rempart du Bas-Empire, à 150 m à l’arrière de ce dernier.

Fig. 1 – Localisation des interventions archéologiques effectués en ville de 198...

Reims – Boulevard des Tondeurs

Au cours des travaux d’aménagement du boulevard des Tondeurs, un itinéraire périphérique à l’agglomération, une fouille de sauvetage a été menée de part et d’autre de la voie romaine menant à Laon, dont l’origine pourrait être gauloise, sur un habitat rural de La Tène finale. Le site s’étend vers le versant sud du Mont-Rancien où coulait le ruisseau des Trois Fontaines, un petit affluent de la Vesle, aujourd’hui canalisé en souterrain.

La Tène finale

L’habitat, apparemment complet...

Reims – 12 allée du Vignoble

Un site du Hallstatt final a été mis en évidence (fig. 1, site 3). Il est principalement représenté par des structures fossoyées : habitat, silos et fosses ayant livré des céramiques très homogènes façonnées dans une pâte fine noire et brune et portant des décors digités. Ce type de découverte, malgré son caractère un peu sommaire, revêt une importance particulière en raison du petit nombre de sites de cette période actuellement connus à Reims. L’accumulation progressive des données sur l’occ...

La ville de Reims : présentation

Au cours des 10 années concernées par cette chronique, la recherche archéologique rémoise a connu des transformations qualitatives et quantitatives très importantes. C’est en effet au cours de cette période que se sont déroulés les plus vastes chantiers archéologiques que la ville ait connus jusque-là (fig. 1). Leur nombre est également significatif grâce à une politique suivie et systématique de fouilles préventives, menée par la direction des antiquités historiques puis par le Service régio...