Revue européenne des migrations internationales

Revue pluridisciplinaire publiant des travaux de recherche empiriques et théoriques traitant des migrations internationales

A multidisciplinary journal specialised in international migrations

Revista pluridisciplinaria que publica trabajos empíricos y teóricos de investigación que tratan migraciones internacionales

Accéder au site
Revue européenne des migrations internationales

La REMI, créée en 1985, a pour vocation de publier les travaux de recherche, empiriques et théoriques, des différentes disciplines concernées par les migrations internationales. Tout en privilégiant la dimension européenne comme cadre spatial de référence, la revue est ouverte à d’autres champs, à travers d’autres systèmes migratoires dans le monde. La REMI se veut un observatoire permanent de la complexité des migrations internationales et des dynamiques sociales.

Created in 1985, REMI publishes empirical and theoretical research work in the various disciplines concerned with international migrations. While Europe is their privileged geographical area for research, the journal is open to other areas, and other migratory systems throughout the world. REMI aims to be a permanent observatory of international migrations and their social dynamics.

Éditeur

Université de Poitiers

Fondée en 1431, l'Université de Poitiers est l'une des plus anciennes universités d'Europe.

En savoir plus

Revue soutenue par l’Institut des Sciences Humaines et Sociales du CNRS

Politique d'accès

Barrière mobile avec accès commercial via Cairn

RSS

S'abonner

Contact

remi@univ-poitiers.fr

Informations bibliographiques

Voir la fiche de la revue sur d'autres sites

Via le Sudoc | Via WorldCat

Directeur de la publication

Virginie Laval

Rédacteur(s) en chef

Olivier Clochard , Camille Schmoll

Responsable de l'édition électronique

Audrey Brosset

Type de support

Papier et électronique

Etat de la collection

2002-2019

Politique d'édition électronique

Publication en libre accès après un délai de restriction de 1 an

Périodicité

Trimestrielle

Année de création

1985

Date de mise en ligne

01 décembre 2004

ISSN format électronique

1777-5418

ISSN format papier

0765-0752

Langue de la publication

Français

Politique sur les frais de publication

Frais de publication

non

Frais de soumission

non

Politique d'évaluation

Procédure d'évaluation

évaluation en double aveugle

Délai moyen entre soumission et publication

20 semaines

Coordonnées

Courriel

remi@univ-poitiers.fr

Adresse postale

Revue européenne des migrations internationales
MSHS - Bâtiment A5
5 rue Théodore Lefebvre
TSA 21103
86073 Poitiers cedex 9
France

Ville de production

Poitiers

Actualités

Nouveau numéro

vol. 36 - n°4 | 2020 – La citoyenneté au temps de l’« intégration civique » : regards croisés France/Canada

REMI 36-4 | La citoyenneté au temps de l’« intégration civique »
ISBN 979-10-90426-68-9

Au cours des années 2000, les politiques d’immigration et d’intégration adoptées par divers pays d’Europe et d’Amérique du Nord donnent lieu à la formulation d’un nouveau paradigme d’action publique, qualifié d’« intégration civique ». Ces politiques, telles que les tests et cérémonies de citoyenneté, les formations civiques ou la signature de contrats d’intégration, sont largement présentées comme marquant un « tournant » qualifié de « civique » (« civic turn »). Les reconfigurations à l’œuvre consisteraient, d’une part, à imposer des contraintes plus fortes aux personnes étrangères en matière de titres de séjour ou d’acquisition de la nationalité et, d’autre part, à promouvoir une conception plus « épaisse » (« thick ») de la citoyenneté, où prime la dimension identitaire de l’appartenance à la communauté nationale. Ce numéro spécial a pour objet d’examiner deux cas encore peu étudiés à la lumière du paradigme de l’« intégration civique » :  la France et le Canada. À l’aide d’analyses qui allient recherches empiriques et approches théoriques, et qui entrecroisent sociologie, anthropologie, droit, philosophie et science politique, il s’agit de comprendre si les reconfigurations mises au compte d’un « tournant civique » sont en cours dans ces deux contextes spécifiques, et quelles sont leurs éventuelles incidences, pour les migrant.e.s, en termes d’inclusion/exclusion et, pour la société d’installation, en termes de conception du « nous ».

During the 2000s, immigration and integration policies of several countries in Europe and North Americagave rise to the formulation of a new paradigm of public action, called “civic integration”. These policies, such as citizenship tests and ceremonies, civic training or the signing of integration contracts, are widely presented as marking what is seen as a “civic turn”. This term implies a revised policy configuration characterized by the imposition of stronger constraints on foreigners in terms of residence permits or citizenship acquisition, and by the promotion of an increasingly “thick” concept of citizenship, emphasizing collective identity and belonging to the national community. In this special issue, we examine two cases that have rarely been studied in light of the “civic integration” paradigm: France and Canada. Through analyses aligning empirical and theoretical research and combining sociology, anthropology, law, philosophy and political science, this special issue seeks to understand if the reconfigurations attributed to a “civic turn” operate in these two specific contexts. It also interrogates these reconfigurations’ consequences both for migrants (in terms of inclusion/exclusion) and for the receiving society (in terms of its conception of “us”).