Perspectives médiévales

Revue d’épistémologie des langues et littératures du Moyen Âge

Perception, construction et représentation des objets textuels du Moyen Âge aux époques moderne et contemporaine

Reception, representation and understanding of medieval textual objects throughout the modern and contemporary periods

Percezione, costruzione e rappresentazione degli oggeti testuali medievali all’epocha moderna e contemporanea 

Accéder au site
Perspectives médiévales

Revue d’épistémologie des langues et littératures du Moyen Âge, Perspectives médiévales étudie la façon dont les objets textuels du Moyen Âge ont été perçus, construits, représentés et compris aux époques moderne et contemporaine, dans une perspective pluridisciplinaire. L’historiographie, les méthodes scientifiques, les courants de pensée, l’histoire des techniques entrent dans le champ d’étude de la revue. Perspectives médiévales a pour singularité sa démarche réflexive, de nature épistémologique. Dans un effort de réévaluation des méthodes et des savoirs, elle vise à apporter un regard neuf sur la médiévistique, afin d’en favoriser la transmission auprès de publics variés. Ancien bulletin de la SLLMOO, Perspectives médiévales est désormais une revue internationale, à comité scientifique, dont les langues sont le français, l’anglais et l’italien.

As a journal devoted to the epistemology of medieval languages and literatures, Perspectives médiévales aims to study the way in which medieval textual objects have been perceived, constructed, represented and understood throughout the modern and contemporary periods, from a multidisciplinary perspective. The scope of Perspectives médiévales includes historiography, scientific methods, schools of thought and the history of techniques. The specificity of the journal is its reflexive and epistemological outlook. Through methodological and scientific reassessment, it wishes to shed new light on medieval studies, in order to facilitate their transmission to a varied audience. Previously the Bulletin of the SLLMOO, Perspectives médiévales is now an international peer-reviewed journal. Its languages are French, English and Italian.
 

Perspectives médiévales è a una rivista scientifica consacrata agli studi medievali, nel campo della linguistica e della letteratura. Rivista di epistemologia delle lingue e delle letterature del Medioevo, scopo della pubblicazione è quello di studiare, secondo i canoni di un approccio pluridisciplinare, le modalità secondo le quali gli oggetti testuali medievali sono stati percepiti, costruiti, rappresentati e compresi in epoca moderna e contemporanea. Rientrano nel campo di interessi di Perspectives médiévales la riflessione sulla storiografia, sulle metodologie, sulle grandi correnti di pensiero e sulla storia delle tecniche espressive. Perspectives médiévales pone come propria specificità la pratica di un processo riflessivo di natura epistemologica. Nel quadro di una globale messa alla prova dei metodi e dei saperi, l’obiettivo della rivista è quello di portare uno sguardo nuovo sulla medievistica, per favorirne la conoscenza presso un pubblico più ampio che quello dei soli specialisti del Medioevo. Perspectives médiévales, già bollettino della SLLMOO, è una rivista internazionale, dotata di un comitato di lettura, che pubblica articoli in francese, inglese e italiano.
 

Éditeur

Société de langues et littératures médiévales d’oc et d’oïl (SLLMOO)

La SLLMOO réunit les enseignants de l'ensesignement supérieur et les chercheurs français spécialistes de langue et littérature médiévale. Elle a pour missions de développer les contacts entre médiévistes littéraires et linguistiques, d'encourager les initiatives tendant au développement des études médiévales, de stimuler la recherche et la vulgarisation de ces disciplines et de diffuser la recherche et les travaux de jeunes chercheurs.

En savoir plus

Labels

Revue ayant obtenu le label DOAJ

Politique d'accès

Open access

RSS

S'abonner

Informations bibliographiques

Voir la fiche de la revue sur d'autres sites

Via le Sudoc

Directeur de la publication

Jacqueline Cerquiglini-Toulet

Rédacteur(s) en chef

Jean-Marie Fritz

Responsable de l'édition électronique

Sébastien Douchet

Type de support

Électronique

Etat de la collection

2009-2019

Politique d'édition électronique

Publication en libre accès

Périodicité

Annuelle

Année de création

1975

Date de mise en ligne

26 septembre 2012

ISSN format électronique

2262-5534

ISSN format papier

0338-2338

Langue de la publication

Français

Politique sur les frais de publication

Frais de publication

non

Frais de soumission

non

Politique d'évaluation

Procédure d'évaluation

évaluation en simple aveugle

Délai moyen entre soumission et publication

20 semaines

Coordonnées

Adresse postale

Perspectives médiévales
1 rue Victor Cousin
75005 Paris
France

Ville de production

Paris

Actualités

Nouveau numéro

40 | 2019 – Moyen Âge et politique aujourd'hui

Ouverture du sarcophage de Charlemagne

« On est revenu au Moyen Âge[1] », « ces actes sont médiévaux, moyenâgeux, barbares » ! Douloureusement réactivées par les attentats récents, ces formules ont été largement utilisées par les médias. Or, en qualifiant le « Moyen Âge » de « barbare » et d’« archaïque », le discours public rejette dans la sphère de l’altérité une période qui appartient aussi à une histoire et à un patrimoine hérités. Les notions de « médiéval » et de « moyenâgeux » semblent ainsi servir de substituts à un impensé qui est celui de la violence de notre propre société. Á l’inverse, « revenir au Moyen Âge », entre séries et jeux de rôles, c’est jouer ou rejouer celui-ci, le plus souvent pour l’encenser, dans une démarche où la nostalgie prend toutefois le pas sur la connaissance.

Le présent numéro de Perspectives Médiévales s’est proposé d’analyser les diverses formes que revêt la manipulation de ces expressions, afin de révéler et de mettre à distance l’instrumentalisation sans rigueur dont elles sont le matériau ou le reflet. Car au plan idéologique, ce sont parfois les mêmes discours qui utilisent le terme de Moyen Âge comme référence pour désigner une altérité honnie, et qui par ailleurs l’invoquent pour justifier une identité : les « racines chrétiennes de l’Europe », ou une unité culturelle : l’Occident chrétien, face à une Europe qui serait fragmentée et dangereusement multi-culturelle. De même, au plan économique, le Moyen Âge sert de paradigme à une pensée de l’autarcie, sur la base d’un modèle pré-industriel, pourtant adossé à l’omniprésence de l’ordre et du pouvoir. Le Moyen Âge apparaît donc comme le porte-étendard d’une protestation globale, qui s’élève sans précaution contre la crise actuelle du politique et du modèle européen.

À partir d’un travail épistémologique sur les notions et figures politiques les plus fréquemment associées ou opposées au Moyen Âge par les discours publics, les articles rassemblés dans ce numéro invitent à confronter les usages contemporains du terme et des expressions qui lui sont associées avec les réalités et représentations médiévales dont ces notions sont issues. Le Moyen Âge a-t-il été théocentriste, barbare, universaliste, humaniste ? Comment y sont définis l’État, la souveraineté, la violence ? Mieux comprises et mieux connues, ces notions, ces figures peuvent-elles jouer un autre rôle que celui de fantasme, d’écran ou de prétexte ? Et le Moyen Âge politique peut-il encore fournir des références positives pour penser le présent ?

C’est une définition de la politique mais aussi du politique qui est en jeu, selon leur détermination par le passé médiéval, et leur articulation à la société d’aujourd’hui.


[1] Par exemple : « La Grèce est revenue au Moyen Age ! », article de Dominique Alberti, du 16 février 2012 dans Libération (http://www.liberation.fr/futurs/2012/02/16/la-grece-est-revenue-au-moyen-age_796547) ou bien « L’Europe d’aujourd’hui est revenue au Moyen Âge », article du 16 janvier 2016 paru dans sputniknws.com (https://fr.sputniknews.com/international/201601161020991076-europe-retour-moyen-age).