Cyberpornologie

Recherche sur la représentation virtuelle de la sexualité

 

L’apparition des jeux vidéo pornographiques interactifs ; les communautés du web (hybrides anthropomorphes « furry », bondages virtuels) ; l’application des fantasmes virtuels dans le réel (cosplay, chirurgie esthétique) ; les récentes lois, au Japon et en Angleterre, qui considèrent la détention d’images pseudo-pédophile (fictive, artificielle) comme criminelle : de nombreux éléments nous annonce que la représentation virtuelle du corps devient corps. Le corps virtuel est-il corps ? Il est tentant de rapprocher les deux concepts deleuzien que sont la pornologie (que Gilles Deleuze problématisa comme « un langage en rapport avec sa propre limite, [...] une sorte de non-langage », dans son analyse de Sacher-Masoch), et le Corps sans Organe (avec Félix Guattari), un corps de désir et non d’organisme, où le corps réel est produit par l’intensité virtuelle du devenir. Ainsi ce que l’on peut nommer la cyberpornologie, c’est à dire la considération de la contribution du virtuel à la pensée de la représentation de la sexualité, est une réflexion sur le corps, ses limites face au réel et au virtuel, mais aussi une lecture de cette aspiration à dépasser la limite du genre et du sensible.

Éditeur

OpenEdition

OpenEdition est une infrastructure complète d’édition électronique au service de la communication scientifique en sciences humaines et sociales.

En savoir plus

Informations bibliographiques

Rédacteur(s) en chef

Johann Chateau-Canguilhem

Année de création

2011

Date de mise en ligne

15 février 2011

ISSN format électronique

2261-7329

Langue de la publication

Français

Coordonnées

Courriel

johannchateaucanguilhem@gmail.com

Adresse postale

Cyberpornologie
9 chemin des Ormes
33880 Saint-Caprais-de-Bordeaux
France

Ville de production

Saint-Caprais-de-Bordeaux

Actualités

Nouveaux billets