Histoire et littérature de l'Europe du Nord-Ouest

Collection de livres dédiée à l'histoire de l'Europe du Nord-Ouest toutes périodes confondues

A book series focused on the history of North-Western Europe, encompassing all periods

Accéder au site
Histoire et littérature de l'Europe du Nord-Ouest

La collection Histoire et littérature de l’Europe du Nord-Ouest a été créée en 1987 pour faire face à l’afflux de publications concernant la Révolution française. Après cinq premiers volumes consacrés à la Révolution, elle a désormais pour vocation de publier des journées d’études, des colloques et, dans un moindre mesure, des éditions commentées de textes sur l’histoire de l’Europe du Nord-Ouest, toutes périodes condondues. Certains ouvrages sont publiés en collaboration avec d’autres organismes : universités, instituts, centres de recherche, musées. A ce jour, la collection compte 46 titres publiés.

Éditeur

IRHiS-UMR 8529

Institut de Recherches Historiques du Septentrion, l’IRHiS est un laboratoire de recherche historique français. Il réunit des historiens et historiens de l’Art de l’époque médiévale jusqu’à l’époque contemporaine, engagés dans de nombreux projets innovants et internationaux. Il publie "Apparence(s)", "Comptabilité(S)", "Histoire et littérature de l'Europe du Nord-Ouest", "Cahiers d’IRHiS", etc.

En savoir plus

Services

Politique d'accès

Open access Freemium

RSS

S'abonner

Contact

irhis.recherche@univ-lille3.fr

Informations bibliographiques

Directeur de la publication

Catherine Denys

Type de support

Papier et électronique

Politique d'édition électronique

Publication en libre accès

Périodicité

Irrégulière

Année de création

1987

Date de mise en ligne

25 octobre 2012

ISSN format électronique

2263-0945

Langue de la publication

Français

Coordonnées

Courriel

irhis.recherche@univ-lille3.fr

Adresse postale

Histoire et littérature de l'Europe du Nord-Ouest
IRHiS UMR 8529 CNRS
Université de Lille 3
BP 60149
59149 Villeneuve d'Ascq Cedex
France

Ville de production

Villeneuve d'Ascq

Actualités

Nouveaux articles

Théâtralité des scènes de chasse. L'animal : de l'obscurité aux Lumières

Si c'est l'Homme qui est au centre des préoccupations des Lumières, le xviiie siècle marque toutefois l'essor d'un intérêt grandissant pour la figure de l'animal qui se manifeste, entre autre, à travers l'art. C'est sous l'influence des Écoles du Nord du siècle précédent que les animaux trouvent leur place dans la peinture française. Leur statut accessoire, dans l'ombre de la figure humaine, est délaissé au profit de l'avant-scène dans des compositions picturales diverses. Dans les tableaux d...

Phaos, lux et lumen : de la visibilité du monde à la visibilité de la peinture à la Renaissance

Rendre compte de la distinction qu’il convient d’établir, à la Renaissance, à partir des commentaires scolastiques du Moyen Âge latin, entre la lux (lumière) et le lumen (luminosité), permet de mettre en lumière des enjeux essentiels pour l’élaboration et la compréhension des écrits sur la peinture, centrée notamment sur la couleur. En effet, La théorie de la visibilité colorée du monde selon Aristote – qui repose notamment sur la lumière (phaos) –, contribue à fonder la théorie de la couleur...

Du signe de sainteté à l’illumination mystique : les lumières miraculeuses de l’eucharistie (XIIe-XIIIe s.)

Les récits de miracles eucharistiques, qui se développent aux xiie et xiiie siècles en lien avec l’essor plus général de la dévotion au sacrement, mettent occasionnellement en jeu des lumières miraculeuses. Ces dernières s’interprètent en fonction de la tradition (scripturaire, hagiographique, dogmatique) mais subissent aussi l’influence des évolutions contemporaines de la théologie, de la liturgie et de la dévotion eucharistiques. L’article proposé entend démontrer et spécifier l’influence q...

Bibliographie

Ouvrages généraux sur la lumière

Aumont Jacques, L'attrait de la lumière, Paris, Yellow Now, 2010.

Bruno Giuliana, Surface: Matters of Aesthetics, Materiality, and Media, Chicago, University of Chicago Press, 2014.

Chevalier Jean et Gheerbrant Alain, Dictionnaire des symboles, Paris, Robert Laffont / Jupiter, 1986.

Crary Jonathan, 24/7. Le capitalisme à l’assaut du sommeil (trad. G. Chamayou), Paris, La Découverte « Zones », 2014.

Cubitt Sean, Palmer Daniel et Tk...

Pierre Jean Jouve : l'obscurité dans la lumière

La lumière s'éprouve avant tout, dans la poésie de Jouve, par un regard réciproque, où l'œil de l'homme et l'œil du soleil semblent finir par coïncider. Or cet astre sacré est bien souvent frappé d'un interdit, puisqu'il ne peut ni ne doit être regardé en face. Mais l'aveuglement du poète peut être envisagé comme le plus grand bien, qui permet à la fois de donner naissance à un regard nouveau, tourné vers l'inconscient, et de révéler une lumière nouvelle, que l'on nommera alors une non-non-lu...

Manifestations de la lumière dans le cinéma contemporain : contemplation, mémoire, érotisme, mort

Dans l’ouvrage La lumière au cinéma, Fabrice Revault d'Allonnes fait la distinction entre un éclairage classique de facture théâtrale, pourvu de sens, et le cinéma contemporain éclairé « de façon insignifiante » par une lumière qui « ne joue plus qu'un (gentil) rôle ornemental ». Nous nous proposons de combattre cette thèse en expliquant ce qui différencie l’éclairage de cinéma et la lumière-actant, matérialisée. Nous opposerons au « réalisme lumineux » de Fabrice Revault d'Allonnes, la manif...

Art public et communion : la lumière, entre fête et rituel depuis le début du XXe siècle

Nous analysons la façon dont certaines œuvres d’art s’emparent de la lumière à l’état « pur » dans l’espace public afin de mettre en scène des expériences transcendantales, en ignorant sciemment l’utilisation de ces mêmes technologies à des fins militaires et commerciales. Après un bref historique retraçant les évolutions techniques ainsi que l'usage des canons à lumière dans la propagande, l’art et la publicité, nous explorons le symbolisme de ces outils dans un contexte qui favorise l’évène...

La nuit ajournée. Prémices à une nyxologie

Il s’agit ici, non pas de faire l’histoire – incommensurable, en fait – de l’extension et de l’intensification du jour, soit de l’illumination, mais de se borner à en dépister, au cœur de la singularité relative de certaines de ses manifestations, les rouages, en vue de rendre manifeste l’intérêt et, par suite, la nécessité de penser aujourd’hui le propre du « phénomène nocturne » et, au-delà, de la nuit en soi.

...