Histoire et littérature de l'Europe du Nord-Ouest

Collection de livres dédiée à l'histoire de l'Europe du Nord-Ouest toutes périodes confondues

A book series focused on the history of North-Western Europe, encompassing all periods

Accéder au site
Histoire et littérature de l'Europe du Nord-Ouest

La collection Histoire et littérature de l’Europe du Nord-Ouest a été créée en 1987 pour faire face à l’afflux de publications concernant la Révolution française. Après cinq premiers volumes consacrés à la Révolution, elle a désormais pour vocation de publier des journées d’études, des colloques et, dans un moindre mesure, des éditions commentées de textes sur l’histoire de l’Europe du Nord-Ouest, toutes périodes condondues. Certains ouvrages sont publiés en collaboration avec d’autres organismes : universités, instituts, centres de recherche, musées. A ce jour, la collection compte 46 titres publiés.

Éditeur

IRHiS-UMR 8529

Institut de Recherches Historiques du Septentrion, l’IRHiS est un laboratoire de recherche historique français. Il réunit des historiens et historiens de l’Art de l’époque médiévale jusqu’à l’époque contemporaine, engagés dans de nombreux projets innovants et internationaux. Il publie "Apparence(s)", "Comptabilité(S)", "Histoire et littérature de l'Europe du Nord-Ouest", "Cahiers d’IRHiS", etc.

En savoir plus

Services

Politique d'accès

Open access Freemium

RSS

S'abonner

Contact

irhis.recherche@univ-lille3.fr

Informations bibliographiques

Directeur de la publication

Catherine Denys

Type de support

Papier et électronique

Politique d'édition électronique

Publication en libre accès

Périodicité

Irrégulière

Année de création

1987

Date de mise en ligne

25 octobre 2012

ISSN format électronique

2263-0945

Langue de la publication

Français

Coordonnées

Courriel

irhis.recherche@univ-lille3.fr

Adresse postale

Histoire et littérature de l'Europe du Nord-Ouest
IRHiS UMR 8529 CNRS
Université de Lille 3
BP 60149
59149 Villeneuve d'Ascq Cedex
France

Ville de production

Villeneuve d'Ascq

Actualités

Nouveaux articles

Les dossiers de dommages de guerre (1914-1918)

Pendant la guerre et dans l’après-guerre, les circuits administratifs et judiciaires se sont adaptés à de nouvelles nécessités et aux urgences. L’ensemble a généré une masse considérable de documents que les archivistes ont eu à prendre en compte. Le traitement de ces archives s’est étiré dans le temps au point que Robert Favreau dans un article de 1964, écrivait : « [...] à l’heure actuelle, la question des dossiers de dommages de guerre 1914-1918 n’est pas encore définitivement close ». Cet...

Les archives des sciences : mythe ou réalités ?

En dépit du titre général du colloque dans laquelle elle a pris place, la présente communication n’est pas spécifiquement centrée sur l’Europe du Nord-Ouest, encore que l’imprécision de cette notion encourage toutes les libertés. Mais la question qui nous occupe ici dépasse largement les limites d’un territoire précis.

La notion d’archives scientifiques est relativement nouvelle à l’échelle de l’archivistique française, à la différence des pays anglo-saxons et, tout particulièrement de ...

(Lettres 106 à 142, 25 à 31)

Image 1.jpg

- Lettre 106 - 15 octobre

Ni victoire ni défaite, ma Chère Lucie.
Un succès relatif qui nous donnera un bénéfice net de 55 à 60 sièges, tel est le résultat de la journée du 14 octobre. M. de Fourtou est élu avec une majorité de plus de 6 000 voix. Le duc Decazes battu à Libourne, n’a battu son concurrent à Puget-Théniers, qu’avec quelques centaines de voix.
Quelle sera la conséquence du vote ? M. le maréchal, bien conseillé, peut proposer une détente dans les esprits et se mainten...

(Lettres 40 à 105, 10 à 24) 28 juin-12 octobre 1877

- Lettre 82 - 4 septembre

Chère Lucie,

Je voyageais en compagnie de M. Brame, sénateur du Nord, qui me récitait la litanie de ses plaintes contre son préfet et au moins trois ministres, lorsqu’arrivé à la gare de Creil, mon interlocuteur achète un journal et me dit : « M. Thiers est mort ! » Je fis un mouvement... et croyant à un essai de plaisanterie, j’ajoutai : « C’est impossible ».
M. Thiers est mort ! Dans les circonstances actuelles, c’est un événement que la disparition de la scè...

Sources et Bibliographie

Sources

En complément des lettres d’Auguste et Lucie Paris, tous les numéros (disponibles) du Journal officiel, du Figaro, de La République française et du Courrier du Pas-de-Calais, parus entre mai et décembre 1877, ont été consultés.

Le dépouillement des archives du ministère des Travaux publics [quelques éléments conservés par la famille, quelques dossiers des séries F 14 et F 14* au CARAN (Paris), quelques renseignements auprès du Comité d’histoire du ministère de l’Équipement...

(Lettres 106 à 142, 25 à 31)

- Lettre 119 - 1er novembre (jeudi)

Chère Lucie,

J’ai donné congé à mes huissiers de sorte que cette lettre que je commence le jour de la Toussaint, afin de vous exprimer mon affectueux souvenir, ne partira que demain.
Une dépêche imprévue m’ayant annoncé qu’il y aurait conseil des ministres ce matin, j’ai cru à un événement et je me suis demandé si un nouveau cabinet était formé. Mon attente a été vite dissipée. Nous nous sommes réunis pour suivre la règle ou l’usage. Le maréchal nous ...

Annexes

Principaux responsables politiques français entre le 17 mai et le 23 novembre 1877

Président de la République : le maréchal de Mac-Mahon (1873-1879)

Président du Sénat : le duc d’Audiffret-Pasquier (1876-1879)

Président de la Chambre des députés : Jules Grévy (1876-1879)

3e cabinet de Broglie, dit Broglie-Fourtou, ou « cabinet du 16 mai » (17 mai -23 novembre 1877)

Président du Conseil et ministre de la Justice : Albert de Broglie

Ministre de l’Intérieur...

(Lettres 40 à 105, 10 à 24) 28 juin-12 octobre 1877

- Lettre 100 - 4 octobre

Chère Lucie,

Rentré à Paris, vers neuf heures du matin, je viens d’assister au conseil des ministres, et mon premier soin est de te donner les nouvelles qui te font défaut à partir de lundi soir. Je reviens bien portant, après un voyage de cinq jours qui m’a obligé de passer deux nuits en chemin de fer et à me contenter pour les trois autres d’un sommeil fort court. Au triple point de vue de la politique générale, des affaires de mon département ministériel et d...

Épilogue

L’échec électoral des conservateurs au plan national interrompt la carrière ministérielle d’Auguste Paris qui retourne siéger pour trois ans au Sénat, avant d’y revenir, après sa défaite de 1882, en 1885, pour six ans. Son opposition aux républicains se radicalise et se focalise sur les problèmes de religion et de commerce international qu’il aborde dans quelques grands discours qui en font, encore un temps, une personnalité influente et respectée (« un esprit distingué, un ministre compétent...

(Lettres 40 à 105, 10 à 24) 28 juin-12 octobre 1877

- Lettre 65 - 1er août, 7 heures

Mes chères sœurs,

Je vous écris dès mon lever, afin d’avoir le temps de laisser courir ma plume avec un peu de liberté.
Nos voyageuses ont consacré leur après-midi à voir M. Auguste, Mme Délia et le Jardin des Plantes. J’ai été condamné à les délaisser, dînant chez M. Caillaux. Je les ai retrouvées au logis, très contentes de leurs excursions. Nous avons accepté une invitation pour ce soir à Versailles, une autre pour demain, au boulevard Saint-Michel. L...