Études de lettres

La revue Études de lettres publie des numéros thématiques faisant alterner linguistique, littératures, philosophie, histoire de l’art... et accorde une place de choix à l’interdisciplinarité.

Accéder au site
Études de lettres

Fondée en 1926, la revue Études de lettres a pour but de faire connaître les activités de recherche menées à la Faculté des lettres de l'Université de Lausanne. Quatre numéros paraissent par année, généralement répartis en trois volumes (deux simples et un double). Tous les volumes sont thématiques et regroupent des contributions de chercheurs rattachés à l’Université de Lausanne et à d’autres universités suisses ou étrangères. Ils abordent des sujets intéressant l'ensemble des sciences humaines, faisant alterner les domaines de référence (linguistique, littératures, philosophie, histoire de l'art, sciences de l’antiquité...) et accordent une place de choix à l'interdisciplinarité.

En savoir plus

Services

Politique d'accès

Barrière mobile

RSS

S'abonner

Contact

redaction.edl@unil.ch

Informations bibliographiques

Voir la fiche de la revue sur d'autres sites

Via le Sudoc

Responsable de l'édition électronique

Florence Bertholet

Type de support

Papier et électronique

Etat de la collection

2009-2012

Politique d'édition électronique

Publication en libre accès après un délai de restriction de 3 ans

Périodicité

4 numéros par an

Année de création

1926

Date de mise en ligne

26 juin 2013

ISSN format électronique

2296-5084

ISSN format papier

0014-2026

Langue de la publication

Français

Coordonnées

Courriel

redaction.edl@unil.ch

Adresse postale

Études de lettres
Université de Lausanne
Bâtiment Anthropole
1015 Lausanne
Suisse

Ville de production

Lausanne

Actualités

Nouveau numéro

1-2 | 2015 – Les échelles du texte

Couverture EDL 2015/1-2
ISBN 978-2-940331-45-1
304 pages - 30 CHF

A la suite des réflexions menées dans L’interprétation des textes (Minuit, 1989), les auteurs réunis ici nous invitent à penser la réalité complexe et multidimensionnelle du texte. Les leçons d’honneur que les professeurs Jean-Michel Adam, Jean Kaempfer, Claude Reichler et André Wyss ont prononcées à l’occasion de leur départ à la retraite proposent d’appréhender le texte comme la médiation instable et toujours inachevée entre le signe, son sens et ce qu’il représente. Cette perspective – exemplifiée par des contributions relevant de la littérature, de la linguistique, de l’histoire et de l’histoire de la culture – est fondatrice d’une approche pluridisciplinaire, où chaque modélisation confère au texte une réalité spécifique: unité communicationnelle, performance esthétique, trace d’une intervention sociale, témoin historique, etc. Mais finalement, et quel que soit le point de vue, il s’agit toujours d’engager, par le questionnement du texte, une réflexion tournée vers les modes de constitution des savoirs en sciences humaines.