Études de lettres

La revue Études de lettres publie des numéros thématiques faisant alterner linguistique, littératures, philosophie, histoire de l’art... et accorde une place de choix à l’interdisciplinarité.

Accéder au site
Études de lettres

Fondée en 1926, la revue Études de lettres a pour but de faire connaître les activités de recherche menées à la Faculté des lettres de l'Université de Lausanne. Quatre numéros paraissent par année, généralement répartis en trois volumes (deux simples et un double). Tous les volumes sont thématiques et regroupent des contributions de chercheurs rattachés à l’Université de Lausanne et à d’autres universités suisses ou étrangères. Ils abordent des sujets intéressant l'ensemble des sciences humaines, faisant alterner les domaines de référence (linguistique, littératures, philosophie, histoire de l'art, sciences de l’antiquité...) et accordent une place de choix à l'interdisciplinarité.

En savoir plus

Services

Politique d'accès

Barrière mobile

RSS

S'abonner

Contact

redaction.edl@unil.ch

Informations bibliographiques

Voir la fiche de la revue sur d'autres sites

Via le Sudoc

Responsable de l'édition électronique

Florence Bertholet

Type de support

Papier et électronique

Etat de la collection

2009-2013

Politique d'édition électronique

Publication en libre accès après un délai de restriction de 3 ans

Périodicité

4 numéros par an

Année de création

1926

Date de mise en ligne

26 juin 2013

ISSN format électronique

2296-5084

ISSN format papier

0014-2026

Langue de la publication

Français

Politique sur les frais de publication

Frais de publication

non

Frais de soumission

non

Politique d'évaluation

Procédure d'évaluation

évaluation par les pairs

Délai moyen entre soumission et publication

20 semaines

Coordonnées

Courriel

redaction.edl@unil.ch

Adresse postale

Études de lettres
Université de Lausanne
Bâtiment Anthropole
1015 Lausanne
Suisse

Ville de production

Lausanne

Actualités

Nouveau numéro

1-2 | 2016 – Appel à témoins

ISBN 978-2-940331-48-2
320 pages – 30CHF

Ce volume explore les perspectives d’approche historique de la littérature de témoignage «ordinaire» (journaux personnels, récits de vie, livres de raison ou correspondances): un matériau, rarement destiné à la publication et disséminé dans les archives privées et publiques, qui suscite un intérêt croissant auprès des chercheurs. Prenant acte de la critique à l’encontre du tournant culturaliste (linguistic turn), qui a montré ces dernières années le danger qu’il y avait à détacher de telles sources de leur ancrage social, il entend tisser des liens entre ces «egodocuments» et l’analyse historique des pratiques socioculturelles (mémorielles, identitaires, scripturaires, éducatives, religieuses, de santé, de lecture…), en nourrissant le débat méthodologique. Au fil d’études de cas et d’articles de synthèse dans lesquels douze auteur-e-s de divers pays se renvoient la question de savoir comment mettre en lien l’individu et la (plus) grande histoire, en convoquant notamment la micro-histoire, la transculturalité, la performativité de l’écrit personnel ou sa capacité à représenter l’espace social, c’est dans l’atelier de l’historien-ne que le lecteur, la lectrice est convié-e.