Polis

Revista Latinoamericana

Revue latino-américaine de sciences sociales

Revista latinoamericana de ciencias sociales

A Latin American journal of social sciences

Accéder au site
Polis

Polis. Revista Latinoamericana, es una publicación del área de las ciencias humanas y sociales, que busca contribuir al desarrollo de una universidad “extendida”, en la cual la creación de conocimientos no sea más un monopolio institucional, sino que una tarea colectiva de toda la sociedad.

Polis. Revista Latinoamericana est une publication relevant du domaine des sciences humaines et sociales, qui vise à contribuer au développement d'une université « étendue », dans laquelle la création de connaissances n'est plus un monopole institutionnel mais un projet collectif de la société tout entière.

En savoir plus

Labels

Revue ayant obtenu le label DOAJ

Services

Politique d'accès

Open access

RSS

S'abonner

Contact

gabriela.cordova@revistapolis.cl

Informations bibliographiques

Voir la fiche de la revue sur d'autres sites

Via le Sudoc

Directeur de la publication

Antonio Elizalde

Rédacteur(s) en chef

Manuel Gárate Chateau

Type de support

Papier et électronique

Etat de la collection

2001-2016

Politique d'édition électronique

Publication en libre accès

Périodicité

Trois n° par an: avril, août, décembre

Année de création

2001

Date de mise en ligne

07 juillet 2011

ISSN format électronique

0718-6568

ISSN format papier

0717-6554

Langue de la publication

Español

Politique sur les frais de publication

Frais de publication

non

Frais de soumission

non

Politique d'évaluation

Procédure d'évaluation

évaluation en simple aveugle

Coordonnées

Courriel

gabriela.cordova@revistapolis.cl

Adresse postale

Polis
Centro de Investigación Sociedad y Politicas Públicas
Universidad de Los Lagos
República 517
Barrio Universitario
Santiago
Chili

Ville de production

Santiago du Chili

Actualités

Nouveau numéro

46 | 2017 – Las amenazas y desafíos de la democracia

polis 46

En el actual proceso de reversión democrática que experimenta la región, existe una narrativa que se sustenta en una lectura que propaga urbi et orbi el fin del ciclo progresista que imperaba en el hemisferio. Dicha postura es ciertamente falsa, pues ella supone que la historia es lineal, tautológica e irreversible. La mayoría de estas aseveraciones proviene de intelectuales y medios de comunicación conservadores.