Revue internationale d'éducation de Sèvres

Revue internationale d'éducation de Sèvres

La Revue internationale d’éducation de Sèvres est une revue spécialisée dans le champ de l’éducation et de la formation à travers le monde. Elle est éditée par le Centre international d’études pédagogiques (CIEP). Elle publie en langue française trois numéros par an pour un public de responsables de l’éducation, d’universitaires et de chercheurs en sciences de l’éducation, sciences politiques, sociologie, histoire, géographie, philosophie...

La majorité des auteurs sont étrangers et les numéros sont thématiques. La revue propose également des ressources documentaires dans le champ des politiques éducatives ou des pratiques pédagogiques. Depuis sa création en 1994, la revue a publié 750 auteurs de 85 pays.

En savoir plus

Labels

Revue ayant obtenu le label ERIH

Services

Politique d'accès

Barrière mobile

Newsletter

S'abonner

RSS

S'abonner

Contact

revue@ciep.fr

Informations bibliographiques

Voir la fiche de la revue sur d'autres sites

Via le Sudoc | Via WorldCat

Directeur de la publication

François Perret

Rédacteur(s) en chef

Alain Bouvier, Marie-José Sanselme

Type de support

Papier et électronique

Etat de la collection

1995-2012

Politique d'édition électronique

Publication en libre accès après un délai de restriction de 2 ans

Périodicité

Trois numéros par an

Année de création

1994

Date de mise en ligne

19 juillet 2012

ISSN format électronique

2261-4265

ISSN format papier

1254-4590

Langue de la publication

Français

Coordonnées

Courriel

revue@ciep.fr

Adresse postale

Revue internationale d'éducation de Sèvres
CIEP
1 avenue Léon Journault
92318 Sèvres Cedex
France

Ville de production

Sèvres

Actualités

Nouveau numéro

67 | 2014 – Pédagogie et révolution numérique

couverture RIES 67
ISBN 978-2-85420-605-0

La nécessité d’intégrer les technologies de l’information et de la communication dans l’éducation est devenue une évidence autant qu’un enjeu majeur dans le processus d’acquisition de connaissances et de compétences, partout dans le monde. Ce constat n’est cependant pas sans interrogations. Le numérique permet-il aux élèves de mieux apprendre et aux professeurs de mieux enseigner ? Conduit-il à un renouvellement des pratiques pédagogiques et à une redéfinition du métier d’enseignant ? En quoi modifie-t-il le rôle de l’école ?

Pour contribuer à cette réflexion, le numéro 67 de la Revue internationale d’éducation de Sèvres propose d’interroger neuf contextes extrêmement différents, de l’Angleterre à la Corée du Sud, en passant par les États-Unis, l’Australie, l’Éthiopie, le Nigéria, l’Argentine, les Pays-Bas et la France. Les analyses présentées portent aussi bien sur des observations de classe et des projets d’établissement que sur des enquêtes ou la présentation de politiques et de plans d’action mis en œuvre au niveau national. Ces études de cas sont complétées par une étude bibliographique qui présente un état de la littérature récente sur ce sujet.

Cette variété de situations analysées apporte un éclairage original sur les évolutions en cours. Tous les auteurs soulignent l’importance de la responsabilité confiéée aux enseignants et aux établissements pour intégrer le numérique dans l’éducation. Les pays les plus avancés sur ce sujet sont ceux où l’on a repensé la pédagogie, sans hésiter à remettre en question le fonctionnement du système éducatif.

Across the world, the need to integrate information and communication technologies into education has become self-evident as well as a major factor in the acquisition of knowledge and skills.

Yet this observation raises questions. Do digital technologies enable pupils to learn better and teachers to teach better? Do they lead to a renewal of pedagogical practices and a redefinition of teaching? How do they alter the role of school?

To begin answering these questions, issue 67 of the Revue internationale d’éducation de Sèvres examines nine radically different contexts, from England to South Korea by way of the United States, Australia, Ethiopia, Nigeria, the Netherlands and France.

The analyses draw on classroom observations, school initiatives and surveys and present policies and action plans implemented at national level. These case studies are accompanied by an annotated bibliography that provides a summary of recent literature on the subject.

The variety of situations analysed provides an original perspective on the changes that are underway. The authors all underline the importance of the responsibility conferred to teachers and schools in integrating digital technologies into education. The most advanced countries in this area are those that have reconsidered pedagogy while examining the functioning of the education system.

La necesidad de integrar las tecnologías de la información y de la comunicación en la educación se ha convertido tanto en una evidencia como en un reto mayor de adquisición de conocimientos y de competencias en el mundo entero.

Dicha constatación conlleva no pocas interrogaciones. ¿Permite lo digital que los alumnos aprendan mejor y que los profesores enseñen mejor ? ¿Conduce a una renovación de las prácticas pedagógicas y a una redefinición del oficio de profesor ? ¿En qué modifica el papel de la Escuela ?

Para dar algunos elementos de respuesta a estas preguntas, el número 67 de la Revue internationale d’éducation de Sèvres propone interrogar nueve contextos sumamente diferentes, desde Inglaterra hasta Corea del Sur, pasando por Estados Unidos, Argentina, Australia, Etiopía, Nigeria, Países Bajos y Francia.

Estos análisis tratan tanto de las observaciones de clases y de los proyectos de establecimiento como de las encuestas o de la presentación de políticas y de los planes de acción puestos en obra a nivel nacional. Un estudio bibliográfico que establece un estado de la literatura reciente sobre este tema viene completando estos estudios de caso.

La variedad de situaciones analizadas echa una luz original sobre las evoluciones actuales. Todos los autores subrayan la importancia de la responsabilidad dada a los docentes y a los establecimientos para integrar lo digital en la educación. Los países más avanzados en este tema son los que han reexaminado la pedagogía interrogando al mismo tiempo el funcionamiento del sistema educativo.