Astérion

Philosophie, histoire des idées, pensée politique

Revue de sciences humaines consacrées à l'étude de l'histoire de la philosophie et de la pensée politique

A humanities journal devoted to the history of philosophy and politics

Go to website
Astérion

Astérion est une revue exclusivement électronique, soutenue par l’École normale supérieure Lettres et Sciences humaines. Elle est l’expression des activités du CERPHI (Centre d’études en rhétorique, philosophie et histoire des idées, de l’Humanisme aux Lumières) et de l’équipe « Les discours du politique en Europe ». Deux axes de publication y sont privilégiés : l’histoire de la philosophie, des sciences et des sensibilités dans la constitution de la modernité et l’histoire de la pensée politique en Europe, du XVIe au XXe siècle.

Astérion is an exclusively electronic journal, backed by the Ecole Normale Supérieure Lettres et Sciences humaines. It is produced by the CERPHI (Centre of Studies in Rhetoric, Philosophy and History of Ideas, from Humanism to the Enlightenment) and the team « Discourses of Politics in Europe ». Two axis of publication are favoured: the history of philosophy, sciences and sensitivities in the constitution of modernity and the history of political thought in Europe from the 16th to the 20th century.

Publisher

ENS Éditions

Les Éditions de l’École normale supérieure de Lyon, créées en 1993 à Fontenay-Saint-Cloud, ont pris un nouveau départ après l’installation, en 2000,  de l’École (ENS LSH) à Lyon. En 2011, fortes de l’apport des publications de l’Institut national de recherche pédagogique, elles doivent désormais relever le défi des enjeux de l’École dans toute sa diversité actuelle après la fusion des deux ENS lyonnaises et la création en son sein de l’Institut français de l’Éducation. ENS Éditions publie donc des ouvrages de toute origine, de chercheurs français ou étrangers, en harmonie avec les questionnements des centres de recherche de l’ensemble de l’École.

For more information

Labels

The journal is granted with a DOAJ label

Access policy

Open access Freemium

Journal RSS feed

Subscribe

Contact

asterion@ens-lyon.fr

Information

Journal description on other websites

Via WorldCat

Director of publication

Olivier Faron

Editor(s)

Marie Gaille, Delphine Kolesnik, Makram Abbès

Medium

Electronic

Collection

2003-2016

Publishing policy

Publication in open access

Frequency

Publication à flux continu

Date created

2003

Online since

01 June 2003

ISSN electronic edition

1762-6110

Language of publication

Français

Publication costs

Publication fees

no

Submission fees

no

Review policy

Review process

editorial review

Average time between submission and publication

60 weeks

Contact

E-mail

asterion@ens-lyon.fr

Address

Astérion
École normale supérieure de Lyon
15 Parvis René Descartes
BP 7000
69342 Lyon Cedex
France

Place of publication

Lyon

Latest updates

Latest issue

16 | 2017 – Traductions vers le latin au XVIe siècle

Le XVIe siècle voit l’émergence des vernaculaires comme langues de pensée, et le maintien en parallèle du latin comme langue savante de communication et de réflexion. Ce double mouvement, l’un de conquête et l’autre de résistance, a souvent été étudié du point de vue du vernaculaire, pour en marquer la progression tant pour la structuration des langues que pour le terrain gagné sur le latin dans le domaine des textes de fiction autant que d’argumentation. Le petit dossier présenté ici, issu d’une journée d’études tenue à l’ENS de Lyon en novembre 2013, a cherché à interroger les faits avec le point de vue inverse, non dans une approche de supériorité ou de compétition qui envisagerait la place de la langue latine comme résistance à une regrettable déperdition, approche qui serait stérile et anhistorique, mais sous l’angle de l’impact progressif de cette montée des vernaculaires sur le latin, tout au long du siècle.

The 16th century saw the emergence of vernaculars as languages of thought, and the parallel maintenance of Latin as a learned language of communication and thought. This twofold movement, one of conquest and the other of resistance, has often been studied from the point of view of the vernacular, in order to mark its progress both for the structuring of languages and for the ground gained on Latin in the field of fictions as well as arguments. The issue presented here, from a day of study held at the ENS de Lyon in November 2013, sought to question the facts with the opposite point of view, not in an approach of superiority or competition that would consider the place of the Latin language as resistance to a regrettable loss, an approach that would be sterile and ahistorical, but in terms of the gradual impact of this rise of the vernaculars on Latin throughout the century.