Astérion

Philosophie, histoire des idées, pensée politique

Revue de sciences humaines consacrées à l'étude de l'histoire de la philosophie et de la pensée politique

A humanities journal devoted to the history of philosophy and politics

Accéder au site
Astérion

Astérion est une revue exclusivement électronique, soutenue par l’École normale supérieure Lettres et Sciences humaines. Elle est l’expression des activités du CERPHI (Centre d’études en rhétorique, philosophie et histoire des idées, de l’Humanisme aux Lumières) et de l’équipe « Les discours du politique en Europe ». Deux axes de publication y sont privilégiés : l’histoire de la philosophie, des sciences et des sensibilités dans la constitution de la modernité et l’histoire de la pensée politique en Europe, du XVIe au XXe siècle.

Astérion is an exclusively electronic journal, backed by the Ecole Normale Supérieure Lettres et Sciences humaines. It is produced by the CERPHI (Centre of Studies in Rhetoric, Philosophy and History of Ideas, from Humanism to the Enlightenment) and the team « Discourses of Politics in Europe ». Two axis of publication are favoured: the history of philosophy, sciences and sensitivities in the constitution of modernity and the history of political thought in Europe from the 16th to the 20th century.

Éditeur

ENS Éditions

Les Éditions de l’École normale supérieure de Lyon, créées en 1993 à Fontenay-Saint-Cloud, ont pris un nouveau départ après l’installation, en 2000,  de l’École (ENS LSH) à Lyon. En 2011, fortes de l’apport des publications de l’Institut national de recherche pédagogique, elles doivent désormais relever le défi des enjeux de l’École dans toute sa diversité actuelle après la fusion des deux ENS lyonnaises et la création en son sein de l’Institut français de l’Éducation. ENS Éditions publie donc des ouvrages de toute origine, de chercheurs français ou étrangers, en harmonie avec les questionnements des centres de recherche de l’ensemble de l’École.

En savoir plus

Labels

Revue ayant obtenu le label DOAJ

Services

Politique d'accès

Open access Freemium

RSS

S'abonner

Contact

asterion@ens-lyon.fr

Informations bibliographiques

Voir la fiche de la revue sur d'autres sites

Via WorldCat

Directeur de la publication

Olivier Faron

Rédacteur(s) en chef

Marie Gaille, Delphine Kolesnik, Makram Abbès

Type de support

Électronique

Etat de la collection

2003-2015

Politique d'édition électronique

Publication en libre accès

Périodicité

Publication à flux continu

Année de création

2003

Date de mise en ligne

01 juin 2003

ISSN format électronique

1762-6110

Langue de la publication

Français

Coordonnées

Courriel

asterion@ens-lyon.fr

Adresse postale

Astérion
École normale supérieure de Lyon
15 Parvis René Descartes
BP 7000
69342 Lyon Cedex
France

Ville de production

Lyon

Actualités

Nouveau numéro

13 | 2015 – La démocratie à l'épreuve du conflit

Poser la question de la place et de la valeur du conflit en démocratie n’est pas inédit. La philosophie politique au XXe siècle le fait déjà abondamment, tant pour contester le consensualisme de la démocratie délibérative, que pour interroger les limites du libéralisme sur la question des dangers que représentent les conflits radicaux, et proposer, de manière très diverse, une valorisation de l’agonistique.

Pour autant, de nombreux événements récents, notamment des mouvements sociaux contestataires, reposent cette question avec acuité. Est-ce à dire que l’on assiste à une intensification des conflits sociaux de nos jours, et ce pour le bien de nos démocraties ? Le conflit peut-il, de manière pertinente, servir de principe politique ?

Les contributions qui suivent ont la particularité d’interroger la conflictualité démocratique contemporaine soit directement, soit de manière plus large en la liant à des questions plus anciennes – révélant ainsi toute sa complexité.

Questions regarding the role and value of social conflict in democracy are nothing new. This issue has been extensively discussed in 20th century political philosophy, where scholars have brought into question the consensualism of deliberative democracy as well as the limited ways in which liberalism responds to real crises. They have proposed, in various ways, agonism as a viable and valuable alternative.

Moreover, contemporary social movements renew the call for more analysis on the role of social conflict. Are we facilitating an intensification of social conflict in our present day?

Does this act in the interests of democracy? Can conflict serve a political principal?

The following contributions examine the democratic potential of agonism, either directly or through a broader approach that engages longstanding questions in the field – revealing its complexity.