Cahiers d’études du religieux. Recherches interdisciplinaires

Revue consacrée à l’étude du fait religieux

A journal dedicated to religious studies

Accéder au site
Cahiers d’études du religieux. Recherches interdisciplinaires

Les Cahiers d’Études du Religieux. Recherches interdisciplinaires sont l’émanation des activités du Centre interdisciplinaire d’Études du Religieux (CIER) au sein de la Maison des Sciences de l’Homme de Montpellier (MSH-M). Ils diffusent, dans des numéros thématiques, les communications présentées lors des différents séminaires.
Conçus comme un espace de recherche partagé, les Cahiers d’Études du Religieux ont pour objectif de favoriser la collaboration, sur le plan diachronique, des spécialistes de périodes allant de l’Antiquité aux sociétés d’aujourd’hui pour saisir dans toute sa complexité le fait religieux. Les sciences de l’Antiquité, l’histoire, les littératures et civilisations européennes et méditerranéennes, le droit, la théologie sont conviés afin que, multipliant les points d’observation du même phénomène, elles contribuent à une meilleure compréhension des sociétés contemporaines et de leurs trajectoires.

The Cahiers d’Études du Religieux. Recherches interdisciplinaires is produced by the Centre interdisciplinaire d’Études du Religieux (CIER) of the Maison des Sciences de l’Homme de Montpellier (MSH-M). The aim of the publication is to encourage the diachronic collaboration of specialists in religious studies covering Antiquity to the present day. Input is welcome from classicists, historians, legal experts, theologians and specialists in European and Mediterranean literature and civilisations to encourage different perspectives of similar phenomena and to offer a better understanding of contemporary society. While Cahiers d’Études du Religieux provides an outlet for the interdisciplinary seminars organised by the CIER, the journal is also open to contributions from outside.

En savoir plus

Labels

Revue ayant obtenu le label DOAJ

Services

Politique d'accès

Open access

Newsletter

S'abonner

RSS

S'abonner

Contact

cerri@revues.org

Informations bibliographiques

Directeur de la publication

Paul Pandolfi

Rédacteur(s) en chef

Béatrice Bakhouche, Anita Gonzalez-Raymond

Responsable de l'édition électronique

Philippe Hugot

Type de support

Électronique

Etat de la collection

2007-2016

Politique d'édition électronique

Publication en libre accès

Périodicité

Trois numéros par an

Année de création

2006

Date de mise en ligne

14 décembre 2010

ISSN format électronique

1760-5776

Langue de la publication

Français

Politique sur les frais de publication

Frais de publication

non

Frais de soumission

non

Politique d'évaluation

Procédure d'évaluation

évaluation par les pairs

Coordonnées

Courriel

cerri@revues.org

Adresse postale

Cahiers d’études du religieux. Recherches interdisciplinaires
MSH-M
17 rue de l’Abbé de l’Épée
34090 Montpellier
France

Ville de production

Montpellier

Actualités

Nouveau numéro

15 | 2016 – Le religieux interrogé par les chercheurs. Constructions disciplinaires

Issus de journées d’étude consacrées au « religieux interrogé par les chercheurs », les articles rassemblés dans ce numéro des Cahiers d’Étude du Religieux – Recherches Interdisciplinaires examinent comment la recherche, dans différentes disciplines, appréhende et construit l’objet religieux.

Les deux premiers textes abordent des questions épistémologiques. Anthony Feneuil montre, à partir de l’exemple de Karl Barth, comment la théologie peut contribuer à la réflexion en sciences des religions alors que Julien Cavagnis interroge le thème du « retour du religieux » à partir d’une lecture croisée des trois œuvres de M. Foucault, M. de Certeau et L. Kolakowski. Bien qu’elle s’inscrive dans une perspective différente, Esther Pinon, dans son étude sur les religions romantiques, révèle de même la nature potentiellement problématique de l’objet religieux, qu’elle propose de dépasser par un recours fécond au doute. Dans le texte suivant, la difficulté d’appréhender un objet aux contours mouvants est abordée par le prisme de l’ésotérisme, que David Bisson se propose d’expliciter en adoptant une approche à la croisée des études culturelles et de la psychologie sociale.

Trois textes abordent ensuite la question du point de vue du chercheur en mettant en évidence les présupposés propres à certains types de questionnement. Alors qu’Anne Lancien examine l’influence du modèle de laïcité adopté par la France sur les analyses de l’objet « laïcité » menées par les chercheurs, Jérôme Gidoin propose une réflexion sur la posture de l’ethnologue enquêtant sur le culte des ancêtres des Vietnamiens dans un contexte bouddhique en France. Les présupposés des chercheurs, et la nécessité de s’en affranchir, sont également au cœur du texte suivant, l’étude de Christophe Lemardelé sur l’anthropologie du sacrifice.

Le dernier volet de ce numéro, enfin, présente deux textes interrogeant l’objet religieux dans sa spatialité, avec dans un premier temps, une enquête de Frédéric Knerr sur les évolutions et les transformations de l’histoire diocésaine française, puis une analyse de Vassilis Pnevmatikakis démontrant l’importance du facteur ecclésiologique dans l’étude géopolitique de l’Église orthodoxe en France.